Signaler

Nécessité et besoin de consulter un psy ...?

Posez votre question MissMH971 7Messages postés mercredi 2 août 2017Date d'inscription 7 août 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 4 août 2017 à 07:41 par MissMH971
Bonjour,

J'ai 16 ans et demi, je vis avec ma mère qui est schizophrène et mon père qui a quelques problèmes de santé a refais sa vie depuis longtemps avec une autre femme que je n'apprécie pas mais malgré tout il se soucie et s'occupe de moi.
Ayant eu des crises d'angoisses assez impressionnantes qui me poussait à appeler le SAMU, et après un bilan sanguin et plusieurs visite médical, le médecin traitant qui est mon parrain ma diagnostiqué spasmophile. Je suis donc spasmophile depuis plus ou moins 1 an. J'ai eu plusieurs médicaments et des séances de sophrologie, honnêtement ça m'a seulement aidé à comprendre que je n'allais pas mourir d'une crise d'angoisse. J'ai également eu les recommandations ainsi qu'une lettre d'un médecin afin d'aller voir un psychiatre (pas un psychologue par soucis d'argent), mais je n'y suis pas encore allé par peur. Donc maintenant je vis mes crises d'angoisse seule, elles sont de moins en moins présente mais pourtant j'ai encore les symptômes de stresse, notamment au niveau de ma respiration. Au début de mon mes années collèges, j'ai commencé à me mutiler par mal-être, j'ai pratiqué de l’absentéisme, puis quelques temps après j'ai rencontrée un garçon qui a été mon premier amour, c'était une histoire assez instable et mouvementé qui a durée près de 4 ans, franchement il m'a profondément blessée et trahie, j'ai beaucoup souffert dans cette histoire qui s'est mal passé. Puis j'ai continué à me mutiler aussi sur les autres parties de mon corps, à avoir des idées suicidaires, j'ai eu mes amis à mes côtés qui m'ont soutenu. D'entrer au lycée j'ai été en couple avec quelqu'un d'égoïste qui ne se soucie que de ce qu'il ressens, j'ai entrepris une courte aventure avec mon premier amour, malgré un bon déroulement ça c'est mal terminé, puis après j'ai eu un flirt mais cette personne a fait marche arrière et je lai plutôt mal pris. Puis j'ai débuté une relation avec quelqu'un d'autre que je connaissais depuis quelques mois sans plus, maintenant nous sommes ensembles et nous nous aimons, nous n'avons pas de réels problèmes. À vrai dire j'ai un manque de confiance en moi, je ne cesse de me dire que je suis pathétique, débile. Ma famille ne cesse de me mettre la pression et de toujours sous-estimer ce que je fais de bien, pour eux ce n'est jamais bien et ils me balancent leurs critiques. Je n'ai pas d'idée de projets professionnelles et cela devient critique car entrant en classe de terminale je vas devoir faire des choix d'études. Je sais que chaque métier a ses inconvénients mais pourtant je ne vois pas de métier solide qui m’intéresse, je voudrais pouvoir avoir un minimum de passion pour mon futur métier. Je dois assumer le foyer ainsi que ma mère qui avec sa maladie, dois parfois être traité comme une enfant. Ces derniers temps mes idées suicidaires ont vaguement repris, je suis sous traitement pour l'anxiété et mes insomnies, je ressens ce mal-être en moi.
Je me sens parfois comme pathétique, débile, il y a même eu un moment où je voulais être quelqu'un d'autre que moi.
Avant si je voulais me suicider, maintenant j'a encore ces idées mais la différences est que je ne les veux plus, je ne veux pas le faire, des idées noires me trottent dans l'esprit et je commence à en avoir assez, je veux me poussé à aller voir ce psychiatre qui m'a été recommandé depuis bientôt 1 an ou un autre avec l'aide de ceux qui compte pour moi, mais mon plus grand blocage est que ça me fais tellement peur, j'ai peur de parler de mes problèmes à un psy au risque de paraître folle et pathétique, même si que je sais que c'est son domaine, j'aimerais beaucoup avoir votre avis en tant que psy pour me rassuré, pensez-vous que je devrait vraiment aller voir un psy ?

Je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire
Afficher la suite 
Utile
+2
plus moins
Bonjour.

Ton histoire de vie et l'histoire des difficultés dans cette vie démontre que, OUI, il est utile voir indispensable de prendre contact avec le psychiatre qui t'a été recommandé, il y a une année.

Tu cites : " j'ai peur de parler de mes problèmes à un psy au risque de paraître folle et pathétique "

On peut comparer cela avec : " J'ai peur d'aller chercher du pain chez le boulanger au risque de paraître gourmande et sans limites ".......

Prend contact avec ce psychiatre encore aujourd'hui.
Rien ne t'interdit de lui expliquer en quelques mots comment tu as peur de discuter avec lui et que tu as besoin d'aide pour t'exprimer.

Tu sais, il y a plein de gens qui consultent chez un(e) psy (psychiatre ou psychologue) pour diverses raisons de mal-être (mauvais estime de soi, manque de confiance en soi, difficultés à s'affirmer, à gérer le stress, difficultés à exprimer ses émotions, etc......

Publi-information
MissMH971 7Messages postés mercredi 2 août 2017Date d'inscription 7 août 2017 Dernière intervention - 3 août 2017 à 01:35
Bengonie,

Merci à vous de m'encourager pour cette initiative, j'en ai parlé avec mon père qui prévoit de contacter le psy, l connait la situation et le fait que je sois anxieuse, mais vu que j'ai déjà peur d'y aller et qu'en plus il va falloir que j'y aille toute seule ... ça ne me rassure pas vraiment. Avez-vous déjà été en contacte avec un psy ? Ou connaissez-vous quelqu'un qui le soit ou l'ai été ? Je sais qu'il existe plusieurs témoignages sur internet, mais j'aimerais avoir d'autres avis.
Peut-être que comme vous dites, je devrais faire part au psy la peur que j'ai de communiquer avec lui ?
À vrai dire j'en ai marre de ressentir ce mal-être, j'en ai marre de me sentir et de ressentir ce mal-être qui entâche le moment, je commence à en avoir assez de ces idées suicidaires qui me poursuive, des fois j'ai même peur d'en venir à le faire ça me fais encore plus peur et ça me fait me sentir mal. Dans ces moments d'idées suicidaires je me rappelle d'une amie d'enfance qui a été une camarade de classe mais avec qui je n'étais pas forcément proche, elle s'est suicidée il y a quelques années mais je ressens quelque part une culpabilité, je me dis que moi aussi j'étais en contacte avec elle et que moi aussi j'aurais pu faire quelque chose pour l'aider ne serait-ce que prévenir ses parents, elle avait une personnalité qui ne laissait pas paraître ses problèmes, joyeuse, affirmée, ... quelque part je me sens hypocrite d'encore ressentir de la tristesse, nous n'étions pas très proche et cela faisait longtemps qu'on ne se parlais plus, nous étions simplement en contact. Il s'agit d'un suicide et cela me stresse encore plus dans mes idées suicidaires.
En y réfléchissant j'aimerais franchement aller voir ce psy ou un autre, j'ai vraiment envie de vivre avec un peu plus de paix en moi, le problème avec moi est l'élan d'effort et de courage pour me forcé à y aller pour que ça ne continue pas et/ou s'empire
Répondre
begonie 74473Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscription ModérateurStatut 8 août 2017 Dernière intervention - 3 août 2017 à 06:44
" Avez-vous déjà été en contacte avec un psy ? "

Oui, avec des centaines de psychiatres et de psychologues dans le cadre professionnel.
J'ai ainsi rencontré des psy de tout âge, d'origines et nationalité les plus diverses, des femmes et des hommes.

Pour tes craintes, c'est le premier pas qui demandera un peu d'énergie et de courage face à l'inconnu.

Tu verras bien qu'après tu y retourneras plus apaisée car tu auras vécu ces entretiens comme aidants et apaisants.

N'hésite donc plus et bon courage pour cette première rencontre.
Répondre
MissMH971 7Messages postés mercredi 2 août 2017Date d'inscription 7 août 2017 Dernière intervention - 4 août 2017 à 07:28
Merci, c'est vrai que je me rends bien compte que si je reste avec ces angoisses et ce mal-être, j'aurais du mal à m'en sortir. Je prévoie avec appréhension de consulter le psychiatre qui m'avait été recommandé et j'espère que je n'aurais pas d'énorme blocage pour lui parler
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+2
plus moins
Bonjour,
Je confirme ce que te conseille begonie, ces automutilations ont un sens:
-soit tu te mutile parce que une douleur physique remplace une douleur psychique ( ça soulage )
-soit parce que tu ne trouve pas les mots pour exprimer ta souffrance.
-et peut être ces deux raisons à la fois .
Tu es en souffrance, tu as absolument besoin de faire le point avec un médecin psychiatre et tu n'as aucune crainte à avoir, ce sont des professionnels qui ne sont surtout pas dans le jugement mais dans une neutralité bienveillante et liés au secret médical , dans l'empathie, il est là pour t'aider à aller mieux et tu n'as , encore une fois, aucune crainte à avoir.
Pour info, sur ce forum, si on met le pointeur sur le pseudo, le statut s'affiche ( membre, contributeur, modérateur ? )ainsi que la date d'inscription et le nombre de messages postés.
Pour info, sur ce forum, si on met le pointeur sur le pseudo, le statut s'affiche ( membre, contributeur, modérateur ? )ainsi que la date d'inscription et le nombre de messages postés.
Si on fait un clic gauche sur le pseudo, on ouvre son profil et tu en sauras donc plus sur les bénévoles qui te répondent.
Publi-information
MissMH971 7Messages postés mercredi 2 août 2017Date d'inscription 7 août 2017 Dernière intervention - 4 août 2017 à 07:41
Bonjour Andy31200,

Effectivement la mutilation m'aide pour la douleur psychique, en l'espace de quelques secondes ça a l'effet d'une drogue, comme si je ne me souciais plus de mes problèmes. C'est un vice dont j'ai essayé de de débarrasser mais pourtant je le refais, je me dis que ça soulage. J'ai des mots pour exprimer ma souffrance, peut-être qu'il y en a certains dont je ne suis pas consciente, mais le fait est que à l'oral c'est un peu compliqué, je me sens sous pression de dire ce que je ressens à l'oral j'ai l'impression que je paraîtrai débile, que les mots que je veux dire ne viennent pas et c'est probablement pour ça que je les exprimes mieux à l'écrit.
Croyez-vous que ça pourra aussi m'aider à mieux exprimer mes émotions oralement sans me sentir débile ou même pathétique ?
Merci pour les infos relatifs au forum ^^
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Publi-information