Le tabac est-il plus nocif que la cigarette ? [Fermé]

MATHISSE21 - 24 nov. 2017 à 17:39 - Dernière réponse : joraline 27785 Messages postés dimanche 6 mai 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 14 décembre 2017 Dernière intervention
- 24 nov. 2017 à 17:47
Bonjour, les fumeurs et fumeuses de tabac sont sans doute moins nombreux que les clopeurs/euses, pour des raisons de commodité et de " style " (image un peu babacool du tabac à rouler). Pourtant le tabac, notamment celui sans agents de texture et autres additifs, est sans doute moins nocif que la cigarette et plus agréable à fumer : alors pourquoi rester cigarettomane ? Peut-être justement à cause de ces additifs qui créent une appétence pour la cigarette, ou plus exactement pour les agents et autres produits qu'elle contient.
Le tabac en lui-même est-il toxique ou s'agit-il d'un gigantesque bourrage de crâne, pour s'assurer de notre soumission à l'ordre établi, tel que Milgram le décrivait dès les années 60 ? Combien de fumeurs célèbres et compulsifs ont dépassé les 80 ans sans aucun problème respiratoire ? En fait, pas mal : Helmut Schmidt, Jeanne Moreau, Winston Churchill et j'en passe... Si l'on s'attaque au tabac, c'est bien plutôt pour masquer la nocivité des gaz toxiques dégagés par la combustion des hydrocarbures et l'épandage des pesticides, au cœur du développement de nos sociétés modernes productivistes, où l'on veut faire plus en nombre, plus vite et à moindre coût. Dénoncer les hydrocarbures et les pesticides, avec l'acharnement que l'on met à discriminer le tabac, ce serait mettre à bas le progrès tel que conçu depuis les années 40.
On nous dit que le tabac tue car : les fumeurs étant 3 fois moins nombreux que les non-fumeurs en France (16 M contre 48 M environ) ; 1 cancer sur 2 des voies respiratoires concernant un fumeur et l'autre un non-fumeur ; le tabac est alors responsable en plus grande proportion (3 fois plus donc) de ces types de cancer. Cela s'appelle un sophisme.
En revanche, si l'on prouvait que fumeurs et non-fumeurs sont exposés à l'identique aux cancers des voies respiratoires, cela prouverait que le tabac n'est nullement responsable en tant que facteur déclenchant de ce type de cancer et que l'origine de ces maladies est ailleurs.
Prenons les lois de Mendel (yeux marrons-yeux bleus) qui distinguent des caractères dominant et récessif dans la transmission des caractères génétiques et appliquons cette logique à notre problématique : les gaz (hydrocarbures brûlés et pesticides épandus) pouvant être considérés comme le caractère dominant et le tabac/cigarette comme le caractère récessif. Traitons le problème selon les lois de probabilités mathématiques, autrement dit une science dure : P(AuB)=P(A) + P(B) - P(AnB) où A représente l'événement "être exposé à des gaz toxiques" et B celui de "fumer du tabac ou des cigarettes" ; on voit bien que le hiatus se pose pour P(AnB), ceux qui fument et sont exposés à des gaz toxiques, qui n'a pas été pris en compte et qui permet de duper non pas une mais l'ensemble des populations mondiales (aberrant !)
En effet, si la mortalité due aux cancers des voies respiratoires est d'environ 12% de la mortalité totale en France et si l'événement A "l'exposition à des gaz toxiques" peut être assimilé à un caractère dominant type Mendel, alors P(AnB) sera totalement imputé à A ou encore p(B) sera diminué de P(AnB) dans la logique différentielle de notre propos.
D'où l'on obtient que 3% des fumeurs, tabac et cigarette confondus, vont mourir d'un cancer des voies respiratoires tandis que 9% des "non-fumeurs et fumeurs" exposés aux gaz toxiques développeront cette pathologie. Le rapport de 1 pour 3 est le même (3% vs 9%) que celui entre population de fumeurs et population de non-fumeurs (16 M vs 48 M), d'où l'innocuité du tabac puisque le fait de fumer ou pas dans les conditions d'hypothèse initiale n'a aucune incidence sur le résultat final, dans le cadre de proportions identiques et toutes choses égales par ailleurs : un cancer sur 2 des voies respiratoires touche un fumeur, un cancer sur 2 un non-fumeur. CQFD.
En revanche, la question du facteur aggravant des produits additifs contenus dans la cigarette versus tabac reste posée...
Afficher la suite 

1 réponse

joraline 27785 Messages postés dimanche 6 mai 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 14 décembre 2017 Dernière intervention - 24 nov. 2017 à 17:47
0
Utile
Bonjour,


Le but du forum est d'apporter des réponses simples et si possibles pratiques aux questions relatives à des problèmes de santé, mais ce n'est pas la vocation de Santé-Médecine d'offrir des espaces de type blog, témoignages, partage d'expériences etc....
Publi-information
Publi-information