Signaler

Je suis gay et j'en et marre de la vie

Posez votre question mickaelwit 1Messages postés dimanche 17 septembre 2017Date d'inscription 17 septembre 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 17 sept. 2017 à 07:58 par begonie
Bonjour,
Bonjour, je m'apelle mickael j'ai 23 ans et je suis gay et personne de ma famille n'est au courant je le sait depuis l'age d'environ de 12 ans,mai je me suis toujour senti different. deja etant petit je me suis jamais interessé au meme chose que mes freres ou les autre garçon de mon age.
j'ai commencer a resentir de l'atirance pour les garçon a l'age d'environ 12 ans. sa a commencer avec certain film ou certaine serie ou je commencer a resentir des choses en voyant certain acteur je me senter mal et honteux de ressentir ces choses la que j'etait sensé resentir pour une fille, je n'oser en parler a personne de ces choses que je resenté j'me senté pas normal javai toujour entendu autour de moi depuis que je suis petit, des mes parents , mes frere et soeur et entourage que cetait quelque choses de mal, que c'etait pas normal que si dieu a fait l'homme et la femme que c'etait pour une raison que cetait contre nature.
donc quand j'ai commencer a resentir ces chose je vouler tellement pas i croire que j'etait gay que je suis rentré dans un déni je me suis dit cest pas la réalité cest un film cest une serie sa veu rien dir je me disais que j'aller finir par etre attiré par les fille comme tout le monde. puis 1 ans a paser et la cest le drame. j'ai commencer a avoir de l'attirance pour un garçon du collége ou j'etait. cette fois je ne pouvait plu me dire que cetait pas réel ,cetait un gargon bien réel, et non un acteur dans une serie ou un film. je me suis sentie coupable d'avoir eprouvé cette attirance pour ce garçon je me suis dit pourquoi moi quesque j'ai fait pour merité detre comme ça pourquoi sa tombe sur moi. puis je suis a nouveau rentré dans le déni je me suis dit que si j'areter de regarder les garçon sa me paserai , je me suis forcer a sortir avec des filles mai sa n'a jamais duré tres longteng parceque du moment ou la fille vouler que je l'embrasse je faisai un blocage rien que l'idée d'embrassé une fille me repugnée encor une fois je me disait cest juste que je n'aime pas embrassé je suis Nareux je me disait a moi meme ou au autre je vouler pas voir la verité enface. puis arivé a l'adolecence je me suis completement renfermé sur moi meme cars je garder toute ses choses en moi depuis si longteng. je n'oser vraiment en parler a personne, je me senter tellement seule, et esperai toujour que sa disparaise, mai rien n'avai changer, sa n'avai q'empiré les choses que je resenté avant,les atirance etait bocoup plus forte et je n'avai toujour aucune attirances pour les filles malheureusement, a 18 ans ma mere en n'avai marre de me voir triste, et completement renfermé sur moi meme, ne parlant plu a personne, elle n'en pouvait plu, ducoup j'ai commencer a vouloir m'en sortir, je ne penser plu a mon homosexualité, je me disais tu n'est pas comme sa ,tu as le choix tu n'est pas obligé de suivre ton attirance , tu peu avoir une vie normal une femme des enfants il faut juste que je le veuille, ducoup j'ai fait des démarche pour entré en formation, j'ai eu un entretien, puis eu la reponse quelque jours aprés, disant que j'etait accepté, pour moi cetait une chance de m'en sortir, j'ai meme envisager de sortir avec une fille que javai rencontré sur badoo ,au debut tout se passer bien, on discuter de tout et rien par message pendant un long moment ,un peu prés 1 ans avant que je me decide a aller la voir , puis on a commencer a ce voir la premiere fois sa cest super bien passer, on a rigoler emsemble puis on ce taquiner , puis les autre fois elle a commencer a en demander d'avantage que je la serre dans mes bras que je l'embrasse puis encor une fois ce blocage ,je n'iariver pas, au bout de quelque temp elle ma quitté, et cest mise avec quelqun dautre quelque temp apres, puis coté professionelle sa n'aller pas non plu, malgré la formation je ne trouvé de travaille nul part ,cars partout ou je tenter d'aler, que sa soi pour des stage, ou des periodes d'essai pour un poste, on me reprocher d'etre trop lent, ducoup jsuis rester a nouveau jusqua l'age de 20 ans a la maison sans rien faire, et me suis reforcer a esayer de sortir avec des filles , biensur sa n'a toujour pas foncionner a cause de mon blocage.
puis j'ai fait une 2 eme formation qui n'a rien donner non plu, a cause de ma lenteur, puis depuis lage de 22 ans seulement, jai commencer a accepter le fait que j'etait homosexuel, et que je ne pourai rien i faire , que c'est comme sa, mai je ne trouve pas le courage de le dir a ma famille, je me sent tellement seul avec ce mal etre que jai depuis mon enfance, j'entend souvent de remarque de la part de mon frere, ou ma mere ,ou mes freres et soeur ,quand i voie des gay a la télé, ils dises des choses du genre ah les sal pd, les tapette je sais pas comment i peuve aimer ce faire tapé dans le cul. des truc comme sa j'entend asser souvent. Je perd tout espoir. profesionellement c'est le chaos et ma vie tout court cest le chaos je n'oserai jamais leur avouer la verité sur moi ma vie et foutu je deprime de plus en pluse je me dit que je n'ariverai jamais a rien dans la vie, je commence serieusement a penser au suicide je n'en peu plu :( je suis tellement fatigué j'ai linpresion que sa ne sarangera jamais pour moi, j'ai plu d'espoir
Utile
+0
plus moins
Bonjour.

Tu n'as donc jamais eu le bénéfice d'une rencontre avec un ou une professionnel(le) de la santé pour discuter de ces sentiments, ces émotions difficiles à gérer et autour de cette recherche de sens ou..... de perte de sens à ce que tu vis ?

Le texte fait bien comprendre qu'il y a urgence de trouver une aide en direct, en tête-à-tête ou en tout cas en direct via une communication téléphonique avec des personnes qui ont l'habitude de discuter autour de ces préoccupations et cette souffrance psycho-émotionnelle qui ne paraît pas trouver un apaisement, en tout cas pas maintenant.

Ce mal-être a des effets aussi bien sur le plan psychologique que relationnel, familial, amical, professionnel.

Il est donc important que tu puisses trouver une aide rapidement.

Voilà un lien vers un service officiel auquel tu peux t'adresser pour discuter, être écouter, se sentir compris, aidé et aussi y trouver une orientation vers des professionnel(le)s de la santé qui sont compétent(e)s dans ce domaine :

https://www.sos-homophobie.org/nous-contacter

N'hésite pas de téléphoner encore aujourd'hui.
Les horaires de disponibilité pour l'écoute se trouvent clairement dans ce lien.

Bonne journée, bonne soirée ou bonne nuit !
begonie 
Publi-information
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Publi-information