Solitude,manque d'affection

yujikaido - 12 oct. 2017 à 19:48 - Dernière réponse : begonie 81049 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 12 décembre 2017 Dernière intervention
- 12 oct. 2017 à 20:55
Bonjour, alors voilà sa fait quelques année (5ans environ) que sa ne va pas,je n'ai jamais eu de petite ami et je n'est passer que très peu de temp auprès d'une femme (en recollant tout les moment sa doit même pas faire 20heure),beaucoup trop peu pour quelqu'un de très calineux je ne supporte plus,avant j'avais encore la force d'avancer malgré la timidité mais depuis 3ans peut être je n'ose plus,je détourne le regard quand je vois une femme,un couple ou des parents avec leur enfants,sa me fait si mal au niveau du cœur,j'ai toujours eu un profond respect envers les femmes je voulais juste pouvoir passer du temps auprès d'une femme,m'occuper d'elle sans arrière penser mais çà je n'y est pas le droit,on m'a toujours rejetée, ignoré j'ai du tenter une dixaine de fois de créé des lien avec une femme que ce sois par amitié ou par amour,mais à chaque fois le lendemain même j'envoyée des messages pour discuter vue qu'on s"entendais bien mais aucune réponse, quand je leur demander pourquoi est-ce qu'on m'ignore aucune réponse, un moment donner j'ai arrêter ce carnage pourquoi courrir après quelque chose qui ne veut pas de moi ,et le peu d'ami que j'ai je leur en parle que très rarement et uniquement à mes 3 ami féminin dont 2 d'entre elle sont les copines de mes amis et la 3ème je la connais uniquement grâce ou à cause de l'un de ces ami,mais le peu de fois que j'en ai parlé avec eux (uniquement par message,a vive voix ces inconcevable pour moi) elles me réponde que je doit prendre sur moi,que je doit me débrouiller seul,sa me fait plus mal que sa m'aide,tout ce que je voulais c'était me sentir exister mais sa fait trop longtemps que j'ai sombré dans ces abysses, je ne connais que la solitude ce vide en moi, je suis perdu ,pourquoi sa arrive à moi alors que des connaître de première hésite pas à tromper,frapper leur femme qu'ils aiment sous disant et qu'elle reste avec,pourquoi est-ce que pour moi une simple caresse au visage serais quelque chose d'exceptionnel, moi qui rêver d'avoir une femme ,des enfants les élevé les voir grandir et pourquoi pas devenir grand père, mais ce rêve je l'ai abandonnée il y a quoi 2 ans 3 ans je sais plus,pour évité de sombrer dans la folie,sauf que hier soir j'ai sombré bien plus loin dans ces abysses je me suis regardée dans le miroir c'étaitpas moi,je ne me reconnaissais pas,c'était pas moi,sa empire au fil du temps j'en ai marre de faire semblant que tout va bien devant mes parents,mes amis,je suis à bout,si je suis encore en vie au jour d'aujourd'hui ces a cause de mon putain d'honneur à la con,j'ai pas le droit de m'oter la vie,le nombre de fois que j'ai voulu demander à mes 2 ami (gars) de m'achever le nombre de fois que j'ai de sombre pensée, j'en ai marre je crois que j'ai atteint la limite de mes limite j'en peu plus tout ce que je voulais c'était me sentir exister,pouvoir avoir et donner des câlin à une femme,sentir son odeur,ressentir la chaleur humaine,son coeur battre contre moi,la regarder dans les yeux juste ça ,j'en ai marre je n'y arrive plus je veut en finir je veut que sa s'arrête pourquoi sa arrive à moi,moi qui voulais que du bien au femme je n'ai jamais pu exprimer tout çà, j'ai l'impression d'être une âme en peine qui aire dans un monde qui n'est pas le mien,
peut être que l'autre monde ces mon vrai chez moi car pour moi cet existence dans le monde des vivants est un enfer,le monde des mort est sans doute mon salut,voilà un message d'un gars de 25 ans qui en marre de tout.
Afficher la suite 

1 réponse

Répondre au sujet
begonie 81049 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 12 décembre 2017 Dernière intervention - 12 oct. 2017 à 20:55
0
Utile
Bonsoir.

Ce que tu décris fait donc fort penser à une déprime ++++++ conséquence de ce que tu vis comme triste, vide, difficulté de créer des liens suffisamment significatives qui aboutissent à quelque chose qui répond à ce que tu recherches.

Tu cites aussi un degré de timidité qui s'empire et qui te bloque, même vis-à-vis de personnes que tu connais bien.

Tu n'as pas encore envisagé une rencontre avec un ou une professionnel(le) de la santé pour discuter de ce vécu douloureux et surtout pour trouver, à travers des discussions thérapeutiques, le moyen de comprendre ce qui se passe et surtout comment faire pour te sentir à l'aise d'abord avec toi-même et dans un deuxième temps avec les autres, dont des femmes ?
Publi-information
Commenter la réponse de begonie
Publi-information