Les meilleures solutions pour arrèter de fumer ? [Résolu/Fermé]

anonyme - 29 sept. 2010 à 15:26 - Dernière réponse :  Fms
- 25 nov. 2017 à 07:17
quelles sont les meilleures solutions pour arrèter de fumer ? qu est ce qui marche le mieux mises à part la motivation et la volonté qui sont présentes mais pas suffisantes . je précise que ce n est pas pour moi .
Afficher la suite 

17 réponses

+56
Utile
4
Bonjour, Oui la motivation est le principal élément. Voici mon histoire qui j'espère va contribuer à votre arrêt du tabac: J'ai 63 ans, j'ai fumé uniquement 8 ans en étant jeune, avec abstinence de tabagie, sans médicaments depuis 34 ans. Ancien cadre, j'ai des revenus corrects, permettant de bien profiter de ma retraite, quand début août j'ai eu un boule qui grossissait dans le cou. Je suis allé voir mon médecin, des spécialistes, radios, scanners etc... Diagnostic " vous avez un cancer du fumeur sur le bas de la langue". A ma question, mais il y a 34 ans que je ne fume plus" réponse " depuis quand un jambon qui a été fumé redevient il de la viande fraiche même après 34 ans" et quand on sait que les charcuteries sont la nourriture la plus cancérigène, on comprend mieux. Autre discours des professeurs, c'est chimique, cela finit toujours ainsi, si vous aviez encore fumé, votre organisme l'aurait peut être déclenché à 45 ans ou avant. Parfois les gens meurent avant d'un accident de voiture ou de problèmes vasculaires (liés au tabac) mais qu'ils n'interprètent pas comme tel. On connait tous des exceptions, le Mr de 85 ans qui fume (très rare), mais il aurait peut être vécu 100 ans et en meilleure santé. Pas fous les animaux qui se sauvent à la vue de la fumée, ils ont un 6ème sens. Sans compter le moral, cela vous tombe dessus au moment ou vous faites des tas de projets. ON NE MEURT PAS TOUT DE SUITE, on souffre longtemps, je fais des chimios, j'ai l'impression que cela bouillonne dans ma tête, il y a des moments ou j'ai envie de me frapper la tête contre les murs et ou je pense au suicide. Sans oublier des dizaines de prises de sang, piqures, déplacements en ambulance ou taxi pour se faire soigner, les attentes de soins etc... Entre les séjours au CHU, je suis à la maison, dépendant de ma femme et de mes enfants et amis pour tout, c'est dégradant surtout pour moi qui était très actif (ski, marches, voyages, bricolage, jardinage). Bien sur, (comme tout malade) pour mon entourage, c'est toujours "tout va bien je n'ai pas mal", ils n'ont donc qu'une vision sommaire de mon réel état, mais un conseil arrêtez pendant qu'il en est temps. J'ai vu une jolie jeune fille au CHU 18 ans, cancer de la gorge après 4 ans de tabagie, à chaque cigarette, vous jouez au loto, vous augmentez vos chances et vous pouvez gagner. Réfléchissez, en continuant, la finalité c'est cela, pour demain qui n'est peut être pas loin, on bloque les projets de toute la famille, car personne ne s'amuse autour d'un malade, même le départ en vacances, on ne le laisse pas seul à l'hôpital. Placez tout cela sur la balance... vous verrez elle penchera vers l'arrêt du tabac. Pensez que par rapport à tout ce qui vous attend, il ne vous suffit que d'un peu de volonté, le jeu en vaut la chandelle. Personnellement, quand j'ai arrêté, il y a 34 ans, je me suis dit que mon cerveau et ma volonté seraient supérieurs à ce petit morceau cylindrique blanc, j'ai conduit ma voiture avec un paquet de cigarettes devant moi, je faisais toujours en sorte d'en avoir à porter de main, mais ancien sportif, j'en ai fait un jeu, c'est toi la cigarette ou moi qui vais gagner!
Publi-information
Merci beaucoup de votre honnêteté et de vos conseils !!! Je suis de tout cœur avec vous dans cette épreuve et oui la vie est belle tant qu'il est encore temps!!! Au bout de 20 ans de tabagisme je crois qu'il est plus que temps de dire STOP!!!
+10
Utile
D'abord,être motivé puis choisir la date et s'arrêter à la minute se disant que vous n'êtes non fumeur. Oublier la notion 'ancien fumeur'. Ne pas : - utiliser de patch ou autre compensation de nicotine. Car il faut se dire que vous fumez parce qu'il y avait une cigarette précédente. Supprimer la précédente et vous serez non fumeur. - compenser par autre chose (biscuit, bonbons ..) votre corps avait besoin de nicotine, pas de sucrerie - fumer partiellement (2 par jour par exemple). Il n'y a que 2 catégories : le fumeur et le non fumeur. La notion de petit fumeur n'existe pas - conserver de cigarettes à portée de main - en fumer une seule, car vous réamorceriez la pompe (la cigarette précédente) Sinon continuer à vivre normalement. Vous aurez les 10 premiers jours difficiles (dont les 2 premiers), puis un matin vers le 10eme jours, vous vous lèverez et vous direz "ça y est, c'est gagné" Je suis non fumeur depuis 8 ans. Je n'ai plus besoin, ni envie. Vous pouvez le faire aussi ! André
Publi-information
+8
Utile
Bonjour. Je crois qu'il y a une mise au point à faire sur le patch : le patch n'est pas un médicament pour faire arrêter de fumer, mais une aide à fabriquer de la nicotine si vous arrêtez de fumer. Votre organisme a BESOIN de nicotine et en fabrique naturellement ; si vous fumez, il arrête d'en fabriquer, et le patch est là pour 2 ou 3 semaines, juste le temps de recommencer à fabriquer vous-même la nicotine UTILE. Je répète , le "il faut de la volonté" c'est du baratin inutile : nous avons tous de la volonté pour certaines choses et pas pour d'autres - le tabac est une de celles qui nous échappent , comme l'alcool ou autre chose. A chacun de chercher pourquoi il fume, c'est en général une compensation liée à quekque chose de précis, mais que la mémoire rejette dans le tas des problèmes dérangeants. Mais si la réflexion est strictement personnelle, elle a souvent le même point de départ : on a commencé à fumer pour passer dans le camp des "grands', ou encore pour pallier à un souci, un problème, etc. Et puis l'habitude est venue, tenace, coriace, et on n'imagine plus la vie sans tabac. J'en sais quelque chose : j'ai fumé 40 ans 2 paquets ou plus par jour ! Quand vous allumez une cigarette, chacun peut se poser la question : elle est bonne ( avec le café, par exemple ), ou bien elle donne un -faux- stimulant devant un des nombreux problèmes enquiquinants ? ou bien est-elle une habitude pas forcément utile, comme de vous maintenir réveillé devant un livre ou un film qui vous fait bailler - là aussi, on peut se demander pourquoi on ne va pas se coucher plus tôt ! - Ce genre de démarche n'appartient qu' à vous et à vous seul - personne ne répondra à votre place. C'est quand la réflexion est commencée que vous pouvez en parler, entre avec un médecin - car c'est imprudent de vous arrêter sans contrôle médical, si vous êtes vraiment dépendant., ou avc des amis intelligents, qui chercheront pas à vous placer des formules toutes faites vous êtes une personne unique, et vos raisons de fumer ou de ne vouloir ne plus fumer, ce sont vos raisons A VOUS. (j'ai payé mon tabac très cher : arrêt il y a 13 ans, mais cancer de la vessie il y a un an, sans compter les multiplus petites opérations autour de la zone atteinte, c'est pas de la tarte ! puis retour du cancer cette année, avec lésion osseuse, ds mois sous morphine jour et nuit - et curieusement, rien au poumon ! Je m'en tire bien aujourd'hui, mais je me serais bien passé de ces moments de souffrance, de peur et presque de désespoir !) Je sais que cette parenthèse n'est pas une raison pour le fumeur accroc, ni ça, ni le prix du tabac. Alors je répète : essayez de comprendre vous-même POURQUOI vous fumez : si vous commencez cette recherche, vous êtes déjà sur la bonne piste, orientée vers vous-même, parce que vous pensez que valez la peine de cette réflexion : rien n'est définitif, rien ne se fera sans vous. De la volonté, vous en avez surement pour des tas de choses : un moment, il en faudra pour ça aussi, mais seulement quand vous aurez trouvé une raison de l'employer à cet usage. Amicalement, je vous souhaite bonne année, avec le sourire vers les jours qui viennent, sans regrets de ceux qui se terminent. Marc.
+6
Utile
Je ne pense pas qu'il y a de meilleurs solutions que d'autres... Tout dépend de la personne. En discuter avec son médecin permet de déterminer ce qu'il conviendrait le mieux.
+5
Utile
1
Quand vous allumez un cigarette, et que vous vous demandez si vous n'en avez pas fumé une il y a 1 minute, c'est qu'il y a un souci. Ce n'est plus un besoin, juste un réflexe stupide. Si en panne de cigarettes vous faites les poubelles pour trouver un mégot, ça devient grave. Si un dimanche soir vous devez faire tout le département pour trouver un tabac ouvert, c'est de l'esclavage. Si la nuit, vous ronflez, et que votre gorge vous tracasse, et vous inquiète, c'est grave. Si vous commencez à tousser sans pouvoir vous arrêter, jusqu'à manquer d'air et paniquer, il va falloir prendre une décision. Si vous trouvez que vos murs sont jaunes, c'est l'horreur, si vous démontez votre ordi et trouvez les ventilos jaunes, avec comme du caramel dessus, vous devez penser sérieusement à votre circuit respiratoire et imaginer ce qu'il supporte. Si vous calculez combien ça vous coute, vous serez surpris. Bref, ni patch ou autre débilité, il suffit de poser son paquet de cigarettes, à coté de votre ordi, et de vous dire que vous serez plus fort que lui, que l'esclavage est terminé, que vous allez faire des économies, que vous ne ronflerez plus, allez retrouver les vraies odeurs, et que vous vous sentirez bien mieux en disant aux autres comment vous avez fait, et les épater. J'ai posé mon paquet de cigarettes il y a maintenant 3 ans, je sens quelqu'un qui fume à 10 mètres, je me porte bien mieux, ma gorge ne m'inquiète plus, je fumais 1 paquet par jour, et pendant 40 ans. et ne refumerai JAMAIS et ne serai plus dépendant à cette cochonnerie !!!!!!!!!!!!!!!!
JAMAIS , je vous le souhaite... Mais soyez prudent... Fontaine fontaine
+4
Utile
essayez donc le CHAMPIX il faut une prescription médicale moi je l'ai pris pendant 2 mois je fumais depuis 30 ans et ça à marcher voilà 1 an que je ne fume plus....................il faut le vouloir et être motivé tout le monde peut y arriver bon courage MM
+4
Utile
La volonté, c'est le grand mot des petits esprits : facile à dire à propos des autres, et laisse supposer qu'on en a... Tu as de la volonté sûrement pour des tas de choses, c'est peut-être pas ton heure pour arrêter de fumer. Les gens qui ont "de la volonté" à tous niveaux, c'est de l'ordre de 1 /10000e, et encore : pas de quoi se culpabiliser ! Pas mon truc de donner des recettes qui "marchent", la plupart du temps c'est de l'arnaque, morale ou financière . Mais quand même un petit bout de piste : quand tu prends une cigarette, essayes déjà de trier celles qui te font plaisir( par exemple avec le café, après manger, ou le temps de la pause), et les autres, celles que tu prends sans y penser : elles ont une raison, et personne peut répondre à ta place : qur la quantité, quand tu pux te dire : tiens, celle-là, elle finalement inutile, c'est déjà le début de 'une réflexion positive. Ca marche pas en huit jours, mais c'est du solide : parce que ça n'appartient qu'à toi ! Là dessus, si t'as copain, copine, toubib pour en parler, ça peut aider aussi. Mais d'abord, c'est toi. Amicalement Marc
+3
Utile
C'est de ne pas commencer...Je sais que c'est simple à dire pour moi, je ne fume pas, mais je pense qu'il faut avant tout de la bonne volonté, je vous souhaite bon courage.
+3
Utile
Mon père me disait qu'en période de grand danger imminent la , le mental te permet de dépasser l'envie de fumer, pour certains de se dépasser, moi je dirais de faire des choix vitaux. c'est une question de priorité : si on te met un pistolet sur la tempe et qu'on te donne le choix simple , une clope et une balle ou la vie sans clope tu choisis d'arrêter de fumer . Comme quoi quand le choix est serieux, on ne peut plus , on choisit la vie. Alors pourquoi attendre que le labo te dise vous alllez crever, arretez vous de fumer ! d'autre part si le tabac tuait plus vite ce serait peut etre plus dissuasif. malheureusement beaucoup pensent encore passer au travers des mailles du filet ... pourquoi pas etre immortels ?
+3
Utile
J'ai écrit ici récemment, mais j'ai oublié qq chose. Quand je vais à une séance de radio ou de chimio, je vois souvent des ambulanciers, des infirmiers, qui en grillent une dans la cour. Je leur dis avec le sourire :"on prend un peu d'oxygène ?" Ca les fait rigoler, car ils sentent bien que je ne suis pas agressif ( ils se font parfois traiter de tous les noms par des malades en pleine déroute !), et j'espère que ma petite remarque ne sera pas toujours oubliée. En fait, je pense savoir pourquoi ils fument, là : le stress, bien compréhensible, d'une vie qui consiste à secourir ou courir derrière la souffrance, et avec des horaites pas possibles, sans compter la peur de la précarité...C'est typiquement des moments de compensation - et ce n'est pas moi qui va les critiquer ! Amicalement Marc
+2
Utile
bonjour le meilleur moyen pour arreter de fumer 1: le vouloir 2: etre bien dans sa téte 3: eviter les invitations apéros avec fumeurs 4: vider les placards de sucrerie 5: faire du sport ou esprits occuppés 6:medicament radical (ziban) si la personne n'a pas réussit avec les réponses citées bonne chance fd
+2
Utile
avoir une bonne raison pour arrêter profiter d'une nouvelle hausse et ne plusaccepter de voir son argent partir en fumée une toux génante vous faisant prendre conscience de l'effet néfaste du tabac et..surtout avoir envie d'arrêter de fumer j'ai moi même tout essayé pendant des annéés et il a suffi de savoir que j'étais atteinte d'une maladie respiratoire pour stopper du jour au lendemain il y a 27 ans de cela
Publi-information