Dépression, troubles alimentaires, comment en parler ?

nameless - 11 janv. 2018 à 22:19 - Dernière réponse : p.horde 24138 Messages postés vendredi 21 décembre 2007Date d'inscriptionModérateurStatut 15 janvier 2018 Dernière intervention
- 13 janv. 2018 à 00:41
Bonjour,
Je suis une fille de 19 ans maintenant et j'ai des problème qui, avec le temps, s'aggravent considérablement..

Alors voilà je vais déjà commencer par parler des problèmes qui je pense avoir.
Je ne suis pas facilement influencé mais en ce qui concerne le poids, comme beaucoup, je ne m'aime pas. Et cela dur depuis facilement 5 ans. Je ne peux rien faire sans analyser tous les gens que je croisent y compris les hommes, je les comparent tous à moi. Je me dis toujours"ah c'est sûr que je suis plus fine qu'elle" etc.. ça me ronge de l'intérieur. Mon BMi est dans la norme, mais je ne m'aime pas. Et je pourrais pas m'aimer avec mon poids actuel même en m'hypnotisant ou en me disant que je suis bien/belle, nan, rien n'y fait. J'ai la hantise de la balance et je me pèse pourtant régulièrement. J'ai une phobie de prise de point au point de sauter des repas. Je fais du sport, je mange très peu et plus beaucoup de viande mais je ne perds pas de poids. Je ne comprends pas pourquoi et ça me tue. Je suis constamment déprimée à l'idée de me peser, me voir dans un miroir, manger... Le fait de volontairement manquer un repas m'énerve parce que j'ai l'impression de faire des sacrifices dans le vide. Je me prive pour, au lieu de perdre du poids,en gagner légèrement. Je me suis également beaucoup fait vomir il y a de cela 2 ans j'arrête parfois pendant quelques mois et je recommence. Comment ça se fait que n'y arrive pas ? Ça me soule et me rends extrêmement irritable. De plus, lorsque je suis énervée je ressens le besoin de me défouler, alors je cours ou je frappe dans mon punching ball. Dans la race il m'est arrivé quelques fois de m'automutiler (aujourd'hui par exemple, ce qui explique ma venue sur le forum). Enfin voilà après tout ça j'ai encore le stress quotidien de ma famille qui est sur mon dos afin que je passe mes examens de fin d'année. Le stress de ne pas trouver de stage, de ne pas être assez bien. Comme je n'aime pas mon corps, je n'ai pas confiance en moi. Je n'arrive pas à parler de tout ça.. il y a quelques temps j'avais pour la première fois des pensées sur le suicide, sans forcément m'imaginer me tuer. Simplement sur le pourquoi du comment, pourquoi commettre un suicide alors qu'on sait pertinemment que l'on est aimé? Si je suis sur ce forum, c'est parce que je n'en peux plus et j'ai peur de ce que je suis capable de me faire. Je fais souffrir indirectement ma famille et cela me fait me haïr encore plus. Aujourd'hui pour la première fois, je n'ai pas eu peur d'une voiture me frôlant à grande vitesse, je me sentais comme attiré par elle.
À mes yeux, mes problèmes se résoudraient tous si j'arrivais enfin à perdre un peu de poids...

Voilà, ce message est un appel à l'aide, merci de l'avoir lu, et merci d'avantages à ceux et celles qui prendront la peine de me répondre...
Afficher la suite 

7 réponses

Répondre au sujet
p.horde 24138 Messages postés vendredi 21 décembre 2007Date d'inscriptionModérateurStatut 15 janvier 2018 Dernière intervention - 11 janv. 2018 à 22:54
0
Utile
6
Rassure nous: tu es bien suivi par un psy?
Publi-information
p.horde 24138 Messages postés vendredi 21 décembre 2007Date d'inscriptionModérateurStatut 15 janvier 2018 Dernière intervention - 11 janv. 2018 à 23:56
Justement: un psy n’est pas un proche
Tu sais tout ceci parfaitement d’ailleurs
Et si tu ne veux pas en voir c’est sûrement que tu veux rester dans cette situation .. inconsciemment bien sûr
Médite tout ceci et bouge toi
Il n’y a que toi qui peut faire bouger ces états en te faisant aider par un professionnel.. encore fait il que tu le veuilles .. vraiment
Je viens ici en parler c'est bien parce que j'en souffre et que je veuille faire bouger les choses, ce n'est pas pour être désagréable mais je ressent comme une pointe de haine ou je ne sais pas trop quoi dans ton message. Je ne suis pas la pour me lamenter sur mon sort mais bien pour m'en sortir et c'est pour ça que j'aimerais des vraies réponses à ma question qui est "comment en parler".
p.horde 24138 Messages postés vendredi 21 décembre 2007Date d'inscriptionModérateurStatut 15 janvier 2018 Dernière intervention - 12 janv. 2018 à 23:28
De haine? Pas de paranoïa
J’essaye Juste essayer de te faire bousculer un peu et te faire bouger en consultant un psy
C’est pour ton bien tu sais que je prend du temps pour te pousser à consulter
Réfléchis tranquillement à tout ce que je t’ai dis
Quant à comment en Parler cela viendrz tout seul chez le psy qui est un professionnel qui t’aidera à parler
Le plus difficile est de prendre rdv et de te rendre à cette première consultation
Désolée de m'emporter comme ça, il faut effectivement que j'y réfléchisse. Étant étudiante, je ne vois juste pas comment payer des frais de psy. Parce que de 1 je n'ai pas de revenu et de 2 en empruntant à mes parents, les connaissant , ils voudront savoir pour quoi cet argent me sert-il, si je reste honnête et leur dit que c'est pour le psy, ils voudront naturellement savoir ce qu'il m'arrive et au final, on revient un peu à la case départ. Et ça m'effraie, autant que le regard des autres s'ils aprennent ce que j'ai. Je vis dans un très petit village d'à peine 2000 habitants, les informations circulent vite sans même qu'on puisse s'en rendre compte.
Encore désolée je ne voulais pas être cassante..
p.horde 24138 Messages postés vendredi 21 décembre 2007Date d'inscriptionModérateurStatut 15 janvier 2018 Dernière intervention - 13 janv. 2018 à 00:41
Pas de soucis. Tu as compris que je voulais te faire réagir et que je ne te voulais surtout pas de mal
Réfléchis bien à ma première réponse
D’autre part, Tu trouveras toujours des excuses pour ne pas y aller
Quant aux prix, il existe des structures gratuites, des CMP.. renseigne toi et bouge toi, ok?
Commenter la réponse de p.horde
Publi-information