Castration chimique [Résolu/Fermé]

Meriadoc - 8 juil. 2009 à 17:12 - Dernière réponse : DCI 62495 Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 13 janvier 2018 Dernière intervention
- 5 oct. 2010 à 15:17
Bonjour,
J'ai un problème assez compliqué pour lequel je suis bien content d'avoir l'anonymat de l'internet...
Voilà, j'ai 27 ans, je suis ingénieur en électronique, je suis célibataire depuis tjrs...
Non, ne m'orientez pas vers le forum rencontre !
Voilà, après avoir longtemps souffert de la solitude, j'ai fini par me rendre compte que je n'étais tout simplement pas fait pour vivre avec quelqu'un, étant d'un tempéramment solitaire, et que je rendrais jamais une femme heureuse, étant de nature plutôt triste.
En outre, j'ai un boulot que j'aime mais qui me prend bcp, je fais de la politique ce qui me prend le peu de temps qui reste, les quelques jours qui sont occupés sans problème, bref je ne ressent aucun vide dans ma vie, elle est même plutôt remplie.

Bref, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes...
... à un truc près, c'est que comme tout le monde j'ai des envies sexuelles, qui ne seront jamais satisfaites, et il en résulte beaucoup de frustration.

Je n'ai pas l'âme paisible et le self-contrôle d'un moine capable de balayer ses pulsions sexuelles. Je n'ai pas la chance d'être naturellement asexuel. Je regarde du porno pour combler mon manque ce qui ne fait probablement que l'augmenter et me fait terriblement honte (j'ai 100 fois essayé en vain d'arrêter, c'est une vraie addiction :( ).

Les rencontres d'un soir ne m'intéressent pas, et je n'envisage pas non plus de recourir à une "professionnelle", l'idée même me dégoute.

Je sais qu'il existe des traitements des traitements dits de "castration chimique" qui éliminent les pulsions sexuelles de façon hormonale. Si ils sont utilisés pour les pervers et autres pédophiles, je ne vois par pourquoi ça ne marcherait pas sur un homme "normal". Un tel traitement me permettrait de me débarrasser de toute frustration et probablement d'être heureux.

Ces traitements peuvent-ils être prescrit sur demande du patient (je me doute bien que ce ne sera pas remboursé, et même si ils pouvaient l'être je le pairais) ?
Vers quel mèdecin faut il se tourner?
Quel sont les effets secondaires ? Ce dernier point m'inquiète particulièrement, je suppose qu'on ne peux pas jouer de façon aussi importante sur l'équilibre hormonal sans que ça ait des effets néfastes
L'effet est il sans problème réversible (on sait jamais) ?
Afficher la suite 

36 réponses

+9
Utile
Bonsoir,
moi je suis dans le meme cas que meriadoc mais marié depuis quelques années..
j'ai une sexualité à l'antipode de celui de ma femme.. (vive le mariage)
Alors moi aussi je cherche un procedé qui pourrait diminuer ma libido.
Car j'aime ma femme mais la frustration est trop grande et il en va de la survi de notre couple. On a 3 enfants et je suis pret a sacrifier ma sexualité a tout ce petit monde. Mais je n'en peu plus d'etre frustrer.
Moi j'ai besoin d'au moins 2 ou 3 fois par semaine et ma femme 1 fois par mois en se forcant une fois sur 2.
Mais quand ca arrive c'ets vraiment génial... alors quoi faire? la masturbation à 35 ans j'en peu plus... j'en suis plus a decouvrir mon corps. L'option "Maitresse", deja essaye, c'est pas ce que je veux.
Moi je pense meme aller jusqu'en Belgique ou peut-etre la legislation est différente.
Alors si quelqu'un a une vrai solution a proposer...
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Publi-information
DCI 62495 Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 13 janvier 2018 Dernière intervention - 9 juil. 2009 à 17:36
+7
Utile
Bonjour,

La notion de "castration chimique" ne peut se concevoir que dans 2 cas: certaines formes de délinquance, comme signalé plus haut, et dans le cadre du traitement du cancer de la prostate.

L'envisager dans la problématique de Meriadoc ne me parait pas possible. L'éthique médicale Française interdit d'attenter à l'intégrité physique ou physiologique d'un individu sain de corps et d'esprit, même sur sa demande. De plus, libéraliser cette pratique serait la porte ouverte à bon nombre d'abus condamnables.

En bref, il ne faut pas "jouer" avec la normalité physiologique, ce n'est pas très sain et peut engendrer des regrets trop tardifs.

Bien sûr, il existe des médecins moins "regardants" ou avec une morale plus élastique. Mais dans ce domaine là, ils ne doivent pas être très nombreux.
Publi-information
+5
Utile
5
Salut Meriadoc,

Je sais que ce sujet commence à dater mais puisque c'est une question qui semble revenir souvent, je me permet de relater ma propre expérience...qui n'est pas tout à fait la tienne.

Je suis âgé de 34 ans, marié avec 2 enfants, et comme beaucoup d'hommes mariés de mon âge, il m'est impossible de me satisfaire du rythme sexuel imposé par ma femme (une fois par mois dans le meilleur des cas, et la plupart du temps elle torche ça comme une corvée...) et j'ai donc procédé à des recherches sur la castration. Je ne peux pas donner ici ni noms, ni adresses, mais j'ai trouvé des médecins à l'étranger qui n'avaient aucun problèmes à fournir les médicaments nécessaire à une castration chimique.

En France, j'ai été débouté à chaque fois avec les mêmes arguments génériques et stupides :

"- Il faut dialoguer avec votre femme" : c'est fait, depuis 10 ans que ça dure, on en a largement parlé et elle n'aime pas le sexe avec moi. Point.
"- Il faut apprendre à canaliser" : une fois par mois pendant 10 ans (enfin, je dis dix ans mais à chaque grossesse la pénitence a duré environ 1 an et demi - j'ai toujours adoré lire que les femmes enceintes avaient une libido exacerbée...), c'est sûr que c'est facile à canaliser
"- Il faut vous séparer" : oui, parce qu'en France en ne peut pas rester avec quelqu'un juste parce qu'on l'aime, c'est visiblement pas compatible avec la culture locale. Et ne plus voir mes enfants, c'est sûr que c'est une solution...

Bref, encore une fois, on se voile la face dans ce pays au nom de la sacro-saint éthique médicale et on laisse des individus face à des problèmes créés par la société sans leur apporter la moindre solution concrète - on m'a même conseillé le yoga ou d'autres conneries dans le genre.

Donc, l'an dernier je me suis mis en quête de solutions à l'étranger...et j'ai fini par trouver, en voyageant un peu. Depuis, c'est le top, je n'ai plus aucun désir sexuel, ni pour ma femme ni pour les autres, c'est assez fabuleux comme apaisement. Ma femme ne sait pas que je prend un traitement, et je ne vais certainement pas lui en parler, elle est encore capable d'y trouver à redire même si ça arrange tout le monde.

Prochaine étape : castration physique. Là, ça risque d'être plus difficile parce que j'aimerais que l'opération soit réalisée dans les règles de l'art (et d'hygiène) et que pour l'instant, les seuls "médecins" que j'ai trouvé qui me propose l'intervention ne me donne absolument pas confiance. Mais je finirais par trouver, il n'y a pas d'urgence puisque le traitement fonctionne à merveille...

Bref, tout ça pour dire à tous ceux qui sont dans la même situation que moi il y a un an que ça vaut le coup de chercher un peu pour trouver à l'étranger un médecin un peu moins borné que ceux de notre pays. C'est véritablement une nouvelle vie que de ne plus avoir envie de sexe !
DCI 62495 Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 13 janvier 2018 Dernière intervention - 5 oct. 2010 à 11:02
Bonjour,

"on laisse des individus face à des problèmes créés par la société ..."


La société n'a aucune responsabilité dans ta problématique.
Quant à être scandalisé, comme tu parais l'être, par les refus des médecins Français de prendre en compte ta volonté, c'est oublier que répondre volontiers à ce type de demande serait la porte ouverte à tous les excès.

La notion d'eugénisme ne serait plus très loin. Certains en avaient fait un dogme, de l'autre côté du Rhin, dans les années 30-40.
Superbe point Godwin, bien joué, ça aura pas été long !

Quand au début, si, évidemment, la société est responsable de cet état de fait, en poussant les hommes à adopter des comportements incompatibles avec leur nature profonde (chimique, hormonale, ce que tu voudras), sans leur apporter de solution pour, justement, modifier leur nature profonde - comme le fait la castration.
DCI 62495 Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 13 janvier 2018 Dernière intervention - 5 oct. 2010 à 13:54
Trop facile et trop confortable, de rendre la société "responsable"...

Responsable de quoi au fait ? De ne pas laisser libre cours à la castration de l'individu afin de lui permettre de "modifier sa nature profonde".

Dans ces conditions ou pourrait aussi se laisser aller à encourager la castration des différences : de couleur...de culture... de religion...de race...


PS: point Godwin ?... J'ignorais. Je viens d'apprendre. M'étonne pas avec tes discours que tu en connaisses toutes les subtilités.
Responsable d'une part de dicter aux hommes une conduite contraire à leur nature intrinsèque - la fidélité sexuelle, et responsable d'autre part de ne pas leur permettre de modifier cette nature intrinsèque de sorte de ne pas en souffrir.

C'est plus clair comme ça ? T'as encore une analogie foireuse à faire avec l'holocauste, le racisme ou je ne sais quel sujet sans le moindre rapport ?
DCI 62495 Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 13 janvier 2018 Dernière intervention - 5 oct. 2010 à 15:17
Aucune analogie foireuse de ma part.

Simplement, ton argumentation que l'on pourrait qualifier de "foireuse" est totalement incompatible avec le respect humain ou le simple respect de soi...
Point.
+4
Utile
1
Ton témoignage me touche beaucoup Mériadoc.
Si je suis venu à le lire, c'est que cette question me turlupine.
Je vis depuis peu à Paris, ville magnifique, pleine de bâtiments superbes,
de musées, de théâtres cabaret... Pleine de culture et de ... filles superbes!!
Je ne me retrouve pas dans ton témoignage vis à vis des femmes,
au contraire, je sais que je suis fait pour vivre à deux, j'aime aimer, caresser,
j'aime le corps des femmes, leur douceur, et ne m'en suis jamais lassé!
Au CONTRAIRE!
Et c'est le problème!

J'ai tellement HONTE pour la genre masculin quand je vois tous ces "mâles" parader
autour des filles célibataires, que ce soit en fin de soirée, dans des pubs ou boites,
ou sur des sites de rencontres. La où le mensonge, le paraître et la suffisance
ont parfois pris une telle place que l'idée même de faire partie de leur "genre" me révulse.
Quel rapport avec la castration chimique me direz-vous?
C'est de voir que des filles intelligentes, instruites, censées puissent être attirées par ce genre de comportement,
par la masculinité en action, par la virilité au pouvoir, par le paraître et la superficialité des mots qui l'emportent sur la raison, le sens commun. Et le pire, le pire, c'est que ça peut créer de très beaux couples. Le "mâle" faisait sa ridicule parade nuptiale, n'était intéressé que par les formes avantageuses de sa proie, mais peut se révéler être quelqu'un de bien, de bon à l'intérieur de lui, et la femme le voit sous son vrai jour, après être retombé de cette rencontre si "parfaite" (qui n'est souvent que préfabriquée). Et elle se révèle elle aussi non superficielle, elle n'avait tout ce maquillage et ses fringues aguichantes que parce que la télé et la mode lui dicte de le faire, mais quand elle est elle même, elle est quelqu'un de censée, de touchée par cette misère relationnelle qui peut exister, par cet égoïsme ambiant qui ne vise qu'à penser à soi même. C'est quelqu'un de bien elle aussi, elle est juste rentrée dans le moule le temps de rencontrer cet homme bien, et lui ne s'est comporté comme un dragueur le temps de plaire à cette fille bien (et jolie).
Ou est le mal alors? Tout est le mieux dans le meilleur des mondes, tant de gens ne sont même pas touchés par ce qui peut arriver à leurs congénères. Et là, ils sont, beaux, jeunes, et bons à l'intérieur! Où est le mal?

Dans la forme!!! Dans ce qu'on devient pour permettre à deux personnes d'apprendre à se connaitre, de prendre le temps de s'apprécier! Tant de poudre aux yeux, tant de virtuel, tant de fausseté. Je trouve ça gerbant certains matin, quand d'autres je l'accepte simplement comme un fait et cherche juste le moyen de changer les choses.

En attendant, j'en ai marre de mes pulsions, marre de parfois me retrouver à jouer ce petit jeu sans même m'en rendre compte, et le pire!!! LE PIRE!!! De constater que ça fonctionne!! Qu'on arrive à séduire et à faire l'amour avec des filles bien plus belles que ces poupées maquillée et fringuées de marques que l'on voit à la télé, sur des magazines et surtout.... dans la rue :(
J'en ai marre de parfois dépendre de ces pulsions, de sentir que je ne réagis pas en adéquation avec mes principes et mes idéaux, juste parce que j'ai un trop plein de testostérone que j'ai oublié d'évacuer, ou parce qu'une fille mignonne comme tout et fringuée très "agréablement" me fait clairement comprendre que je pourrai l'intéresser par des regards ou des gestes non pas équivoques, mais parlant.

Marre de voir cette comédie ambiante à longueur de journée!
Marre de voir que parfois je tombe dedans sans m'en rendre compte!
Marre de constater que ça marche, et quand on accepte ces codes, on arrive à ses "fins"!
Quelles fins? Faire l'amour? Baiser? Se sentir moins seul? Partager des plaisirs? Fuir la réalité? Se flatter l'égo? Se caresser le nombril?
Même ça ce n'est plus clair au bout du compte...

Marre de cette hypocrisie ambiante autour du sexe et de la séduction alors que seul l'amour compte!

Je vis en ce moment avec moins de 600€ par mois, dans une ville où un demi de bière coûte 5€ en terrasse. Mais je serai prêt à payer ces fameux 100€ par mois si j'étais sûr de ne plus sentir l'effet de ces phéromones qui changent ma conduite et me rendent vulnérable à des choses auxquelles je n'adhère pas!
... si j'étais sûr que je ne risquerai pas de devenir stérile, de ne pas être modifié physiquement...
Flan,

je comprends parfaitement ce que tu écris. Ce sont des questions qui me travaillent depuis longtemps, et comme toi j'ai toujours eu une haute idée de ce que voulait dire une liaison avec une femme à tel point que j'ai souvent refusé de dépasser le cap du flirt avec une fille avec qui je savais que ça ne marcherait pas au niveau de la relation, par pur respect pour elle. Après avoir été en couple 8 ans, marié, un enfant, divorcé, et depuis quelques temps enchaînant les rencontres (qui aboutissent néanmoins peu souvent au lit, mais ce n'est pas grave car ce n'est pas forcément l'objectif), ayant eu quelques déboires sentimentaux, rencontré une fille assez hors-normes, je pense avoir un peu évolué sur ces questions.

Oui, c'est stupide, oui il y a quelque chose d'animal dans cette manière ridicule de se montrer, de se faire la cour sans autre objectif que d'ammener une fille dans son lit, mais... est-ce si grave ?

Nous sommes tout de même des animaux ! Ce qui est en jeu c'est bien la survie de l'espère :) Trèves de plaisanterie, moi je me pose la question maintenant : est-ce que ce n'est pas précisemment le plus important dans une liaison entre un homme et une femme que cette aboutissement copulatoire qui devrait aboutir à la reproduction ? Le reste n'est que l'agréable lié à l'utile si je puis m'exprimer ainsi !

Ce que je veux dire c'est qu'il n'y a aucune honte à emmener une fille dans son lit, et crois moi, le jour où une n'aura pas envie elle te le fera savoir... cela veut dire que les autres en ont envie, donc si c'est réciproque il ne faut surtout pas se priver...

En tous cas, moi j'essaye de me poser moins de questions à ce sujet et vivre au jour le jour, aller à l'instinct, là où ça me plait, et peut-être qu'un jour je tomberai sur une fille avec qui j'arriverai à concilier mes idéaux et mes envies, mais ce n'est pas si grave si ça n'arrive pas...

A+
+4
Utile
moi aussi je suis très intéresse par le sujet car j'ai presque le même profil et rencontre les même problèmes...
j'ai 26 ans et je rencontre le même problème (trop de temps de travail et grande frustration...
je suis presque prêt a partir en inde pour une solution plus radicale...
+4
Utile
Je retombe un peu par hasard sur mon message près d'un an après. Merci à ceux qui m'ont répondu, certains messages m'ont bcp éclairé.
avec le temps, j'ai compris que si le désir était physique et hormonal, la frustration, elle, est cognitive, et aucun produit chimique ne m'en débarassera.

Et j'ai surtout admis que la solution était dans la discipline mentale, pas dans un quelconque médicament. éliminer les pensées charnelles, et même s'interdire de regarder une femme dans la rue. Quand au porno, peu à peu j'en regarde moins, une sorte de lassitude.

Je ne suis pas un obsédé, encore moins un pervers, je suis juste un homme ayant des pulsions sexuelles comme tous les autres (enfin, peut être un peu plus ou un peu moins que les autres, j'en sais rien!) et je suis maintenant plus confiant qu'avant sur ma capacité de les gérer et réprimer.
une femme anonyme - 4 nov. 2009 à 14:25
+3
Utile
Bonjour,

Je comprends bien ton probleme. (et ce qu'a exposé Flan)
Par contre je ne suis pas tout a fait d'accord avec tes conclusions.

Certains diront "c'est normal, t'es pas un mec". Effectivement je ne suis pas un mec, par contre je les cotoie pas mal et je les écoute...beaucoup sont dans ton cas ou en tout cas voudraient prendre du recul par rapport a leurs "pulsions sexuelles" qu'ils considerent comme handicapantes plus qu'autre chose.

Je pense que le probleme n'est pas "la pulsion sexuelle". Le probleme est ailleurs, et le fait d'avoir ces envies irresistibles n'en est que la traduction!
Je pense que si tu faisais baisser ton taux de testosterone, tu aurais bien moins d'envies sexuelles. C'est un fait. Mais que fais tu des envies émotionnelles qu'il y a derriere? Je ne sais pas si elles peuvent etre zappées!

Je suis moi meme une femme qui n'a pas envie de "s'encombrer" d'un conjoint ou petit ami. J'aime la solitude et la liberté plus que tout. Je ne suis (quasiment) pas inquiétée par des "besoins" sexuels. MAIS je pense que la sexualité au sens large est un partage d'émotions, un moyen de communication puissant (bon tout le monde ne le voit pas de la meme facon c'est sur!).
J'ai ces "besoins" émotionnels ; je veux dire par la que ne voir personne pendant des années ne me dérangerait pas , mais partager avec ses congeneres est enrichissant et permet de se connaitre mieux ; partager sur le mode sexuel aussi.
Etant plus jeune, je pensais que les envies sexuelles etaient des besoins physiques. Ce n'est plus mon avis. J'ai compris (en tout cas dans mon cas) qu'il y a bien d'autres choses derriere.

Bref je ne vais pas te moraliser en te disant que c'est mal de vouloir se faire castrer, c'est a toi de trouver ta solution, de tester pour voir ce qui marche pour toi dans les meilleures conditions.
Je ne sais pas si tu pourras trouver un médecin qui acceptera de t'aider. Ce que tu veux faire n'est pas "orthodoxe".
Il existe un tas de médocs qui ont comme effet secondaire une baisse de la libido. Antidepresseurs, anti-androgene utilisé contre l'acné, par exemple.
Sans vouloir te prendre pour un demeuré : fais attention a ce que tu fais si tu choisis une solution "chimique".
Tu peux aussi , tout simplement, manger sainement (moins de viande, sucre, etc) et te dépenser physiquement. Ca marche aussi et c'est moins dangereux. Tu peux jeûner de temps a autre si tu t'en sens le "courage". Peut etre que se rapprocher de la Nature peut aider aussi, si tu aimes.

Tu peux aussi t'entrainer a dissocier comportement affectif et comportement "sexuel".
Et surtout....essaie de te détacher du porno. (Beaucoup de mecs sont accro et pensent que c'est normal ou ne veulent pas voir qu'il y a un probleme). Ca entretient la frustration. Ce genre d'addiction, c'est une solution de facilité pour éviter de se poser les vraies questions et pour se fuir soi meme. C'est du divertissement dans le mauvais sens du terme.
(Je ne pense pas qu'etre addict a quoi que ce soit est purement physique. Réfléchis a ca!)

A mon sens, la solution que tu envisages revient a "zapper" un effet, au lieu de s'attaquer a la cause.

J'espere t'avoir donné qq pistes et je te souhaite bon courage!
Sortylege 1 Messages postés mercredi 24 février 2010Date d'inscription 24 février 2010 Dernière intervention - 24 févr. 2010 à 09:55
+3
Utile
Bonjour a vous.
A mon avis, la castration qu'elle soit chimique ou physique a les memes effets sur la sexualité ,je crois .
A mon avis,la castration chimique peut aider un homme qui a envie de se faire castrer definitivement ,a évaluer les effets de la castration ,sans trop prendre de risque ?
Il faut tout de meme réaliser qu'un homme castré a 60 ans, est dans la meme situation hormonale qu' une femme menopausée au meme age ,il me semble ?
A partir de là, pourquoi dire que la castration de l'homme nuit a sa santé ,plus qu'aux femmes ?
En revanche sur une jeune pèrsonne dynamique et combative,les motivation psychologiques d'un homme ou d'une femme qui se fait castrer de la manière qu'il veut,risquent d'en prendre un coup,puisqu'il il vat devenir tranquile et paisible,voir pépère ?
L'obesité,vient surement de là peut etre,meme si les formes du castré vont un peut changer ?
Comme avec la menopause, la disparition des pultions sexuelles,laisse aisement la place a d'autres plaisirs faciles comme la gourmandise peut etre ?
J'etais pour ma part exhibitioniste chronique et comme la loi condamne la nudité publique et ce compotement,je me suis, par depit ,fait enlever les glandes sexuelles vèrs 40 ans .
Je trouve tres agréable de ne plus avoir de pultions sexuelles réprimées ,meme si j'ai un petit traitement hormonale de substitution .
+2
Utile
1
Ouah quand même!!
Ca serais pas plus simple de rencontrer quelqu'un et de mettre les chose au clair expliquer ton tempérament et puis voilà t'aurais quelqu'un avec qui faire des choses!

C'est un peu bizarre ce que tu dis quelque part je comprend mais quand meme...
Je sais que moi je suis avec un homme qui à 28 ans et etant donner son age et son caractere il ne changeras jamais mais il est completement comme toi, solitaire, le monde autour il s'en balance completement on est l'opposer total lui et moi et pourtant entre nous ça marche plutot bien, je lui laisse son temps de solitude j'essais d'etre comprehanssible avec lui parce qu'il déteste parler, enfin je dis pas ça pour raconter ma vie, mais juste que certaine chose peuvent changer dans la vie et que tu n'as que 27 ans...
C'est dommage de renoncer totalement a un plaisir comme celui ci, tu pourrais vivre autre chose que des professionelle, des coups d'un soir, et des pornos.
Oui mais comme je le disais dans mon premier message, je ne peux pas avoir une vie de couple, ce n'est pas mon caractère, et surtout je n'en ai pas le temps. J'ai un boulot qui me prend au moins 40h par semaine, je consacre une grande partie de mes soirées à mon engagement politique, je lit 2 à 3 livres par mois ce qui avec la photo et le cinéma me prend l'essentiel des weeks end.

Je n'ai tout simplement pas le temps de partager ma vie avec quelqu'un. Ca ne marcherait pas. Je ne pourrais pas rendre une femme heureusement, au contraire je ne lui ferais que du mal, j'ai toujours rendu malheureux les gens autour de moi.
+2
Utile
Je comprends ce désir de se défaire de ses pulsions, celà nous soulagerais, nous autres les hommes, de retourner contre nous toute cette violence qu'il faut se faire, ou essayer de supporter cet instinct de "chasseur" qui sommeille dans nos gênes. Car je crois fondamentalement que, comme toute espèce vivante, nous sommes "programmés" pour nous reproduire. Etant conscient que la vie en société est ce qu'elle est, nous nous devons de respecter les libertés individuelles ... Il n'y a pas d'autres alternatives. Je suis marié depuis 16 ans, et mon épouse ne comprends pas ce que je ressens quand je dois supporter des périodes d'abstinence ... elle me dit qu'elle n'est pas une machine ou un objet. Elle a raison ! Où est l'équillibre entre le respect de l'autre (je parle de l'être aimé) et ses propres désirs ? Alors je me fais violence ... et c'est terrible à supporter ... car je respecte mes engagements (la fidélité, la confiance) ...
+2
Utile
1
Salut, on s'éloigne du sujet ! pour en revenir au pb initial, il est illusoire de croire qu'un médecin te prescrirait un traitement anti hormonal, tu prends le probleme par le mauvais coté en refoulant ces pulsions animales qui te gènent. la souffrance ne vient pas de la masturbation, elle provient du manque de confiance en toi et en les autres. qui te dis qu'"elle" ne serait que malheureuse ? tu lui otes son libre arbitre, comme disent tous les males avant moi, ça se trouve elle veut juste un mec pour l'emmener diner et passer une bonne soirée, pas question de quitter ton taf ni tes engagements politiques , de la marier ou de lui faire de beaux enfants brailleurs ! reste cool et affronte les vraies questions sur ta personnalité et va quand meme voir un médecin, un vrai ! (ya aucune honte et c'est meme très frequent !)
aldo89 1164 Messages postés dimanche 9 novembre 2008Date d'inscription 7 novembre 2011 Dernière intervention - 22 oct. 2009 à 20:55
Salut a tous,

Enfin quelqu'un qui n' écrit pas un roman pour dire des choses justes, concrètes et utiles ..merci tao
nous avons la même vision des choses a ce sujet.

+2
Utile
2
Je crois que la castration n'est pas la solution a votre problème mais par contre un psychiatre oui
quant on a mal a une dent c'est bien chez le dentiste qu'on se rends non
Repoonse inutile ... T'es encore plus frustré que les autres non ? :)
Mister Connard > Jeune Femme. - 23 oct. 2009 à 16:03
Tout dépend de ce que tu veux dire par "frustré".
+2
Utile
je suis dans le même cas que toi par contre je ne songe pas à avoir recours à la castration car un porno suivi d'une masturbation et me voila soulager pour un moment il n'y a rien d'émotionnel c'est juste physique je doit me débarasser du sperm en plus comme je si j'allais uriner.
il faut l'accepter c'est un besoin qu'on peut satisfaire sans recourir aux services d'une femmelle.quant à l'amour et se sentir aimé c'est juste pour ceux qui n'ont pas de l'estime du sois ;)
+1
Utile
Et si je te dis que tu n'as qu'a reduire le temps de tes activitées et autres, tu me répond quoi?

(Je reste persuadé qu'il y a des femmes qui aime etre un minimum avec un homme mais genre vraiment un minimum quoi)
+1
Utile
Je pose c'est quetion par simple curiosité j'essaie de te comprendre.
Mais pour répondre à la tienne de question la castration en France à été testé en 2005 je crois, mais je suis pas sur si tu veux vraiment le faire autant te diriger vers un pays comme l'allemagne.
Ce qu'il y a dans le traitement c'est ce qu'il utilise dans les traitement contre les pathologies de la prostate mais les medicaments permette de réduire les erections, ils ne les suppriment pas ainsi que les fantasmes et autres.
Ce qu'il peux entrainer c'est une diminution de la pilosité, un rétrécissement des partie génitale, un gain de poid.
Dans tout les cas tout est réverssible apparement si tu arrete le traitement ton désir reviendras comme avant.
Apres tu peux toujours voir ça avec ton généraliste ou bien un psychologue (peut etre que pour ce genre de prescription il faut etre suivis).
Au pire tu te fait passer pour un détraqué sexuel mais bon c'est ta réputation qui tombe (ouais c une mauvaise idée).
C'est tout ce que j'ai trouver pour ce sujet mais bon personnellement je trouve ça dommage, y a forcément des femme qui accepterais de vivre de cette façon, j'en reste persuadé. Mais comme c ta vie, ta interet à avoir bien reflechis, meme si je doute fortement que ce genre de traitement est donner à n'importe qui puisque la loi la préconise uniquement pour les délinquant sexuel et qu'il n'a été testé que sur eux.
+1
Utile
Bonjour,

j'ai 24 ans, je suis sous contrôle judiciaire pour agression sexuelle. Je veux une castration physique et définitive.
"L'éthique médicale Française interdit d'attenter à l'intégrité physique ou physiologique d'un individu sain de corps et d'esprit, même sur sa demande."
ça tombe bien on peut considérer que je ne suis pas sain de corps et d'esprit.

Je veux juste ne pas foutre ma vie en l'air pour de telles conneries, je suis normal à 99%, il suffit de 1% de comportement déviant pour ruiner sa vie et finir au placard.

"Bien sûr, il existe des médecins moins "regardants" ou avec une morale plus élastique. Mais dans ce domaine là, ils ne doivent pas être très nombreux. " Ils sont dans l'annuaire ?

"si tu veux vraiment le faire autant te diriger vers un pays comme l'allemagne. " Si on n'a pas la nationalité allemande, ça marche aussi ?

"Les effets secondaires - déminéralisation des os, poussées des seins...." je m'en accomoderai.

"essayer de supporter cet instinct de "chasseur" qui sommeille dans nos gênes" exactement, mais pas la peine d'essayer de résister, c'est trop dangereux.

"Dans ton cas quand tes envies te prennent es tu incapable de te contenir? Attrappes tu la premiére fille qui passe pour la mettre dans ton lit? " oui, malheureusement.

Bon concrètement je fais comment ?
0
Utile
il faudrait revenir au principe de base de la castration chimique. Elle ne fonctionne que sur des cas qui ont un comportement compulsif. Dans ton cas quand tes envies te prennent es tu incapable de te contenir? Attrappes tu la premiére fille qui passe pour la mettre dans ton lit?
Il s'agit tout simplement du fait de renconctrer la bonne personne, tu dis que tu n'as pas le temps, mais tu ne vois pas l'utilité de faire des concessions. Ta vision changera avec le bon partenaire.
0
Utile
Les effets secondaires – déminéralisation des os, poussées des seins….
Sortylege - 10 juin 2010 à 09:46
0
Utile
Avec le recul,je constate maintenant que les femmes et moi ,faisons notre chemin sans nous manquer . :-)
Les partisans de la castration savent trés bien depuis trés longtemps qu'une fois adapté a cette nouvelle vie ,les pultions sexuelles ne manquent absoluement pas .
Porter un regard libre sur les jeunes filles et les femmes est tout de meme trés trés agréable a mon avis ;-)
Finalement ,ce n'est pas aussi terrible que ça d'etre un homme castré .
C'est surement les exploiteurs qui n'aiment pas . :-)
Mister Connard - 22 oct. 2009 à 20:12
-2
Utile
3
et donc personne peut balancer le nom d'un médoc pour supprimer le désir sexuel ? (c'est ça la question à la base)
DCI 62495 Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 13 janvier 2018 Dernière intervention - 22 oct. 2009 à 20:14
Hé non... !

Interdit sur le forum !

Mister Connard > DCI 62495 Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 13 janvier 2018 Dernière intervention - 22 oct. 2009 à 20:23
Bon ben voila encore un bon post inutile ça pete
DCI 62495 Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 13 janvier 2018 Dernière intervention > Mister Connard - 22 oct. 2009 à 20:24
En bon Français ... Ça veut dire quoi ?

Publi-information