Posez votre question Signaler

Enfant violent [Résolu/Fermé]

opalina 21Messages postés jeudi 3 avril 2008Date d'inscription 21 septembre 2009 Dernière intervention - Dernière réponse le 14 déc. 2010 à 22:27
Bonjour,
Mon fils agé de 11 ans est violent, il n'arrete pas de taper les autres enfants, tantot il est doux comme
un agneau et parfois agressif, il casse aussi tout ce qui lui tombe sous la main. Son pere et moi avont essayer le dialogue de savoir le pourquoi, il a meme rencontre un psy, mais rien n'y fait. Nous envisageons de la place dans une école spécialisé, j'ai fait quelque recherche et suis tombé sur "la fondation auteuil" . J'aimerais des conseils, des renseignements, de l'aide, nous ne savons plus quoi faire. (Il a 2 grand frere 19, et 16ans). Je vous remercie par avance et attend avec impatience vos reponse. Merci
Lire la suite 
Réponse
+10
moins plus
Bonjour,

je rencontre le même problème avec ma fille de 8 ans 1/2 à la différence qu'elle n'hésite pas à me lancer des objets ou me frapper lors de ses crises de colères. Souvent les crises commencent pour des bêtises du genre un refus d'aller jouer chez un copain ou simplement lui dire non à quelque chose comme un dessert juste avant le repas. Je pense avoir fait tout ce qui était possible pour que ça change: psy, logopède, hypothérapie, sport (judo), chiropraxie, Kinésiologie mais rien à faire, seul le portefeuille voit la différence !

Le problème à été en partie dépisté, en premier lieu, il y a une grosse dyslexie mais qui a été traité à l'école (car elle est en école spécialisée depuis sa première primaire suite à son renvoi d'une école traditionnelle)
En second lieu, un test de QI à été réalisé et il s'est avéré que ma fille est un enfant dit HP "haut potentiel" surdoué ou précoce appelez ça comme vous voulez, avec un QI supérieur à 130.

Le problème de ces enfants, est qu'il ont un gros problème avec la gestion des émotions. La moindre frustration peut provoquer chez certains des réactions totalement disproportionnés. Ils ont également beaucoup de difficulté à accepter l'autorité.

Bref le problème à été en partie trouvé mais maintenant reste à trouver ce qu'il faut faire pour que ça cesse !

pour ma part, je ne mets pas d'œillères, si je laisse faire, qu'osera-t-elle faire à l'adolescence, jusque ou ira- t-elle pour obtenir ce qu'elle veut ?

Lors de sa dernière crise elle a fait énormément de dégâts: jeter de l'eau dans l'escalier, retourner les meubles, taper une chaise dans la tv et j'en passe, que je n'ai pas hésité à appeler la police pour lui faire peur.
J'ai également demandé l'aide d'un assistante sociale de la police afin de trouver une solution concrète. Bref si il faut lui donner un traitement médicamenteux ou la placer en centre spécial, je le ferai même si ça parait cruel aux yeux des autres parents et que je dois mettre ma fièrté dans ma poche !

j'ai remarqué que ce sont souvent des enfants qui ont un passé assez chargé qui ont ce genre de réactions. Ma fille à perdu son papa étant bébé. Ils ne faut pas oublier qu'ils sont en souffrance mais que chacun à ses limites et que il serait dangereux de les laisser violenter les autres afin d'exprimer un mécontentement.

voilà j'espère que mon expérience pourra vous éclairer un peu et sachez que vous n'êtes pas les seuls.

Bon courrage pour la suite...

Publi-information
Réponse
+2
moins plus
Il fau absolument le lui dire "qu'est-ce qu'y t'ennerve?". Et écouter bien se qu'y la à vous dire, si il ne dit pas ce qu'y le mais en colère c'est que sa haine est trop forte pour pouvoir en parler.
A mon avi il subi probablement des remarque des camarades à son école et il n'ause pas vous le dire .

Réponse
+2
moins plus
hello

Un enfant violent est tjrs un etre sensible qui est en souffrance.A vous de trouver la faille qui paralyse sa vie
+1

Un enfant violent est un enfant sans reperes.Il ne sait pas ou se trouve ses limites et il est urgent d'imposer des regles dans la famille.
La je ne suis pas du tout d'accord, ca fait vachement cliché :/ trop simple en tout cas. Et je sais de quoi je parle.

++

Réponse
+1
moins plus
Bonjour,

Un enfant violent est un enfant sans reperes.Il ne sait pas ou se trouve ses limites et il est urgent d'imposer des regles dans la famille.
Il n'a pas trouvé encore sa place en son sein.
Je sens ici une revolte par rapport à son handicap.Est il trop choyé par ses freres et ses parents?

Il se revolte car je pense que vous devez lui faire sentir inconsciemment qu'il n'est pas comme les autres.

Responsabilisez le! et grondez le comme les autres! ne le chouchoutez pas plus.

N'hesitez pas à lui dire: debrouille toi au lieu de je vais le faire , t'inquiete pas!

Un enfant violent est tjrs un etre sensible qui est en souffrance.A vous de trouver la faille qui paralyse sa vie.

Réponse
+1
moins plus
Ce qu'il leur faudrait c'est une bonne raclée, je sais pas pour vous, mais j'ai jamais entendu d'histoires comme ca du temps de mon grand-pere, et vous savez pourquoi ? Tout simplement parcequ'ils etaient remis à leur place quand ils en avaient besoin.

Tout le monde est trop gentil, et attention, faut surtout pas toucher au p'tit bébé... Si vous êtes trop à chouchouter votre enfant, et à tout lui autoriser, c'est normal qu'après quand quelquechose ne lui plait pas il devient méchant voir violent, parcequ'il n'est pas habitué à cette situation.

Par expérience personnelle, j'étais aussi un enfant violent, à taper mes crises pour tout et n'importe quoi, et c'est le fait que mon beau-père m'ait pris en mains qui a fait que je me suis calmé. Excusez moi mais, en ce qui concerne toutes vos thérapies et trucs du style, chaque témoignage que je lis dit que ça n'a pas fonctionné. J'ai moi même essayé de parler avec mon cousin, qui est comme je l'étais, essayé de le comprendre, de savoir pourquoi, mais tout ce que j'ai remarqué, c'est que ça les calme pendant quoi ? 2 heures ? Et c'est reparti. J'en viens à me demander si les enfants dans cette situation sont aptes à comprendre ce qu'on leur dit. Et si ils le sont, veuillez excuser mon langage, si ils en ont quelquechose à foutre.
Parlez dans une oreille, et ça ressort de l'autre. Voilà ce que j'ai appris, c'est tout.

Réponse
+1
moins plus
NON NON NON!
le caractère des enfants n'est pas qqch qui est déjà intégré dès la naissance! ce sont les parents, la vie sociale, l'école,qui forgent nos enfants et les font tels qu'ils deviennent ensuite! alors non, ne pas tout remettre sur les épaules d'un pauvre petit de 5 ou 10 ans!
Avant les médicaments (même s'ils sont certainement parfois le meilleur traitement à apporter, je ne suis pas médecin), il faut SE remettre en question!
Comment ai-je éléver mon enfant? si le premier est docile et que le second fait des caprices, peut-être est-ce parce que ce sont des enfants différents, et que la différence ne vient parfois pas d'eux: dans une même famille, deux enfants n'ont pas la même histoire, ne vivent pas pareil, ne sont PAS élevés pareil (même si on veut y croire). Notre propre enfance, notre vie, les coups durs laissent des traces, des failles en nous, que nos enfants vont déceler, comprendre, ou pas. Ces failles, la fatigue, le travail aussi... vont aussi influer sur notre caractère, notre patience. Un parent d'un enfant n'a pas la même fatigue qu'un parent de deux enfants, alors forcément l'éducation apportée n'est jamais la même, et pour un peu qu'il y ait une séparation, un déménagement, un accident... bref n'importe quoi! Les enfants d'une même famille mais d'âges différents ne ressentent pas les choses de la même manière!
alors pour aider nos enfants, la meilleur manière est de se remttre en question soi-même, et même si ça ne vient pas de nous, demandons nous quel comportement adopter pour aider au mieux nos enfants à grandir, se forger.... et surtout, ne jamais hésiter à demander l'aide d'un tiers (psy, éducateur, assistant social...) qui va pouvoir nous aider à décortiquer notre vie, sans nous juger, pour qu'on devienne des parents plus fort afin de soutenir nos enfant dans leur évolution!

courage, la route est longue, mais pr nos bout de chou, rien n'est impossible non?

Réponse
+0
moins plus
Bonjour,

Meme le psy à baisser les bras, il ne comprend pas lui meme( peut-etre devrait-il faire une thérapie).
Dans cette ecole il y a bien sur une scolarité normal, mais ils y a aussi des psys, educateur, animateur, etc ..c'est une ecole avec internat. opalina

Utilisateur anonyme - 15 mai 2009 à 08:47
bonjour
est ce que ça fait longtemps que ça dure?
a-t'il des loisirs/passions?
Avec vous, comment est il?
Réponse
+0
moins plus
merci à tous pour vos conseil

checkit 2218Messages postés mercredi 24 septembre 2008Date d'inscription 17 avril 2014 Dernière intervention - 26 mai 2009 à 14:27
mais à part taper sur tout le monde ca se passe comment à l'école, il suit ?
car si il aime pas l'école !!! et bas ca aide pas :)
il y a pas de dyslexie ? pas de problème qui pourrait faire qu'il comprenne mal ou interprete mal ce qui l'entour ?

++


Réponse
+0
moins plus
non il est pas dylescique il travail meme bien à l'ecole. Je doit l'emmener voir un psychiatre pour voir s'il n'est pas "hyperactif" et merci beaucoup

checkit 2218Messages postés mercredi 24 septembre 2008Date d'inscription 17 avril 2014 Dernière intervention - 26 mai 2009 à 15:34
il s'ennuirait pas à l'école ? il trouverais pas les autre bêtes ?
faudrait voir à le faire avancer un peut plus vite si il trouve que ca traine et s'il a les capacités.

++

Réponse
+0
moins plus
Les enfants ont besoin de connaitre leur limite, il faut déjà lui expliquer ce qu'est la violence, et comment une défaillance de ce type peut s'installer.
Il pourra alors intérieurement décalquer ce processus sur son histoire, vous savez les enfants n'ont pas notre façon d'annaliser les évènnements, ils prennent tout au comptant.
Donc ça parait ridicule mais lui expliquer le processuss de la violence, va l'aider à prendre conscience pour se maitriser et aussi pour se rappeller de ce qui le pousse à faire celà.

les raisons peuvent être très différentes

tendance agressive dans l'école,
parent trop rigide ou déséquilibré
dérèglement hormonale
manque de communication
scène violente à l'extérieur (tele, entourage...)
enfant persécuté et sur la défensive
enfant ignorant qui teste ses limites

Et dans la plupart des cas ces situations même si elles sont pas vécues dans l'extrême sans que cela soit très flagrant l'enfant enregistre et interprète à sa manière.

Réponse
+0
moins plus
bonsoir tout a dabord je voulais dire courage avec votre enfants car jai la meme situation avec mon fils ager aujourdhui de 12ans lui sa a commençée a lage de 8ans maintenant il et dans un internat specialiser et on ne comprend pas toujours dou vien cette violence envers sont frere ou sa soeur et avec moi il casse tout il et vraiment dur a gerer qui par moment peu etre tres gentil mais sont comportement change et devient colere un point ou cest tres dur perte dappettit ou autre je ne baisse pas les bras des specialiste sont la autours de lui mais sest tres dur croyer moi ne perder pas espoir voila

Réponse
+0
moins plus
Ah bon!!!!!!!!

Alors lance nous ta theorie.

Réponse
+0
moins plus
Bonjour madame,
Nous sommes 2 étudiantes en troisième année de psychologie. Nous réalisons un travail de recherche sur les comportements violents chez l'enfant et l'adolescent dans le milieu familial. Nous avons lu votre témoignage qui nous a touché. Nous aimerions prendre contact avec vous afin de mieux cerner les difficultés que vous rencontrez avec votre fille ainsi que l'évolution de son comportement violent.
Nous habitons sur Lyon, si avec un peu de chance vous habitez dans la région nous pourrions nous rencontrer, sinon nous pouvons communiquer par mail : corentine.reb@hotmail.fr
Nous vous remercions,
Floriane et Corentine

Réponse
+0
moins plus
Frappez un enfant, vous me faite rire.
Moi aussi j'étais un enfant violent, j'insultai mes profs, je l'ai frapper ...
Frappez un enfant violent ne va faire qu'empirer les choses et je sais de quoi je parle.
Le mieux c'est de l'isolé, de le laisser seule quelque temps et après il se calmera étant donné qu'il ne pourra rien faire.

Réponse
+0
moins plus
@Etheriøn

Ah la la, "l'éducation" de nos grands parents...

Mon fils de 5 ans a parfois des soucis de comportement avec les autres enfants.
C'est un petit bonhomme particulièrement agréable en temps normal mais il lui arrive de "déboulonner" et meme si en aucune manière je n'accepte un comportement violent, je peux au moins dans un premier temps essayer de le comprendre et tenter d'apporter une solution a ses souffrances.

Parceque ne vous en déplaise, vos dires sont des inepties de pilier de comptoir et sont de mauvais conseil.

Mon garçon a perdu sa soeur qui etait agée de 3 mois il y a maintenant 2 ans.
Si ses troubles comportementaux sont probablement liés, il y a forcément des facteurs declenchants ou aggravants, en quoi une bonne raclée serait susceptible de l'aider ? Expliquez moi, je suis curieux.

Réponse
+0
moins plus
Bonjour,

Chaque cas est different et à analyser...........

Le fait de perdre qq ne rend pas tout le monde violent, heureusement d'ailleurs.

Perdre sa petite soeur n'a fait que renforcer ce qu'il etait déjà; ça vous ne pouvez le nier !
Un caractere est déjà forgé à la naissance.Il peut se modeler, s'assouplir avec les epreuves de la vie, mais la base restera telle qu'elle est.

Il y a des enfants qui comprennent avec les yeux, d'autres avec des fessées.
J'ai eu 2 filles: l'une , au moindre regard comprenait, l'autre il lui fallait une raclée.
Certains enfants ne comprennent pas tjrs meme avec le dialogue, parfois la force s'impose.

si un arbre grandit de travers, il lui faut imperativement un tuteur........

Réponse
+0
moins plus
Et que fait le papa dans cette histoire ? Personne n'en parle alors que c'est la personne la plus importante surtout pour un garçon ! Le papa a un rôle primordiale dans la famille, il faut qu'il soit présent. L'enfant se sent ainsi protéger. Le papa doit poser des limites qui sont plus cohérentes que celles de la maman qui a tendance à surprotéger.

Réponse
+0
moins plus
Bonsoir Opalina,

tu dis que ton enfant se montre agressif depuis cette opération, il parait probable que se soit effectivement le détonateur de ces réactions. Vraisemblablement il ne les controle pas du tout, il s'agit donc de pulsions.

Lorsque quelqu'un vit un événement difficile, il est enregistré dans son intégralité, souvent en partie inconsciement. Il arrive que certaines personnes restent "bloquée" dans cet événement. Ainsi elles continuent de lutter contre une situation qui les effrait malgré que celle-ci soit déjà passée. Parfois, cet événement douloureux est restimulé par l'environnement : à ce moment là, le subconscient prend le dessus, le souvenir d'un moment difficile qu'il faut à tout prix éviter de revivre rend la personne nerveuse, violente, triste ou déprimée etc... donnent lieu à des réactions parfois extrèmes et irrationnelles.

Ton enfant a surement mal vécu ces opérations, et en tant qu'enfant de 4 ans ou moins, il a très bien mémorisé ces mauvais moments, et n'a surement pas pu en parler réellement. Essaie d'en discuter avec lui, de savoir ce qu'il a vécu, comment il a ressenti les choses, même si cela remonte assez loin, cela lui permettra d'évacuer et de digérer des événements qui ne l'ont peut-être pas totalement été.
Essaie aussi de savoir quel type d'environnement restimule ce comportement, un bruit, une situation particulière ? Cela pourra vous aider au moins à prévoir et à envisager d'où cela peut provenir si ce n'est de l'opération.

J'espère avoir pu t'aider, peut-être pourriez-vous envisager de voir un autre psychologue ? Il faut pour cela que ton enfant soit d'accord, car s'il refuse de coopérer le psy ne pourra rien pour lui. Le psychologue a pour seul but d'orienter et d'aider la personne, même enfant, à trouver lui même les réponses à ses problèmes. J'espère que tout va s'arranger pour vous et que vous trouverez une solution.

Amicalement,
AmiraFajar

Réponse
-1
moins plus
bonsoir
le psy a dit quoi?
et cette école va faire quoi?

Réponse
-1
moins plus
Et bien cela à toujours ete comme ca, il n'a jamais leve la main sur moi, pas de violence envers ses parents. Bien sur il répond de temps en temps. Il faut dire aussi que depuis sa naissance jusqu'a l'age de 4 ans il à subit plusieurs opération chirurgicale. (ne avec les 2 pieds bots) peu-etre a t-il la haine a cause de ca

Utilisateur anonyme - 15 mai 2009 à 09:00
je ne sais pas si cette anomalie en est le détonnateur.
Et avec sa fratrie, cela se passe bien?
C'est difficile de vous répondre comme ça, est ce que vous lui consacrez un temps exclusif?
Avez vous des temps de paroles sans traiter les problemes?
Aprés, vous avez la possibilité de lui faire faire des activités, comme le judo, ou la natation et/ou le théatre qui permet d'apprendre a s'exterioiriser.
Et d'apres ce que je comprends, son mode de communication est la violence entre "".
Ce document intitulé « Enfant violent » issu de Sante-Medecine (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.