Signaler

Je ne sais pas ce qu'est être HEUREUX... [Fermé]

Posez votre question imacreep - Dernière réponse le 11 sept. 2017 à 01:16 par Sampap
Bonjour,

voilà j'ai 18 ans et j'arrive pas à être heureux, ça me semble si loin je me souviens même plus à quand remonte la dernière fois ou je me suis lever de mon lit heureux et passé une journée en étant heureux de vivre. Je suis complétement démotivé dans la vie, par tout ce que j'entreprends, je suis pessimiste (ou alors réaliste), et je ne m'en sors pas.

je suis de nature assez réservé et j'ai du mal a m'intégrer dans des groupes, car je n'y trouve jamais ma place, je n'arrive pas à trouver ma place dans un groupe, comme si je n'avais aucune personnalité, je me sent vide...


il m'arrive de sourire et de rire à des blagues mais cela ne me rend pas tellement heureux en soit, depuis le collège c'est comme ça, je m'intègre difficilement, je me sent parfois incompris donc je reste un peu plus dans mon coin sans trop me mêlé car je me sent pas à l'aise avec des gens trop différent de moi.


j'ai l'impression que être heureux c'est comme aller diner dans un resto 5 étoiles, ce ne sont que les mêmes qui en ont le droit.



pouvez-vous m'aider et me donner quelques conseils pour remonter la pente car j'en peux vraiment plus de cette situation, je veux me lever en étant heureux de profiter de la journée qui m'attend, et rien que d'y penser cela me semble si loin...



merci d'avance
Utile
+18
plus moins
Bonjour,

J'ai lu cette précision avec intérêt: "je suis pessimiste (ou alors réaliste)"

Le pessimisme est l'exagération du côté négatif de la réalité.

Donc, oui vous êtes réaliste, mais un peu trop ou pas assez. Vous ne considérez en fait qu'une facette de votre situation, à savoir la plus démotivante.

N'avez-vous absolument rien réussi de votre vie? N'avez-vous pas éprouvé une certaine fierté, une forme de satisfaction, après avoir accompli une tâche difficile?

Mais peut-être avez-vous le souci de la perfection. Vous n'êtes jamais satisfait du résultat en pensant que vous pouvez faire mieux, ou pire, vous vous handicapez vous-même dans tout ce que vous faîtes parce qu'inconsciemment, vous pensez que vous allez mal faire... Et vous échouez.

L'échec n'est qu'une vue d'esprit. Ce que l'un considérera comme un échec, un autre le verra comme une réussite. Tout est question de mentalité ou de valeurs.


Prenons un exemple simple: le modèle de réussite sociale féminin, c'est quoi?

Trouver un mari, avoir des enfants.

Alors, modèle d'échec social?

Femme célibataire (ou lesbienne), sans enfants.


La première femme peut très bien avoir raté sa vie en ayant mari et famille.

La deuxième peut avoir réussi sa vie en étant seule (ou avec une femme).

Dans ce cas, tout est question d'auto-accomplissement et d'épanouissement professionnel, sexuel et émotionnel.


Déterminer si le résultat est un échec ou non dépend de certains paramètres. Vous devriez donc vous interroger sur les paramètres que vous vous imposez quand vous estimez avoir échoué.

Ne sont-ils pas un peu sévères, injustifiés ou inadaptés?


Tout le monde n'est pas fait pour vivre en groupe. Le tout est de savoir si vivre en collectivité vous procure un certain bien-être ou non.


J'ai noté ceci: "comme si je n'avais aucune personnalité"

Savez-vous seulement qui vous êtes? Quand vous vous regardez dans la glace (si seulement vous le faîtes), qui voyez-vous?

Interrogez-vous sérieusement là-dessus.



J'ai noté ceci aussi: "je me sent pas à l'aise avec des gens trop différent de moi"

C'est parce que vous ne percevez pas ce qu'ils peuvent vous apporter.

Un couple qui fonctionne n'est pas composé de deux personnes identiques.

Nous-mêmes en tant qu'individus, sommes basiquement formés de deux personnes différentes: une en société, une profondément intime.

(Cela se complique quand on est en couple, car on y ajoute une troisième que l'on forme en fonction de la personne avec qui l'on est)

Pour les amis c'est la même chose, on ne peut pas être qu'avec des gens qui nous correspondent totalement. L'intérêt des interactions avec les autres, c'est d'apprendre d'eux et leur apprendre aussi.


En réalité, être heureux est accessible à ceux qui le veulent.

Il faut savoir tirer satisfaction de n'importe quoi, même d'une activité qui ne vous plait pas fondamentalement.

"Il faut aimer ce que l'on fait, pas faire ce que l'on aime"

La différence, c'est que dans le premier cas, on est toujours content et satisfait de faire quelque chose, même si on n'aime pas le faire normalement,

et dans le second cas, on est perpétuellement frustré, parce qu'il est très rare que l'on fasse précisément ce qu'on aime dans la vie.

Le monde n'est pas modelé à nos envies. C'est à nous de plier nos envies à ce monde. C'est assez simple à appliquer, quoi que l'on puisse en penser.

Si vous attendez d'être heureux, c'est sûr que c'est loin. En fait... Le bonheur est juste à-côté de vous, sous les draps d'où vous sortez en l'oubliant à tous les coups au matin.

Le bonheur veut de vous. Mais vous le laissez où il est. L'ennui c'est qu'il ne marche pas, il ne se déplace pas. Vous devez le prendre vous-même.

Interrogez vous sur ce que je vous ai dit:

1. Ne suis-je pas trop exigent ou injuste quand j'accomplis une tâche?

2. Qui suis-je vraiment? Qui vois-je dans ce miroir?

3. Que peuvent m'apporter les autres? Que puis-je leur donner en retour?

4. Suis-je seulement fait pour vivre en communauté? Cela me fait-il du bien?


Ensuite, endormez-vous au soir, puis dites-vous que le lendemain, il ne faudra pas oublier de prendre le bonheur avec vous une fois que vous aurez quitté les draps.

Vous devez visualiser le bonheur comme un animal de compagnie qui ne vous suivra que si vous le lui demandez. Donnez-lui la forme la plus agréable possible et mettez en lui tout ce qui vous motive, tous vos espoirs...

Plus vous ferez appel à lui, plus il sera dynamique et mobile. Pour le moment, votre bonheur n'a ni forme ni volonté. Il faut lui en donner une.
Publi-information
Sampap- 11 sept. 2017 à 01:16
Wow.. fantastique même si ca ne m'aidera pas tant de le savoir !
Répondre
Utile
+2
plus moins
bonsoir
personne n'est heureux à 100%,tout le monde à des problème(juste pour te rassurer)
je te comprends parfaitement et je comprend la situation dans laquelle tu es,pour que tu sort de cette monotonie et de cette dépression, fais des choses que tu aime, fais de nouveau amis, sort, achète des nouvelles trucs, profites de lavie t'es encore ptit, t'a toute la vie devant toi?dites t'a des frères,soeur parents?parle en avec , ils t'écouteront c'est sur, essay si tu es dans un group de proposer des idées, de t'imposer dans un sujet;..;.....
soit courageux et essay d'aimer la vie comme elle est
Publi-information
Utile
+0
plus moins
Bonsoir caroline, merci de m'avoir répondu.


et bine je suis fils unique je vie avec ma mère mais nous ne sommes pas spécialement complice car le peu de fois ou elle a essayé de s'initié dans ma vie privé ça n'a jamais bien terminer.

j'ai perdu de vu mes quelques amis à partir du lycée, je n'ai pas tellement réussi à m'en faire d'autre car nous n'avons pas les mêmes "trip".


je suis en bonne santé, je ne suis pas pauvre et pourtant je trouve le prétexte de me plaindre, je suis ignoble...

disons aussi que sortir seul et tout faire seul, c'est pas très encourageant pour moi.


Je suis démunie de courage, je baisse les bras à la moindre difficulté ou moindre problèmes, je m'apitoie sans cesse sur mon sors, je me sens vide, un fantôme sur cette Terre
Utile
+0
plus moins
sa fait deux fois que t'écri un message mais ça s'efface je ne sais pas pourquoi?
caroline2009 334Messages postés jeudi 19 novembre 2009Date d'inscription 6 janvier 2013 Dernière intervention - 11 janv. 2011 à 23:12
je vais le reécrire
caroline2009 334Messages postés jeudi 19 novembre 2009Date d'inscription 6 janvier 2013 Dernière intervention - 11 janv. 2011 à 23:20
de sortir de faire du sport, tout simplement t'as un vide dans ta vie et ne le laisse pas te détruire,tu dira que c'est facile de dire fais fais fais...
oui t'a raison mais j'essay de t'aider et de te montrer que chaque heure passée ne retournera jamais,alors profites de cette période d'age et bon courage
imacreep- 12 janv. 2011 à 23:07
je pense qu'il faut que je commence par avoir confiance en moi mais pour cela je ne sais pas comment faire c'est pas le genre de chose qu'on sait facilement faire.
caroline2009 334Messages postés jeudi 19 novembre 2009Date d'inscription 6 janvier 2013 Dernière intervention - 12 janv. 2011 à 23:41
excuse moi imacreep, je t'ai écri un autre message avant celui qui a été posté mais il a été effacé je ne sais pourquoi il n'a pas été publié

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Publi-information