Posez votre question Signaler

Cancer du poumon avec métastases au cerveau [Fermé]

Je veux savoir !! - Dernière réponse le 25 sept. 2011 à 23:35
Bonjour, mon père de 56 ans a reçu un diagnostic de cancer du poumon avec nodule cancereuse et hier il a reçu le diagnostic final à l'effet qu'il avais plusieurs métastases au cerveau, il à été hospitalisé une nuit sous observation à l'hopital et a reçu une dose de mecatron ou decatron ( je pense que cela s'écris ainsi ! ), ce matin il a rencontré l'oncologue, celui ci lui a dis de retourné à la maison, il n'y aura pas de chirurgie pour son cancer malin aux poumons ni pour sa nodule, l'oncologue lui a dis qu'il n'avais plus rien à faire pour lui et de penser à préparé ses papiers, il lui a donné un rendez vous pour le rencontrer dans 3 semaines ( à cause des vacances !! Ben oui), il pense lui prescrire la radiotherapie mais seulement lors de son rendez vous. Il ne peut dire combien de temps il lui reste, je me demande simplement à quoi m'attendre de la maladie, la progression qu'aura la maladie sur lui, quelle sera les étapes de la progression, comment réagir et discuter de la maladie avec lui, il est conscient de son état, il l'accepte difficilement comme le reste de la famille, j'aurais aimé que l'oncologue puissent répondre à mes questions, mais... pas disponible !
Si quelqu'un peut m'aider a comprendre et surtout en franchise j'apprécierais !!
Merci à ceux qui me répondront !! et bonne chance à ceux qui combattent la maladie !
Lire la suite 

Réponse
+31
moins plus
Allo,
tout d'abord je te souhaite sincerement pour ton pere que sa souffrance ne semble pas durée une éternité, je m'explique:

-Ma mere à eu la meme chose , diagnostiqué a 61 ans le 3 nov 2009,
-Le mari de sa chum aussi diagnostiqué du cancer du poumons avancé mais pas au cervau , lui 6 mois avant.

Tout 2 sans traitements possibles seulement en traiments paliatfs. Ma mere a fait sa radiotherapie dans la semaine qui a suivi(5 traitement) et en est décédé le 21 nov 2009.Ca été trés vite meme qu'elle a meme pas eu le temps de perdre du poid comme la plupart des gens.Elle n'a jamais perdu la boule comme on dit et est rester integre et s'est battu jusqua la fin.

Ce monsieur aujourd'hui est encore vivant mais pese 80 lbs doit prendre 2-3 pause seulement pour déjeuner et c'est sa femme qui doit lui administré sa nourriture,faible,découragé et ensovlie de douleur ce monsieur attend sa mort tranquillement mais dans la souffrance extreme tandit que ma mere na pas connu et nous non plus ce stade casi-insuportable pour les proches.

En bref le temps n'importe peu dans des cas de cancers, cette maladie angoissante et tragique change le cour de la vie de tous les gens concernés de prés ou de loin,autant le malade que sa famille.
L'important pour toi a mon avis , c'est d'essayer le mieux que possible de profiter du temps qu'il vous reste a partager, du moin du temps de qualité ,car , la qualité et le confort de vie va progresser tres tres vite.
Pour ce qui est des traitement c'est hyper-difficile pour eux. Beaucoup choisissent de refuser, et a mon avis ,avec raison.

Peut-etre pour cette raison que l'oncologue que t'a mentionner a l'air de s'en foutre et priorise les vacances.Ca été pareil pour ma mere,je lai entrer en urgence et son onco est revenu de vacance toute était fini.Négligence ou bien seulement qu'eux savent ce que nous nous ignoront? Je n'ai pas de réponse a tout ca mais je sais que c'est royalement inhumain de partir et laisser les gens avec leur questionnement en plus de la maladie.Ils devraient au moins nous référer a un confrere a la limite.

Pour finir de te répondre a ce qui arrive, lorsque un patient entre au soins paliatifs le max c'est 1 mois mais, en général 1,5 a 2 semaine et c'est fini.
C'est ce que l'infirmiere la bas ma confirmé en tout cas.

Ma mere moi est entrer la bas et 9 jours apres fini. Elle n'a probablement meme pas eu le temps de l'accepter elle-meme surtout quelle est passée a autonome a pu autonome en 1 journée seulemt et décédé le lendemain matin.

Je te rassure en t'affirmant que rendu la bas , les docteurs on de bonne médication pour donner une fin de vie convenable.Ils ne souffres plus aik la morphine a la demande et ont un protocole anti-stress spécifiquement pour les cancers du poumons.Il n'y a donc a peu ou presque pas de danger que le patient s'étouffe et suffoque.De cette facon ,leur mort se déroule en toute sérénité ainsi notre accompagnement vers ce chemin est plus facile et plus zen.

J'espere ne pas trop en avoir dit et avoirs répondu a tes questions franchement.

Bonne chance et surtout bon courage xx

Publi-information
u foie- 12 avril 2011 à 12:05
j'ai 55 ans cela fait six mois que l'on m'a decele un melanome malin de la peau qui a entraine une tumeur au cerveau,six aux poumons une a la glaive eu une au foie!!malgre tout je vis c'e"st pas la grande forme,mais j'y crois ,j'ai toujours espoirs mes enfants et mon epouse m'entourent ca aide alleza courage
maousse- 25 juil. 2011 à 21:33
bonsoir 6 tumeurs décélées au cerveau il y a 8 jours j'ai 65 ans en attente du resultat du 2 eme skans mais a premiere vue nodules primitfs au poumon et surement parti aux os au grand maxi il me reste a vivre quoi 6 mois et bien je vais attendre le jour j bon courage a tous ceux qui soffrent
chataigneraie58- 24 août 2011 à 15:47
mon papa ,de 84 ans a ete diagnostique cancer du poumon et metastase au cerveau le 17/05
apres 15 seances de radiotherapies de "confort" au cerveau il est rentré le mois de juillet a ete convenable puis c'est une lente descente en enfer ne marche plus, ne manche plus seul, cri, tappe..et dort plus la nuit maman de 3 enfants de 8 a 12 ans, mon mari va dormir chez mes parents tous les soirs pour aider maman..la famille s'eparpille et souffre..profiter puis laisser partir..
nanie1684- 25 août 2011 à 15:42
je suis d accord a vec toi par rapport au medecin car moi j'ai maman qui a un cancer du poumon avec 3 metastases au ceveau et en ce moment elle est a l hopital. je suis a 700km d elle et je panique a l idee qu elle naille vraiment pas bien et que je ne suis pas la! j'ai appele le medecin qui m a presque envoyer petre et ne m a donne aucun conseil!!! je suis completement perdu!
lelfou 2Messages postés dimanche 25 septembre 2011Date d'inscription 25 septembre 2011 Dernière intervention - 25 sept. 2011 à 23:35
mon pere a 69 ans, cancer des poumons diagnostiqué en septembre 2010 alord qu'il n'a jamais fumé... et en mme temps un cancer des os sur une de ses vertebres de la colonne vertebrales... en juin 2011 les medecins lui accorde une pause de 3 mois, il part donc a l'etranger pr se ressourcer... sauf que son etat de son etat de sante s'est degradé le dernier mois, on a du le ramener en france, il est acutellement en train de faire un bilan pour savoir ou il en est. On angoisse car son etat de sante s'est degradé tres brutalement, il ne marche plus seul, ne peut plus se lever seule, perd la tete, oubli, s'emporte pr un rien, il ne dort plus, il faut etre tjs present avec lui pr faire quoi que ce soit, il devient insuportable au quotidien, on dirait un autre homme... le plus dur est pour ma mere qui vit avec lui au quotidien et qui doit s'en occuper car il ne veut aucune aide a part celui de sa femme bien sur, meme s'il est désagrable avec elle... bref les medecins nous avait jamais parlé de ces effets secondaires et on appréhende les resultats des scanners...
Réponse
+19
moins plus
bonjour a tous.
j'intervient un peu tard mais j'éspere par ce témoignage vous aidez a comprendre l'essentiel et ce à quoi il faut mettre toute son énergie pour aider nos proches et notre famille a surmonter tout cela.

Papa est decedé le 3 novembre dernier à la suite d'un cancer du paumons avec metastase au glandes surénales diagnostiquer en avril 2007. Il a été traité qu'avec chimiothérapie durant toute l'évolution de sa maladie. Il est venu vivre à la maison avec sa fille et ses petits enfants. Je vous dits cela car si papa a tenu autant de temps c'est grace d'une part à l'environnement autour de lui qui le faisait tenir et rester fort, et, d'autre part le professeur et toute son équipe qui ont su gerer la maladie de papa plus qu'on aurait pu l'imaginer!

Alors y'a les températures qui monte, l'état d'aplasie qui est trés dangereux, le manque d'apétit,... tout ca qu'il a fallu surveiller de prés durant 2 ans. C'est de l'energie à fournir quand on est marier avec des enfants mais c'etait pour lui que du BONHEUR d'entendre les gosses jouer ou moi rouspeter toute la journée.
Le but était de le laisser autonome au maximum et juste l'accompagner quand il le fallait, ne pas l'assister ou avoir un comportement de compation a son égard. C'est tres dure pour nos proches de comprendre qu'ils ne sont pas un fardeau, et que nous avons de la chance de partager cela avec eux, (même si au quotidien c'est difficile), car pour eux ca l'est encore plus! Se voir petit a petit être diminuer de ses capacités et nous autour s'inquieter d'avantages, car au fil des jour on se rend compte qu'on les accompagnes à mourrir!

On avait arreter les chimio depuis mai 2009 car ses globules était trop basse, la chimio l'avait vraiment affaiblie!

C'est en aout 2009 que l'etat de papa c'est completement delabrer: perte de l'equilibre, perte de la vue, infection urinaire, deshydratation...
BOUM metastase au cerveau, c'etait la fin des 2 belles annés vecu ensemble.
Je suis tombé de haut, car même si on le sait , on est tellement dans la gestion de la maladie, qui en fait nous sert d'échappatoir, qu'on oublie que ca va arriver.

Mais de cette expérience, ce qui est le plus important, c'est qu'il a vecu jusqu'à la fin. Chaque moment partager était une chance de l'avoir a nos cotes, et même si c'etait pour l'emener faire un pipi noir et d'une puanteur... ou alors lui changer ses couches, Même si il avait perdu la parole, on se comprenner et tant qu'il m'entender lui dire que je l'aimer et que dans son regard il me repondait, a ce jour c'est des moments que j'ai pu partager avec lui que je prolongeré sans souci si il etait encore parmis nous.
Pour vous faire comprendre qu'il faut prendre tout ce que vous pouvez et donnez tout ce que vous avez car le temps qu'il leur reste est si cour qu'il ne faut pas mais en aucun cas avoir des regret.

Ne perdez pas votre temps a esperer, pas que tout les cas soit sans espoir nan! Mais l'espoir va quelque part vous empechez d'y croire. Et quand cela arrive, le vide et le chagrin reste immense, impossible a compenser, mais on apprend a vivre avec la douleur, comme on appris a vivre durant cette epreuve, car avec ou sans eux la vie continue.
Et c'est ce que me disait toujours papa, continue ta vie ma fille même si je ne suis plus là.
Dieu seul prend cette decision de nos donner la Vie ou de nous La reprendre, alors ne reflechissez à rien et vivez la vie avec eux temps qu'ils sont encore là.

Je vous souhaite un courrage et une force inimaginable car on peut tout imaginer mais quand cela arrive, ce n'est jamais comme on l'imagine.
Derniere chose, au moment de partir la morphine et le traitement contre le stress leur permettent de nous quitter apaiser et sans douleur, je me demande même si papa se senter partir?...

Desolé si j'ai heurter qui qe ce soit, et n'oublier pas que ce qu'il compte plus que tout c'est qu'on les laisses partir sans qu'on est de regret.



j'espere vous avoir aporter un peu parmis c'est nombreux témoignages.

Publi-information
Réponse
+7
moins plus
Maman est atteinte d'un cancer du poumon depuis juillet 2008. La maladie a été détectée à un stade relativement avancé. Elle avait eu un cancer du colon en 2001. Son cancérologue nous a dit qu'il ne fallait pas chercher de rapport entre les deux cancers...j'en doute un peu mais bon. Ma mère n'a jamais fumé et a toujours respiré le bon air

Elle a eu au global 5 protocoles de chimio intraveineuse ou oral (Tarceva). Pendant plus d'un an, ils ont permis d'atténuer certains symptômes de ce cancer (la toux...) mais ils n'ont en rien permis d'enrayer l'évolution de la maladie. Chaque scanner a montré une extension des tumeurs cancéreuses. Elle a été en chimio de façon quasi constante. Son médecin a fait quelques pauses mais uniquement pour permettre aux taux de globules blancs, rouges ou aux plaquettes de revenir à la normal
Depuis un mois et demi, elle se plaignait de grosses toux persistantes et d'un détérioration de son souffle.

Une radio des poumons a permis de déterminer qu'elle avait de l'eau dans les poumons. Elle a été hospitalisée pour lui retirer ce liquide et un talcage de la plèvre a été décidé pour empêcher que ce liquide plévien ne revienne. Cette intervention s'est révélée être un échec complet. Maman a beaucoup maigri. Deux semaines après l'opération, près de 400 cl coule toujours du drain, elle respire de plus en plus mal. Elle est en permanence sous oxygène. Pour couronner le tout...comme j'avais constaté qu'elle disait de manière tout fait inhabituelle quelques incohérences, un irm du cerveau lui a été prescrit montrant qu'elle avait quatre métastases. Le chirurgien en accord avec son cancérologue lui donne des corticoïdes depuis hier à forte dose. Ca lui a donné un petit "coup de fouet" et elle tousse légèrement moins mais elle respire toujours aussi mal. Son chirurgien lui en a donné pour quelques jours. Si cela ne fonctionne pas il va essayer de lui retalquer la plèvre pour stopper l'épanchement...à suivre donc

Le chirurgien ne m'a pas caché que son espérance de vie était dorénavant très courte. Je suis vraiment démoralisé de voir maman dans cet état. Juste avant ses séances de chimio, elle avait une super condition physique bien qu'ayant dépassé le cap des 70 ans. Elle pouvait faire des marches de 15 ou 20 km sans être fatigué. Elle a toujours été dynamique et battante mais cette pourriture de maladie est vraiment un ennemi coriace et sournois

Réponse
+5
moins plus
merci de votre reponse on va suivre son etat de pret la il a fallut lui acheter un fautieul roulant pour se deplacer j'ai ete tres toucher par votre message chritian

celine dordogne- 7 févr. 2010 à 14:44
Bonjour,

Votre histoire ressemble un peu à la mienne, mon père début juillet a appris son cancer aux poumons(les 2 lobes supérieurs touchés).
Des séances de chimio, bonne réduction des tumeurs, il devait subir une première opération d'un poumon finjanvier puis une autre en mars. Cependant début janvier on constatait un changement de comportement : attitude au téléphone (j'habite loin), désintérêt de tout, mal à la tête, perte de motricité jambe gauche...
Du coup hospitalisation et après irm : métastases au cerveau avec oèdeme important. Il est resté 3 semaines à l'hôpital, je suis allée passée une semaine chez lui à sa sortie le temps de mettre en place une hospitalisation à domicile. 2 infimrières matin et soir viennent le perfuser (dans son pack) pour éviter oèdeme. Pareil chaise roulante... Il vient de finir 10 séances de radiothérapie. On doit attendre mars pour faire un nouvel irm et voir qu'elle "perspective" se donner.
Bon courage, on doit en avoir pour ne pas se démoraliser et surtout pour eux!!
Réponse
+5
moins plus
bonsoir a tous je vous remercies de votre soutien on vient de voir les medecins ce soir pour mon pere qui avait un cancer au poumon en juiilet puis des metastasse au cervaux ,en fevrier une paralyssie des jambes on vient de nous dire ce soir qu il y avait des metastasses au niveau de la colonne vertebral il nous on pas dit de pronostique sur le temps a vivre on va essayer de les voir demain pour de plus amples renseignement et de savoir a quelle niveau du cancer est t'il.
bon courage a tous le monde ce n'ai pas facile mes il faut etre dur pour les personnes autour de nous.

Réponse
+5
moins plus
bonjour moi j'ai ma maman qui a 61ans et qui a un cancer du poumon et des metastase cerebral depuis le 13avril 2010 elle a déjà fait 6radiotherapie et 3chimio mais sont etat c'est aggraver on la retrouver inconsciente chez elle et maintenant les metastase au cerveau on doubler et elle perd un peu la tete elle ce crois en 2001 et ne ce souvient pas de tous je pense que cette maladie est vraiment une saloperie alors moi je dit profite bien de ton papa le temps qu'il faut car cela va tres vite il faut bien les entourer et leur donner de l'amour courage à vous biz

Réponse
+4
moins plus
bonsoir a vous comme je vous comprend mon mari est atteint d un cancre a loeusofage et il a des mètastases au poumon lui aussi les mèdecins lui ont dit qil ne pouvait plus rien faire pour lui il nest pas guèrissable oui cest très dur mais prenez courage au besoinn faite vous aider je suis de tout coeur avec vous donnez moi de voos nouvelles

Réponse
+4
moins plus
Bonjour, j' ai mon beau frère qui a la meme chose.
il est en ce moment meme hospitalisé et nous devons lui trouver un centre de soins palliatifs.
Je suis allée le voir cet aprèm et je l' ai trouvé très faible, et il perd la tête, mais pas tout le temps !
Il s' en rend compte, et pleure souvent. Il engueule souvent sa femme et on ne sait pas pourquoi .
tout se passe dans sa tete, pour vous dire , meme ses chiens lui rendent visite à l' hopital.
Il a été opéré du cerveau, fait de la radiothérapie et de la chimio.
il devait avoir encore une chimio ces jours ci , mais on ne la fera pas.
il a eu une flébite qui a été mal soignée ce qui a provoqué une embolie pulmonaire.

Je ne veux pas vous faire de mal , mais je crois qu' il ne faut pas se voiler la face, et se préparer du mieux qu' on peut, au décès.

ce genre de cancer commence par le poumon , les métastases se développent au cerveau , et ensuite un peu partout.

Je suis désolée, je ne suis pas porteuse de bonnes nouvelles.
j' espère vous avoir été utile un tout petit peu.

bonne soirée
VERO

Réponse
+3
moins plus
bonjour,
je suis restée tres touchee par votre annonce.
mon pere a eu excatement la meme chose, il est decedé en 3 semainesles medecins m'ont parlé de mois moins d'unan de vie) tout va tres vite.je suis sincere comme j'aurai aimée qu'on le soit avec moi entourez le le plus possible, donnez lui tout ce qu'il aime.mon pere aimait le champagne je lui est donne un verre avant chaque repas pendant ces trois dernieres semaines!
plus cela va vite moins les personnes souffrent. si on les aime pour eux c'est mieux. mon pere n'a pas eu le temps de raliser ni de veritablement souffrir sauf les deux derniers jours. on ne l'a pas quitté je suis avec maman restée jours et nuits avec lui. c'est ce que je vous conseil de faire dans la mesure du possible.lorsqu'il est parti j'ai bien vecu son depart meme s'il m'a manqué et me manque encore car un pere est irremplacable, mais j'ai tout fait pour lui donc rien a regretté ni a se reprocher. je l'ai accompagné jusqu'au bout et c' est ce qu'il y a de plus important pour lui et pour vous.apres c'est dur on se sent perdu mais le souvenir de lui et a travers lui la vie continue...par respect pour lui la vie continue.

j'espere ne pas etre trop brutale dans mes propos et pense bien a vous.

Réponse
+2
moins plus
bonsoir,
j'espere que votre papa et vous même arriverez à surmonter tout cela.
Je suis exactement dans la meme situation: cancer des poumons avec des metastases au cerveau, on l'a appris il y'a deux semaine.
On a reppris la chimio thérapie, et depuis son retour il est heureux d'être de retour mais on ne se voile pas la face, et son professeur me l'a dit aussi.
il a un hoquet persistant depuis son retour, et si la chimio ne marche pas, il veulent tenter la radiothérapie. Je ne connais pas tres bien les effets mais je ne suis pas du tout pour.
Et vous, vous en etes ou si ce n'est pas indiscret?
je vous souhaite beaucoup de courrage et de force et surtout nous devons profiter de chaque instant avec le meilleur de nous même, c'est ce qu'ils leurs ferons du bien j'en suis persuader.

Réponse
+2
moins plus
bonjour, je suis actuellement en radiothérapie, j'arrive à la fin des séances, et commence à voir mes cheveux
tombés
j'ai eu au mois d'aout,une paralysie du coté droit et après divers examens on c'est appercu que j'avais une tumenr coté gauche du cerveau
ensuite opération, radiothérapie,et ils ont trouvé des métastases au poumon gauche, donc je vais
subir une lobectomie (abblation d'un morceau de poumon)

mais pour les gens qui craignent la radio-thérapie, personnellement je n'ai eu aucun malaise pas une seule
fois malade, et je crois qu'à l'heure actuelle, cela n'engage que moi, je ne suis pas médecin je pense que c'est
le mieux
bisous et courage à tous

bibi- 6 mai 2010 à 02:08
bonsoir,votre témoignage m'a touché car ma maman ça a débuté par une paralysie rapide du coté droit des examens,diagnostic tumeur coté gauche ,elle a été opérée le 19 avril on avait pas les résultats et ils l'ont envoyé en pneumo ,la encore des examens(fibro..,scintigraphie,etc)pour nous dire hier kel avait minimum cancer poumons et pour le reste faut attendre les résultats de tout.Tout va si vite c'est difficile et on se sent si seul!!!
Réponse
+2
moins plus
bonjour mon pere a decouvert son cancer en juillet les medecin qu on a vu nous on dit qu il ni avait pas de remede a sa maladie en decembre au scanner du cerveau il n y avait plus rien soidisant et la en janvier il la une perte de la motrisite cote droit et une baisse des plaquettes je recherche un peut de conseille
merci d'avance

liyam- 11 avril 2011 à 21:44
pour mon pere c était le meme cas juillet 2009 cancer methastasé et decembre plus rien puis malheureusemnt il est décedé en mai 2010 mem si on sait tout cela k il ne lui reste plus beaucoup de temps( les paroles des doc soin palliatifs!) il fairt avoir le courage et la foie
Réponse
+2
moins plus
Bonjour, tout d'abord je souhaiterais te dire combien je suis désolée pour ta situation. Je me permet de te repondre car j'ai été dans le meme cas que toi. Les medecins ont diagnostiquer le cancer du poumons a mon pére aprés une batteries d'examens car il se plaignait de douleurs atroce au niveau de l'épaule et du bras. La, le choc a était affreux et notre médecins traitants depuis des années n'a pas pris de gants pour nous dire qu'il donner encore 6mois maximum a vivre a mon pére...Alors tout les traitements ont commencer (chimio, rayons, hospitalisations...)Il faut savoir que la maladie ne prévient pas et que la dégradation de l'etat arrive sans prevenir.En effet j'ai toujours cru a un rétablissement miraculeux pour mon pére mais non, la maladie l'a emporter tout de meme 2 ans et demi aprés (tu vois que l'avis des médecins n'est pas toujours favorable et veridique) Moi je dis on ne peut pas trop savoir tout depens deja du stade auquel etait avancé le cancer au moment ou vous l'avez decouvert. Pour mon pere il était deja au stade V (stade 5). J'aurais encore beaucoup de choses a te raconter et t'expliquais..! En tout cas soit fortes et courage! si tu as d'autres questions n'hesite pas

chachou- 12 sept. 2011 à 01:12
moi mon papa a etais diagnostiqué en en mai 2011 ensuite tt est allé si vite il ne parlais pas bien apres il a perdu la paroles " jours apres paralysie de la jambe droite apres bras droit ! on a diagnostiqué une tumeur au poumon avec 2 meta au cerveau apres une chirurgie du cerveau il a recupéré il marchait il parlait le 25 juillet dernier il a rechuté : je sais plus quoi faire ici en Algerie l hopital c'est un vrai calvére ! mon papa il est mourant les medecins nous disent faite et refaite des IRm ou bien revenez en septembre on est en congé !! mon pére souffer vraiment il n'as pas de douleurs parcontre

HELP
Réponse
+1
moins plus
Réponse
+1
moins plus
je suis dans la même situation que tous les gens qui viennent sur ce forum... Mon papa a été diagnostiqué d'un cancer du poumon gauche avec métastases au cerveau en juin 2009. Je viens d'apprendre qu'après 9 mois de lutte acharnée la cancer est le plus fort et qu'il a envahit ses os....
Je ne sais pas comment l'aider. J'ai moi même tellement envie de baisser les bras.. Et en même temps vos messages me font chaud au coeur....

Réponse
+1
moins plus
Bonjour à tous, nous voici rendu le 1er avril 2010, je suis désolé de n'avoir pu répondre avant mais depuis le 12 juin 2009, les seules conversations et les seuls mot des gens se rapportent au cancer et la maladie, donc quand il y a un moment ou nous pouvons y échapper et penser a autre chose, on le fait !
Je remercie le monde qui ont pris la peine de répondre et d'apporter du réconfort.
Mon père est toujours en vie, nous en profitons le plus que nous pouvons, beaucoup de chose ont évolué depuis le temps, je tenterai de vous donner un peu le cheminement,
Mon père atteint phase 4 du cancer du poumons avec un odule avec metastase au cerveau, il a eu de la radiothérapie pour 10 traitements mais il n'a pu en faire que 9 car le 1er novembre 2009, il a eu des crises d'epilisie, le médecin nous à avisé que mon père ne se rendais pas à noêl, heureusement, il a réussi à passer au travers, il a eu de la medicamentation pour ses crises d'épilipsie, il a depuis le mois de novembre des traitements de chimiothérapie, il a perdu beaucoup de poids, a perdu son appétit et des hauts et des bas dans ses forces, il a presque passé tout le temps à la maison, avec une personne en permanence avec lui. Janvier 2010 il apprend qu'il a des metastases au reins, Février metastases au os et finalement, avant hier, annonce fait que les metastases sont rendu au foie, celui ci selon l'oncologue est gravement atteint.
Il a eu de très fortes douleurs au niveau du bas ventre jusqu'en ceinture dans le dos. Il souffrait beaucoup et lui qui déteste les hopitaux, a demandé par lui même de rentrer.
Il recoit du phentonyl a dose de 250 mg et dilaudid a 5mg aux heures. Le médecin oncologue lui a dis qu'il essaie de trouver la bonne dose pour le soulager afin qu'il retourne à la maison, pour le moment, il restera à l'hopital. Selon moi, c'est un strageme des médecins pour le garder à l"hopital le plus longtemps, et je doute fortement que c'est une question de jours pour mon père.
Les meilleurs conseils que je peut transmettre par mon expérience, même si j'ai 32 ans sont ceux-ci;
- Montrez vous disponible envers la personne malade, mais ne vous oubliez pas,
- N'hésitez pas à demander de l'aide
- Prendre des marches à l'exterieur dans la mesure du possible.
- Tenter, meme si cela peut paraitre dur, de rester fort auprès de la personne malade,
- Profitez quand tout va bien, profiter pour faire ce que la personne aime le plus faire et quelle est en mesure de faire,
- Ne baisser pas les bras devant la maladie, le tout est une question de positif, il n'y a pas de pilules miracles a base de requin, mais le positif et de prendre le temps de vivre.
Je souhaite la plus grande chance à ceux qui traverse la même épreuves,et surtout faite confiance au gens des hopitaux.

Maintenant j'aimerais savoir, si des gens qui ont eu affaire avec les metastases au foie, si c'est vraiment rapide le processus.

Merci à tous,

Réponse
+1
moins plus
Bonjour,
Mon père est décédé le 24 Mai, il a combattu et assurément c'est son moral et positivisme qui a fait en sorte qu'il est resté aussi longtemps avec nous. Je remercie tous et chacun de vos messages d'encouragement, je sais que maintenant il sera beaucoup mieux et qu'il est délivré de cette maladie.
Ceux et celle qui devront passer au travers de cette maladie, profiter et profiter de tout les moments, meme les moins beau, rechercher le meilleur au travers de ceux ci !
J'ai du passer au travers de beaucoup d'émotion durant cette année mais ce fut la plus belle et franche passé auprès de mon père. Soyer fort et trouver le courage pour ne pas baisser les bras.

Réponse
+0
moins plus
bonjour j'ai vécue la perte de mon frère qui avait la même chose, nous pouvons en discuter au téléphone
si vous voulez 06 50 76 50 72 nathalie

Réponse
+0
moins plus
Bonjour,

Mon père également est décédé d'un cancer (de la peau) l'année dernière. Je souhaite juste t'apporter tout mon soutien moral, car je sais à quel point c'est difficile à vivre et il est vrai que le milieu hospitalier oublie bien souvent la souffrance psychologique qu'il engendre lui même. J'espère que vous avez pu trouver un médecin plus à l'écoute depuis.

Réponse
+0
moins plus
Bonjour,
j'espere que vous allez bien depuis le post de votre sujet.
Comme beaucoup ici, j'ai malheureusement fait l'experience de la perte d'un parent dû à la maladie.
Il n'y a rien qu'on puisse dire qui éclairera voqs questionnements parce que malheureusement c'est le cancer qui veut ça!!!
Il est "indépendant" et progresse ou stagne selon lui.
Ma maman m'a quitté en mars dernier en une journée.
Elle souffrait depuis 18 ans de la maladie et s'est battue comme une lionne pour nous offrir le plus d'années possible.
Le cancer du sein.... puis la vertebre... puis le fois ... le poumon et pour finir le cerveau.
Ne cherchez pas trop à en savoir, cela vous fait perdre de l'energie et de la disponibilité pour l'etre cher.
Le temps n'est plus aux questions mais au profit !!! Prenez , prenez , prenez ....... tout les moments à prendre , ne laissez rien.
Cela peut durer des mois comme des jours ou des heures.
Je vous fais part de mon "experience" et ce n'est pas une verité absolu.
Chaque cancer à son "mode de fonctionnement".
Maman est rentrée d'urgence et s'est eteinte la nuit meme alors que 3 jours avant je lui parlait au telephone.
Toutes mes pensées sont avec vous, je vous envoi autant de courage que necessaire.
Mais soyez dans la vie avec lui et pas encore dans la mort parce qu'il vit encore.
Avec beaucoup de sympathie, tenez bon.

domi- 19 sept. 2010 à 22:00
je vis depuis un mois un enfer qui n'est rien à côté de celui de mon mari. Diagnostiqué cancer du poumon avec métastases osseuses hépatiques le 2 septembre 2010. En très peu de temps, perte d'appétit,plus de force, perte de notion de temps, de repére et depuis hiers hospit; paralysie du bras droit... je me sens démunie, les mots de réconfort, la morphine, les massages contre la douleur, rien ne l'apaise. Je suis très fatiguée des jours et des nuits à le soutenir, impuissante, je voudrasi tant lui offrir ... Certains médecins me mentent, je le vois, je l'entends et je lis dans les yeux de mon mari cette détresse à laquelle j'essaie de répondre par l'espoir ... Le meilleur peu être... Le pire c'est aujourd'hui à chaque seconde....
Publi-information
Ce document intitulé « Cancer du poumon avec métastases au cerveau » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.