Signaler

Migraine, inflammation ( sciatique, ...), diarrhée [Fermé]

Posez votre question KarineEtYves 1Messages postés samedi 7 octobre 2017Date d'inscription 7 octobre 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 7 oct. 2017 à 11:14 par joraline
Bonjour,

Je vous fais part de mon expérience , après avoir galéré pour trouvé... Je me dis que ça peut en aider d'autre comme moi ;) ça va être un peu long,mais ça permettra de vous montrer a progression, et peut-être de pouvoir, vous, agir avant , sans attendre d'en arriver à ce qui m'a mis la puce à l'oreille... (il y a aussi la maladie de Lime qui ressemble sur certains points à ça, d'où, j'ai voulue être le plus explicite possible, afin d'éviter les confusions aussi.
Voilà.
Je fais régulièrement des sciatiques, et une fois une cervicalgie (où on s'est aperçu au radios que j'avais 3 cervicales, avec un bec de perroquet - suite du seul accident de voiture que j'ai eu , a-t-on supposé au laboratoire- en l'absence d'autres explications.

Je fais aussi de l'eczéma (dans les oreilles) et du psoriasis (pas des grandes plaques, mais aux genoux, aux coudes (et jusqu'à 20 ans à la base du crâne... qui a disparu après une permanente: coïncidence ?)

J'ai aussi des migraines depuis de nombreuses années... J'ai 43 ans, et j'ai commencé à avoir ma première à 17 ans. Très gênante, je passais de pus en pus souvent mes après-midi, couchée, dans le noir, avec une poche de gel bleue (qu'on met au congélateur) sur la tempe et front, une autre à la base de la tête dans le cou). Invalidantes, je me suis dit qu'il fallait que je me reconvertisse dans mon métier, et trouve quelque chose où je ne travaille pas l'après-midi: j'aimais la pâtisserie, j'avais donné ce goût à mon fils qui depuis le CP, voulait exercé comme tel, et avoir un jour sa pâtisserie (il est en CM2 à présent). J'ai donc, commencé à 'm'acclimater aux horaires de réveil très tôt le matin, m'entraîner à faire de la pâtisserie sur plusieurs jours, et monter un dossier, puis chercher des lieux de stage (observation et confirmation de projet) : j'en ai fait 3 chacun à un mois d'intervalle. dans le même temps, mes migraines se décalées (malheureusement elles-aussi) :elles étaient plus violente (avec nausée, et vomissement et arrivées plus tôt aussi vers puis 10 h, 10h30.
Consultant pour la énième fois, je faisais part de mon désaroi, et demandé instamment un médicament qui tente d'enrayer ça (ça ne devenait plus possible ... Je ne pouvais plus travailler, ni recevoir du monde le week-end, ... Je ne savais jamais si j'allais être prise avec ces maudites migraines... La docteresse m'a mise sous pilule œstrogène disant que dans le même temps, ça allait calmer le saignement des règles (c'était les chutes du Niagara, je me vidais en 3 jours (un vrai boucher !! du sang partout.. si bien que je devais porter des serviettes de nuit, mais les changer max au bout de 2 heures (parfois avant). La nuit, en désespoir de cause, j'avais fini par opter pour les 'couches' vendues pour les fuites urinaires afin de pouvoir avoir une nuit réparatrice. De fait, (hormis le premier mois où ça coulait quasi tout le temps.... ça s'est calmé et de fait je n'ai plus que des petits saignements, voire des traces.. (ça change..) entre temps, en cherchant pourquoi je faisais souvent des hypoglycémies, on s'est aperçu d'une anémie en ferritine(fer) (=inférieur à 3... autant dire : dans les choux): normal me direz-vous, si vous perdiez beaucoup de sang durant vos règles (et c'est ce qu'à pensé aussi le docteur...).

J'avais presque toujours quelque chose de travers.... et on a beau garder le moral... à un moment, ça plombe l'existence, vous voyez toutes vos années passées, vous êtes encore jeune, et vous pouvez faire moins de choses qu'une retraitée (il y en a de très active)... c'est frustrant !!

Je termine le tableau, avec des diarrhées qui viennent et repartent, on ne sait pas pourquoi, comment... jusqu'à la fin de ce printemps, où elles ont commencé à devenir chroniques.
Mes genoux (surtout le droit) me faisait mal, et à la fin de la dernière semaine de mon dernier stage, j'avais beaucoup de mal à monter/descendre les marches, m'accroupir, ... Jusqu'à ne plus y arriver et avoir des œdèmes en bas aux chevilles (comme des pattes d'éléphant - c'était impressionnant - pourtant, je n'avais pas la sensation d'avoir peiné outre mesure lors des stages, j'y prenais même beaucoup de plaisir, ... Je me suis dit "allons bon, qu'est-ce que c'est que ça maintenant !"... 4 heures d'attente au pôle santé plus tard, sans radios à l'appui, un interne arrive, me demande de lui montrer où j'ai mal (derrière la rotule, et ça gonfle derrière le genou aussi - et voilà l'œdème aux chevilles, plus je marche, plus j'ai mal; je ne peux pas me servir de mon genou/jambe pour supporter mon poids (pour monter les marches, ou m'accroupir).... L'interne décrète qu'il faut que mon médecin traitant (j'étais dans le département d'à côté) me dirige vers un rhumato. Lui me rester tranquille (j'ai l'habitude :/ ) et me donne des anti-inflammatoires (qu'avec mes reins endommagés, suite à une piélo-néphrite soignée très tard, je n'ai pas supporté au -delà de 2 jours, ayant cette fois-ci en plus les reins Supra douloureux...
J'ai arrêté les médic, je bois beaucoup, souvent, pour éliminer.. et reste 'tranquille' (j'ai l'habitude :/ )
Le médecin traitant ne fera rien, me conseillera de "rester tranquille, ça va passer, c'est rien"...
Je consulte de mon côté un étiopathe/ostéopathe (sur Blois) : génial !
c'était un basculement de mon bassin, qui comprimait le retour veineux... d'où vous deviez aussi avoir un gonflement derrière le genou (oui:) ) j'avais oublié de le lui préciser... :)
Mais suis une douleur qui sera une sciatique .... En retournant voir le médecin (j'ai changé de toubib) , prescription de radios et médicament contre la douleur (avec mes problème de reins, ça limite... ): L5S1 : ça coince : il n'y a plus de disque, ... puis prescription d'un scanner (on va faire un scanner pour essayer d'envoyer l'anti-inflammatoire directement à la base des nerfs incriminés) En attendant, je retourne : l'os de la fesse (du côté où j'ai déclenché cette sciatique depuis 2 mois que je traîne ça - ah, ça, faut pas être trop pressé d'arrêté de souffrir... le délai pour voir un nouveau toubib, une fois que vous avez vu l'ancien, le temps avoir le rendez-vous radio, puis celui pour un scanner -on n'en parle pas, ..-
Je retourne voir l'ostéo (faire de la route me fais mal, comme la position assise), mais debout, la marche aggrave la chose et je fini avec la canne, comme une 'tite grand-mère... L'ostéo/étiopathe, me remet le bassin droit, cette fois, il s'était baissé de l'autre côté. Efficace!! Le lendemain, la douleur disparaît effectivement - j'aurai su, je serai venue plus tôt le revoir- Mais il me fait part que ce n'est pas normal cependant, j'ai un état inflammatoire qui l'interroge vraiment (eh oui,j'ai mal dans tout le bas du dos, -lombaires- mais aussi au niveau dorsal, ... et c'est bien douloureux...
Je lui fais part de mes recherches de mon côté (parce qu'avec les médecins traditionnels, ...) Heureusement qu'il y a internet... et le
partage de connaissance et d'expérience ;)
"Voilà qu'il y a presqu'une semaine, je me suis aperçue de quelque chose qui m'a fait peur : m'étant arrêtée en campagne, (ayant trop mal au ventre (=diarrhées)), j'ai constaté des selles étranges : trèèèès liquides et de couleur jaune-ocre ( c'est la couleur qui m'a interpelée...
En rentrant, recherches internet.
J'ai lu que ça pouvait être ceci, cela, ou .... une maladie cœliaque (=dû à l'intolérance au gluten)... Je creuse un peu, bien que je ne pense pas que je sois intolérante, ... je l'aurai su il y a bien longtemps sinon, ça n'arrive pas comme ça... mais je creuse un peu, quand même. ça m'intéresse d'en savoir un peu plus:
inflammation articulation/..., diarrhées, migraines, psoriasis, eczéma, ventre gonflé (Eh oui, j'avais mangé le midi chez ma fille étudiante, steack/pâtes, et en prenant ma ricoré, elle m'a dit encore 'oh la la, on dirait que tu es enceinte ! - oui, je peux me sentir 'ballonnée, hein ?!-) etc, etc. Je dis à l'ostéoathe, je pouvais quasiment tout cocher. Là, depuis dimanche soir, je n'ai plus mangé de gluten, et vous voyez mon ventre ...J'ai l'impression d'avoir perdu plusieurs kilos (d'habitude, il est gonflé quasi en permanence, mais à certain moment, très gonflé- comme les hommes qui boivent beaucoup de bière... comme une femme enceinte... Alors que je me suis pesé, je n'ai pas bouger en poids. Je serai tenté de croire que c'est ça... Mais la toubib à qui j'en ai parlé m'a dit que rien du tout, c'était des bêtises tout ça, c'est juste une mode, il n'y a pas d'intolérance au gluten..). Mon étiopathe sérieusement me dit "au contraire, ce n'est pas une mode, ça existe belle et bien... et c'est vrai que tout ce que vous me dites ressemble fort à ça, ou alors, vous êtes rudement bien renseigner (mais je ne pense pas que sur le net, vous ayez autant de détails). Je serai vous, je continuerai sans gluten.
J'avais une analyse de selles (protoculture) à faire le lendemain... et je me suis dit, ça y ressemble, mais bon, entre ce que me dit l'un, et ce que me dit l'autre, comment trancher... moi aussi, je serai contente d'avoir trouvé, si c'est ça, mais, en même temps, peut-être que ... enfin, ça sert à rien de me privé de gluten (seigle, Avoine, Blé, Orge, épeautre), ça fait beaucoup de choses, c'est aussi après un casse-tête pour manger... et les produits 'diététiques, c'est pas donné... Alors, si c'est pas ça, si c'était juste une coïncidence, ...
Alors, le soir, je me suis arrêtée pour achetée une pizza , et le lendemain matin , j'ai pris des pâtes (on aime bien avec mon fils manger des pâtes et un cordon bleu, des fois au petit déj, ça tient bien au ventre... ).
-Outre le ventre qui a repris peu à peu du volume,
-les Glou-glou sonores dans le ventre aussi
-les selles ont commencée à se détériorer à nouveau et
-la migraine à s'installer 4 heures après la consommation de pâtes... et à durer toute l'après-midi (malgré la poche de glace, le café, le coca caféïné, ..),
-le dos s'est fait bien ressentir à nouveau, et le clou... j'ai fini par bousculé un siège de bar en fer que les enfants avaient pas rangé (=lourd) en voulant éviter le sac de ma 3ème fille (interne), ... et ça m'a relancé une douleur qui ne cesse de grandir, au niveau du bassin... mais de l'autre côté... Et c'était reparti !

(pour info, les selles suite à cette prise de gluten : à 9 h : selles en bouse avec morceaux pas digérés ; 12h30 diarrhée (=type 'velouté de potiron); 13 h diarrhée complètement liquide (=type potage mais avant de mettre les vermicelles, de l'eau colorée, quoi... ).

Bon, moi j'étais fixée.
J'ai été dans un magasin bio pour acheté du 'ma vie sans gluten' ... (non, sans une boule au ventre quand même, parce qu'il y a beaucoup de produits maintenant, mais ils sont tous avec les mêmes choses (riz, maïs, sarrazin, quinoa.... et châtaigne).
Après, il y a les pommes de terre, les légumes, les vermicelles de riz (et la mode des maki-sushi... vous trouverez de super recettes sur le site : a-vos-baguettes.com.. Ma préférée : celle avec les crevettes, la mâche et le thon-mayonnaise (attention, il faudra faire la mayonnaise maison, vous allez rencontrer beaucoup de produits avec gluten ou traces de gluten.... ça prend un peu plus de temps, mais c'est tellement meilleur ;), nous, on le faisait déjà pour éviter les 'amidons modifiés' ;)

J'ai eu la confirmation en lisant qu'on peut vivre plusieurs années avec cette intolérance avant qu'elle ne soit détectée, ou avant qu'on la suspecte (et c'est sans parler des toubib qui prennent ça pour une mode... ^^').

En apportant les 3 échantillons de selles au laboratoire, la secrétaire est allé me cherché un des scientifiques derrière, avec lequel j'ai pu parlé : il était du même avis que l'étiopathe.

Et j'ai envie de vous dire,
"si vous avez un doute, ça ne coûte rien , faites un test : une semaine sans gluten, et tenter d'en reprendre un soir et un matin... vous devriez être fixé. "

-Bon, ben, entre -temps, ma formation a démarré, et je n'ai pas pu la faire, ... alors que j'avais même les employeurs (deux employeurs OK, sur les trois où j'ai été en stage). Je ne pourrai pas travailler dans ce métier-là... où on porte quand même des sacs de farine de 25 kg ou 50 kg, des cagettes de pommes, de fraises, .... - avec les radios de mon dos -début hernie, hernie, et disque détérioré au point qu'il n'y en a plus à un endroit...-
... Mais , j'ai rebondi sur un concours, sur lequel je travaille en m'étant inscrite à un organisme qui va m'aider à le réussir ;)... bien que les places soient chères, pour un métier que je voulais faire depuis gamine, et pour un poste où je pourrais être debout ou assise, à mon gré.

Bon courage vous. Merci d'avoir lu jusqu'au bout... Je sais que c'est long, mais je voulais montrer la progression, et que tout n'est pas aussi limpide dès le début, ... Ca vous permettra peut-être de ne pas en arriver là, en vous donnant l'opportunité d'agir avant.

Anecdote : Lorsque ma fille (interne au lycée) est rentrée pour le week-end, à la fin de la semaine où j'ai fait le test d'arrêter le gluten pendant une semaine, elle a trouvé que j'avais vachement maigrie (en fait, c'était vraiment l'illusion que ça donné, mais mon poids n'avait pas bougé) ^^
Utile
+0
plus moins
Bonjour,


Le but du forum est d'apporter des réponses simples et si possibles pratiques aux questions relatives à des problèmes de santé, mais ce n'est pas la vocation de Santé-Médecine d'offrir des espaces de type blog, témoignages, partage d'expériences etc....

Publi-information

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Publi-information