Cancer rectum avec metastases aux poumons

vivigip 4 Messages postés mardi 10 octobre 2017Date d'inscription 10 octobre 2017 Dernière intervention - 10 oct. 2017 à 15:39 - Dernière réponse : Andy31200 41078 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 13 décembre 2017 Dernière intervention
- 10 oct. 2017 à 20:59
bonjour, j'ai été opérée en juillet 2015 d'un cancer du rectum (moyen) après deux ans de radiotherapie et chimiotherapie, et j'ai eu un lacher de ballons de nodules aux poumons.
Je suis sous chimio + thérapie ciblée depuis.
Voilà donc bientôt 4 ans que je "vis" avec cette maladie, c'est très dur et très fatigant toutes ces cures de chimiothérapie. Mes nodules sont à peu près stables. Mais depuis cette semaine nouveau protocole avec 5FU (que j'ai déjà eu) plus vectibix.
Je supporte difficilement : grosses nausées et grosse fatigue.
Les médicaments contre la nausée ne me soulagent pas (emend, zophren, primperan, anausin) j'ai tout essayé. Je ne sais plus comment gérer. De plus je suis très anxieuse (alprazolam) Que puis je faire ?
Afficher la suite 

7 réponses

Répondre au sujet
Andy31200 41078 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 13 décembre 2017 Dernière intervention - 10 oct. 2017 à 16:13
0
Utile
1
Bonjour et bienvenue,
La relaxation , la sophrologie pourraient t'aider à te détendre et mieux supporter .
Qui t'a prescrit l'Alprazolam ?
Publi-information
vivigip 4 Messages postés mardi 10 octobre 2017Date d'inscription 10 octobre 2017 Dernière intervention - 10 oct. 2017 à 16:52
bonjour Andy, j'ai essayé la sophrologie mais à part d'apprendre à bien respirer cela ne m'a pas apporté grand chose. En ce qui concerne l'alprazolam je prend 1 cp le matin et 1 le soir du 0.25. Le médecin traitant et l'oncologue me l'ont prescrit et cela fait maintenant plus de trois ans que j'en prends régulièrement et je pense qu'il ne me fait plus rien. Je déprime beaucoup. Et je ne veux pas commencer un anti dépresseur. Les nausées me causent beaucoup de fatigue et de déprime.
Commenter la réponse de Andy31200
Andy31200 41078 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 13 décembre 2017 Dernière intervention - 10 oct. 2017 à 17:15
0
Utile
"Je déprime beaucoup. Et je ne veux pas commencer un anti dépresseur."
Et pourquoi donc ? une dépression, ça se soigne et se guérit voyons
Consulter un médecin psychiatre pourrait t'aider grandement, qu'en pense tu ?
Publi-information
Commenter la réponse de Andy31200
vivigip 4 Messages postés mardi 10 octobre 2017Date d'inscription 10 octobre 2017 Dernière intervention - 10 oct. 2017 à 17:27
0
Utile
en effet, mon médecin traitant m'a donné un nom de psy et n° de téléphone, je me dis qu'il faut que je l'appelle et tous les jours je remets au lendemain. J'ai une appréhension je ne sais pas pourquoi et l'anti dépresseur, lorsque je lis tous les effets secondaires ça me fait peur ! j'en ai assez comme ça !
Commenter la réponse de vivigip
Andy31200 41078 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 13 décembre 2017 Dernière intervention - 10 oct. 2017 à 17:41
0
Utile
Il faut passer ce cap, quant aux anti dépresseurs, surtout les IRSS, très peu d'effets secondaire , qui sont la plus part du temps transitoires, je peux t'informer un peu plus sur leur mode d'action si tu le souhaite.
Commenter la réponse de Andy31200
vivigip 4 Messages postés mardi 10 octobre 2017Date d'inscription 10 octobre 2017 Dernière intervention - 10 oct. 2017 à 20:41
0
Utile
Merci. l'antidepresseur que m'a prescrit mon médecin traitant est : paroxetine 20 mg
Commenter la réponse de vivigip
Andy31200 41078 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 13 décembre 2017 Dernière intervention - 10 oct. 2017 à 20:59
0
Utile
les anti dépresseurs de la famille des IRSS ( Inhibiteurs de la Recapture Sélective de la Sérotinine ) dont la paroxétine
ne sont pas sédatifs, bien au contraire, ils agissent sur la levée de l'inhibition psycho motrice et l'aboulie, ensuite ils améliorent l'humeur.
Le souci c'est leur mode d'action qui est indirecte, ce n'est pas le médicament qui agit mais la sérotonine, neurotransmetteur naturel que nous produisons , ces médicaments permettent qu'il y ai plus de sérotonine en circulation mais cela prend du temps, entre une et cinq semaines avant d'avoir un début d'action...il faut donc être patient mais aussi trouver la bonne molécule en fonction de la personnalité du patient et sa dynamique neuronale. C'est le rôle d'un bon psychiatre de trouver le bon produit...
Ces médicaments n’entraînent pas de dépendance mais doivent être arrêté progressivement sous la supervision du prescripteur.
Commenter la réponse de Andy31200
Publi-information