La ministre de la Santé dévoile ses solutions pour lutter contre le tabagisme actif

CommentCaMarche - mercredi 7 janvier 2009 - 19:20

La ministre de la Santé dévoile ses solutions pour lutter contre le tabagisme actif


- La ministre de la Santé Roselyne Bachelot a constaté ce mercredi 7 janvier lors d'une conférence de presse que le tabagisme actif ne recule que très peu depuis l'interdiction de fumer dans les lieux publics il y a un an. Elle a présenté ses solutions pour répondre à ce problème très français : : la rénovation de "tabac info service", des images choc publiées sur les paquets de cigarettes, et enfin l'arrêt de la mise en vente des cigarettes "bonbon" aromatisées.


Pour lutter contre ce tabagisme actif, les efforts de la ministre de la Santé se dirigent désormais sur des campagnes de communication qui viseraient directement cette population fumeuse. Trois grandes mesures s'annoncent pour 2009 : la rénovation de "tabac info service", des images choc publiées sur les paquets de cigarettes, et enfin l'arrêt de la mise en vente des cigarettes "bonbon" aromatisées.

Concernant la mise à jour de "tabac info service", le numéro de téléphone à composer pour joindre ce service d'aide pour les fumeurs voulant arrêter le tabac sera désormais de 4 chiffres, plus facile à mémoriser. Le site internet de ce service, Tabac-info-service.fr, apportera une aide plus personnalisée, avec 14 profils de fumeurs consultables, classés selon leurs dépendances, avec des réponses adaptées à chacun.

Des images choc pourraient figurer sur les paquets de cigarettes, représentant par exemple la photo d'un poumon de fumeur, selon une directive européenne. Des paquets de cigarettes neutres, sans marques ni couleurs, sont aussi à l'étude.

Enfin le retrait de la mise en vente des cigarettes "bonbon", qui ôtent le goût âcre du tabac, très populaires chez les jeunes, est à l'étude.

Lors de la conférence de presse sur le bilan d'une année d'interdiction de fumer dans les lieux publics, ce mercredi 7 janvier, la ministre de la Santé Roselyne Bachelot a révélé le faible impact de cette mesure sur le tabagisme actif. Le nombre de fumeurs en France représenterait 30% de la population soit 14 millions de personnes, selon les chiffres cités par la ministre.

La France est en léger retard sur les autres pays européens en la matière, puisque la moyenne des fumeurs dans les autres pays d'Europe est de 28% de la population. Les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en la matière seraient de 20% de fumeurs par population nationale. Une faible baisse de 2,7% de la consommation de tabac en France de 2007 à 2008 toucherait principalement les jeunes.


Publi-information