Signaler

Crise d'angoisse, peur de la mort.. Je veux m'en sortir !

Posez votre question melo1405 - Dernière réponse le 18 nov. 2017 à 01:48 par scridgeee
Bonjour,

J'ai 22 ans. J'ai déjà posté des discussions au sujet de l'hypocondiaque que je suis. Pour résumé en quelques lignes, j'ai une grosse phobie, celle de mourir. De cette peur, j'ai développé une "maladie" psychologique que les médecins appelle l'hypocondrie. Dès que j'ai un mal quelque part je le dramatise en quelque chose de grave.
Depuis un mois, je pensais faire prochainement un infarctus. J'en passais des nuits blanches et je sombrais dans une dépression (perte d'appétit et de poids, isolement, pleures, négative sur tout, perte du sourire et peau couleur zombie). C'est la première que mes "folies" étaient allées si loin. N'en pouvant plus mentalement et physiquement, j'ai pris rendez vous chez le médecin. Je lui ai expliqué que j'avais mon coeur qui battait très fort et vite par moment et que j'avais une douleur au dos, au bras et dans la poitrine. Ma dernière prise de sang (il y a +/- 3 mois) était nickel, dans ma famille aucun cas de problème cardiaque et pas de soucis spécial de santé, mon médecin n'a pas été très inquiet. Elle m'a occulté et verdict les douleurs sont de la nevralgie intercostal e. Mais comme j'avais lu sur internet que la nevralgie devrait être considérée comme infarctus sans preuve du contraire, l'avis de mon médecin traitant ne m'a pas convenu. Toujours aussi stressée, le coeur à plus 100 et les douleurs j'ai pris rendez vous avec un cardiologue. Mon rendez vous s'est passé hier. ECG, examination du cardiologue et tension correct. Le cardiologue me l'a affirmé. Je n'ai rien de grave. Même pas un souffle au coeur.

Le problème reste le même par moment j'ai le coeur qui palpite fort, j'ai la respiration plus serrée et une chaleur dans le bras gauche. Pour ma part aucun doute je me suis rendue compte que je faisais des crises d angoisse. Médicalement tout est normal.
Ce qui m'a mit le declique c'est qu'à lhopital, sachant que je voyait un docteur, mon pouls est redescendu à 84. Pour le docteur tout est normal il est en formel. Étant avec un médecin je me sentais prise en charge. En sécurité.
L écho du coeur à été faite en avril. Et elle était nickel chrome aussi (a ce moment là c'était pour ma tension. Holter posé 24h et même chose RAS).
Bref! Je suis parano.

Malgré l'assurance que je n'ai rien de grave.. Je continue à paniqué. Je m'en rends compte de mes crises car quand je m'occupe je n'ai rien. Mais j'ai le reflex de vouloir prendre mon pouls souvent. Et quelques fois ça accélère le rythme. Résultat je m'inquiète. Puis j'ai une sensation de chaleur qui monte de mes pieds a ma tête. Le coeur s emballe. Et souvent même j'ai la tête qui tourne.

Quand je suis au repos allongé ou semi couche ça va maintenant. Mais des que je suis assise ou bien debout ça y est il est souvent lancé. Je prends de grande inspiration calme et ça va mieux. Idem si je m abaisse ou si je m accroupi je sens mon coeur qui tape plus fort.
La tension a l examen hier avait indiqué 13/8 coucher et 12/10 debout. Pour la petite info. Aurais je une tension qui bouge brutalement ? Ça y est je suis repartie dans une autre parano.

Il va me falloir du temps pour "guérir" de ses angoisses.
Auriez vous des solutions pour m'aider à m'en sortir?
Auriez vous des choses sur ma peur de la mort qui pourrais me faire enfin accepter cette idée naturelle de la vie?

Ps: je suis aide soignante en maison de repos depuis un an et avec mes crises d'angoisses et mon mal être j'ai même envie de laisser tomber mon emploi ou je suis depuis un peu plus d'un an car je ne supporte plus de travailler dans un milieu où je vois la mort alors qu'elle me terrorise de plus en plus.

Dernière info: Je vois un psychologue bientôt accompagner de ma maman qui m'a été d'une grande patience et d'un grand soutien depuis un mois pour surmonter mes crises. A chaque crises je l'appelait elle venait et me rassurait des fois pendant des heures. Je la remercie humblement. Je l'aime trop. Ha les mamans.
Utile
+1
plus moins
Bonsoir,

C'est incroyable, j'ai l'impression de me lire, Enfin c'est ce que j’aurai pu écrire il y a 2 ans.

Comme toi je faisais des crises d'angoisses: cœur qui s'emballe, chaleur, tremblements, impression que je vais mourir. J'étais hypocondriaque et cardiophobe (entre autre) je me concentrais tout le temps sur mon cœur, je prenais mon pouls tout le temps, j'avais peur de sortir seule au cas où je faisais une crise cardiaque dans la rue... J'ai consulté à plusieurs reprises un cardiologue qui me disait que mon cœur allait très bien et que c'était dû à mon angoisse. Mes extrasystoles aussi. J'avais le cœur qui battait à 140 pendant mes crises.
J'ai consulté une psychologue avec ma maman qui m'a accompagnée la première fois comme toi :) Je l'ai consultée pendant 1 an et demi et je faisais très rarement des crises, cette femme a été un vrai soutien, une bouffée d'air.
Mais j'ai voulu arrêté les RDV un peu trop tôt (j'avais envie de voir comment je pourrais me débrouiller seule mais j'aurai pas dû car je sentais une dépression venir à cause de certains évènements qui sont arrivés et je l'ai cachée)...

A cet état anxieux s'est ajoutée une dépression qui faisait que j'avais plusieurs crises par jour et par nuit. J'appelais presque toutes les nuits ma mère à 3h du matin, de ma chambre universitaire, pour me calmer... Je ne pouvais plus sortir j'étais épuisée physiquement et mentalement. Je pleurais tout le temps. Je suis partie chez le médecin en espérant qu'il me donne un bêta-bloquant car je me disais que si mon cœur battait plus lentement je serai moins angoissée. Mais après avoir pris mon pouls qui était normal, il a refusé et m'a prescrit un anti dépresseur à faible dose, il m'a dit que j'étais dans un état anxio- dépressif. Cet anti dépresseur agit sur les attaques de panique et la dépression. Je le prends à la plus faible dose depuis un an et demi, et comment te dire... je revis! Je n'ai plus de crises, je ne me préoccupe plus de mon cœur... je suis enfin moi-même sans toutes ces angoisses.

L'anti dépresseur agit naturellement sur la recapture de la sérotonine, si tu en ressens le besoin demande à ton médecin, je pense que ça t'aidera beaucoup et surtout parallèlement consulte un psychologue. Je suis sûre que tu iras beaucoup mieux, crois en mon expérience!
Aussi je te conseille de changer de métier si tu le peux car je ne pense pas que tu supportes de voir la mort tous les jours, ça te fait du mal, ça alimente tes angoisses.

Je suis passée par là donc si tu veux qu'on discute par mp plus en détail, n'hésite pas ça sera avec grand plaisir. Quand j'étais dans cette situation j'aurai aimé pouvoir parler à quelqu'un qui pouvait vraiment comprendre car on nous dit bien souvent "pense à autre chose", "t'inquiète tout va bien" mais ça n'a aucun effet de nous dire ça :/
Publi-information
Melo1405- 12 nov. 2017 à 10:09
Bonjour,

Votre message m'a fait le plus grand bien. Savoir que je ne suis pas la seule dans ce cercle vicieux me rassure car j'avais vraiment l'impression de devenir complètement folle.

Le rendez vous chez le psy est prévu pour janvier. Logiquement c'est le rendez vous de ma maman (qui consulte depuis le décès de son papa très jeune) mais elle m'a dit de parler moi avec le psy. Du coup je vais en profiter, j'en ai besoin.

Je suis un peu mieux depuis que le cardio m'a assuré que je n'avais rien de grave. Mais je ne suis pas entièrement au top. J'ai encore hier eu beaucoup de mal à dormir. L'heure a laquelle j'ai écris cette discution j'étais en pleine crise justement. Rien que de sentir mon coeur taper dans ma poitrine même à un rythme normal ma créé une angoisse.

En tout cas merci d'avoir partagé avec moi votre expérience ça ma fait beaucoup de bien.
Au sujet des beta blocant je pensais aussi que le docteur m'en donnerait mais comme vous mon coeur battait tranquillement lors de l'examen car j'étais rassurée d'être a l'hôpital. Alors hors de question de prendre ça. C'est normal.
Niveau anti depresseur mon médecin traitant ne veut rien le presque car je suis trop jeune pour ça. Elle ne veut pas que j'en prenne. Elle veut que j'arrive par moi-même a me contrôler. Mais bon facile à dire pour elle qui est calme mais pour moi qui suis toujours dans la peur c'est différent. J'espère vivement que le psy va me sortie de ce cauchemar.

J'ai un concours de chant a assurer en janvier. C'est la passion. Après the voice Belgique je vais tenter un concours avec des recruteurs de talent. Mais j'ai peur d y aller. Peur de faire une crise sur scène.
Je suis allée voir Gil Alma en spectacle en plein spectacle j'ai fais mine que j'allais bien mais j'ai fais une crise la aussi au premier rang en plus grr.
Et j'ai d'autre projet bientôt d'autre spectacle que mon compagnon veut voir mais j'ai peur d'y aller. Dans 2 semaines il y a un concert pour le Televie même chose j'ai hyper peur d'aller.. C'est une horreur cette maladie.

J'ai vraiment hâte d'aller mieux !!
Répondre
zezou72 1Messages postés vendredi 17 novembre 2017Date d'inscription 17 novembre 2017 Dernière intervention - 17 nov. 2017 à 21:12
salut.
je lis ton message et je vois ton dessaroi.je me rends compte que nous sommes plusieurs à souffrir de ce mal. Les autres new le comprennent pas.
Ils ne comprennent pas ce sentiment de vivre heure par heure de ne broyer que du noir et d'être tout le temps négatif.
Je souffre de cela moi aussi de ce sentiment de peur de solitude, de cette oppression qui m'empoisonne la vie. Chaque jour est un défi pour moi aller au travail manger mon repas préparer mon fils à l'école. je crois que le mieux pour l'instant c'est den parler avec d'autres qui souffrent du même problème .pour ma part c'est un TAG que Jai un trouble -anxiete-trouble-anxieux-causes-symptomes-et-traitement anxiété] généralisé. qui me pourri la vie. parfois je vais mieux puis quand cela recommence je sombre en enfer. panique palpitation nausée brulure partout, mal de dos et surtout le sentiment d'être spectatrice de ma vie sans pouvoir rien y faire
certes je suis entourée certes jai des amis mais une fois seule mon cerveau primitif prend le dessus sur mon rationnel. c'est dure de se battre dure tout les jours en me levant d'avoir peur de cette journée qui m'attend.je ne sais plus quoi faire. seulement oui je consulte oui je prend des médicaments mais jen vois pas les résultats encore.
depuis le 22 juillet je suis ainsi avec parfois une belle accalmie.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
@Mélo: elle est marrante ton médecin. Je trouve qu'elle n'a pas fait tout ce qui était à sa mesure pour t'aider, à ta place je consulterai un autre médecin pour un deuxième avis.
Le rdv chez le psy est un peu lointain mais pour calmer le stress et les palpitations pourquoi tu n'essayes pas la phytothérapie? C'est naturel et ça marche très bien, c'est des plantes en comprimés (moi j'ai essayé cardiocalm puis je suis passée à euphytose et c'est très bien. C'est en vente libre et pas d'effets secondaires! sauf allergies aux plantes bien sûr).
C'est vraiment drôle, moi aussi j'adore chanter et j'ai décidé de faire The Voice France l'année prochaine, on a beaucoup de points communs!! Quand je suis montée sur scène la première fois de ma vie, j'ai fait une crise d'angoisse après avoir chanté, et la deuxième fois c'était pendant ma prestation, j'avoue que c’est très handicapant. Mais si tu testes la phytothérapie et des exercices de respiration avant de monter sur scène, ça pourrait vraiment t'aider!!

@zezou: je vous souhaite beaucoup de courage, je comprends et c'est vraiment pas facile. Vous dites que votre anti dépresseur ne fait aucun effet, lequel prenez- vous? Et le psy ça ne vous aide pas?
Publi-information
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Publi-information