Le printemps arrive, gare aux morsures de tiques

CommentCaMarche - lundi 6 avril 2009 - 16:45

Le printemps arrive, gare aux morsures de tiques

L'arrivée des beaux jours marque le retour des tiques. Les morsures de ces arthropodes, proliférant dans les endroits boisés, sont la cause de maladies qui s'avèrent parfois dangereuses. Précautions à l'usage des amateurs de randonnée.

Les risques
Le risque le plus fréquent associé aux tiques reste la maladie de Lyme, causé par une bactérie transmise par la morsure. On recense environ 5.500 cas par an, pouvant entraîner des érythèmes, des courbatures, des affections des articulations, voire une paralysie. Mais chaque année, on dénombre aussi entre 5 et 10 cas de Méningo-Encéphalite à Tiques (MET) : un virus affectant le système nerveux, parfois jusqu'au décès, et contre lequel on ne dispose d'aucun traitement en particulier. Il existe cependant un vaccin contre la MET, recommandé pour les voyageurs des régions les plus concernées : les pays d'Europe de l'Est, et, en France, l'Alsace, la Lorraine et les Vosges.

Comment se protéger
Pour éviter les morsures, on conseille de prendre ses précautions avant toute promenade ou randonnée en forêt. Par exemple, en portant un chapeau et des vêtements couvrants, ou en appliquant un produit répulsif sur les zones du corps à découvert. On peut également imprégner ses vêtements d'un produit insecticide. Au retour de la balade, mieux vaut se déshabiller et inspecter les parties de son corps pour vérifier qu'on n'ait pas de tique sur soi.

Et si l'on a été mordu
Pour retirer la tique, on peut user d'un crochet spécial, vendu en pharmacies. Surtout, ne pas essayer d'étouffer la tique, à l'aide d'éther ou d'un autre produit, comme certains le conseillent. Cette pratique, en provoquant une régurgitation de salive, augmente le risque de transmission du virus. Ensuite, il vaut mieux noter le jour auquel on a été mordu, et surveiller régulièrement la zone touchée. Dès l'apparition des premiers symptômes - fièvres et courbature pour la MET et rougeurs cutanées pour la maladie de Lyme -, il est impératif de consulter son médecin.

Pour en savoir plus sur la prévention des tiques, le laboratoire Baxter met à disposition du public une brochure, un numéro vert et un site Internet.
Téléphone : 0800 822 246
Site : www.tiques.fr


Publi-information