Signaler

Aide au suicide, viol plus jeune, vie de merde

Posez votre question Suicidée - Dernière réponse le 12 nov. 2017 à 10:22 par Andy31200
Bonjour,

J'ai 36 ans et je souhaite savoir quelle est la solution la plus facile pour en finir.
Je suis malheureuse, j'en peux plus. Je veux pas entendre parler de psychologue je veux simplement mourir mais étant lâche, une solution facile et être sûr de la réussite du projet
Utile
+0
plus moins
Bonjour.

Tu es malheureuse et tu ne veux pas consulter auprès d'un ou d'une professionnel(le) de la santé, est-ce que cela veut dire que tu as déjà eu des rencontres avec des psychologues et que tu ne veux pas continuer ou renouveler des consultations ?


Publi-information
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour et bienvenue,
As tu déjà eu l'occasion de parler avec un professionnel de ce viol ?
Tu vis actuellement des moments très difficile et je comprend que tu en ai marre de la vie et il est logique que tu pense au suicide, je ne te critique pas et ne te juge pas.
Mais je vais ajouter tu en a marre de la vie que tu mène, là , actuellement mais pas de la vie en général et ta souffrance t’empêche de réaliser que ta vie future peut t'amener plein de moments de bonheur, ( pas maintenant bien sur, dans quelques temps ) cette souffrance te fait aussi penser que rien ni personne ne peut t'aider, ce n'est pas de ta faute mais tu te trompe, tu peux passer ce cap, mais nous ne pouvons que te conseiller de te faire aider car tu vis là un authentique état dépressif et cela se soigne et se guérit, qu'en pense tu ?
Publi-information
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
J'avais 19 ans, j'ai mis presque 13 ans à admettre ce qu'il m était arrivé. On m'a forcé à faire des choses que je ne souhaitais pas faire. Ensuite j'ai perdu ma maman, il y a 13 ans, elle était malade, et me manque tous les jours de ma vie. Relation amoureuse foireuse. J'ai rencontré quelqu'un il y a 5 semaines. Suite de circonstances font que je suis enceinte, il ne le veut pas, moi je ne sais pas. Il me dit que si je le garde il ne sera pas là, que si on l'enlève rien nous empêche d en refaire un dans 9 mois un an. On ne se connaît pas effectivement, nous avons des horaires complètement décalés. Les seuls moments où nous pouvons passer du temps ensemble c'est le week-end et la encore il choisit de s'amuser avec ses potes tandis que moi je pleure toute la journée.
Mon cœur dit de garder cet enfant, mais ma raison me dit le contraire. Je rêvais de fonder une famille, un papa, une maman. Dans un premier temps il m'a dit qu'il voulait pas voir son enfant un week-end sur deux, mais à cobtrzrio il préfère disparaître complètement. Quand je me dis que c'est la solution de lenlever, que je n'y arriverai pas seule, qu'il manque quelqu'un, j'ai peur pour ce bébé qu'il soit malheureux, qu'il lui arrive qqc que la seule personne compatible soit son papa, un rein ou autre, il y aura la crèche, l'école, la fête des pères... Bébé grandit en moi, il est ce que j'ai toujours voulu avoir depuis mes 16 ans, mais je ne suis pas assez forte. L'enlever, le tuer est tout aussi immoral et insurmontable, je serai une assassin, une criminelle, je suis une lâche, je ne mérite pas de vivre et j'en ai plus envie. J'aime ce bébé mais...
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Tu as tout à fait raison, mais tu as été victime, tu l'es de nouveau, et ce serait à toi d'être punie ??? tu mérite plus que quiconque de vivre...
Pour cette grave décision qui n'appartient qu'à toi, tu peux prendre conseil auprès du planning familial :
https://ivg.gouv.fr/les-etablissements-d-information-et-de-consultation.html

J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
J'ai laissé mon" copain " se charger de prendre rendez-vous, c'est mercredi 22 à 9:00.
Je souhaite qu'il soit là à ce rendez-vous. Pour lui c'est une bêtise de le garder on en a faite une et il est d'avis que ça serait une plus grosse de le garder. Hier soir nous aurions pu nous voir, et c'est moi encore qui lui ai envoyé un message à 20:00 pour savoir s'il était vivant. Il m'a dit oui et toi.. . Tu voulais être seule et ma gynécologue m'a dit de prendre encore le temps de la réflexion car nous en avions encore. Son absence me blessé, cette facilité de me dire qu'il n'y a rien en moi, que ce n'est rien, aujourd'hui son cœur doit battre. . Elle m'a dit que j'étais venue deux trois jours trop tôt pour pouvoir l'entendre... Nous sommes à trois jours après...
Hier soir, lui était en train de prendre l apero avec ses potes comme si ça n'existe pas, moi j'aurais besoin qu'il soit juste à mes côtés, mais j'ai compris qu'il avait d'autre chose plus importante à faire.
Je sais que je ne me remettrai pas d'être cette meurtrière.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Après avoir passé ma semaine au travail à pleurer, j'ai pris congé demain, je veux voir mon médecin de famille j'ai besoin de repos, je n'arrive plus à dormir. Je ne fais que pleurer. Donc oui j'envisage de voir ensuite un spécialiste... Mais j'ai plus envie de mourir avec mon bébé
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
"Je souhaite qu'il soit là à ce rendez-vous"
Et tu as tout à fait raison, ce sera le meilleur moyen de voir où il en est ...
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Publi-information