Signaler

Hernie L5-S1

Posez votre question Val27 - Dernière réponse le 12 juil. 2017 à 11:36 par DCI
Bonjour,

Mon médecin du sport m'a découvert une hernie en juillet 2016 sur la 5eme lombaire. J'ai été tranquille une année et voilà que les douleurs reprennent. Une sciatalgie qui m'empêche de marcher et de rester assise. Les anti-inflammatoires classiques n'y font rien donc une IRM est prévue afin de décider si une infiltration de cortisone est nécessaire. Mais voilà j'ai 22 ans et pratique beaucoup de sport, notamment du foot (!avis moralisateurs s'abstenir) et j'aimerais trouver une solution qui ne me fera pas aller chez le radiologue tous les deux mois pour une nouvelle infiltration. En effet les corticoïdes soulagent les symptômes, donc la douleur, mais n'influence pas nécessairement la hernie en elle-même. Auriez-vous des conseils, de médecine alternative ou autre, mage, kiné, ostéo à me donner? Des choses à éviter absolument? Le foot? Le médecin me dit que si je ne ressens aucune douleur en jouant je peux continuer -c'est mon corps qui sent- j'aimerais simplement éviter de passer ma vie à combattre cette hernie. Merci d'avance !!
Afficher la suite 
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

Une hernie discale est exclusivement un problème mécanique et anatomique sur lequel aucun médicament ne peut entrainer de régression.
Les divers traitements proposés ne concernent que les conséquences de cette hernie : douleurs, réactions inflammatoires locales ...

Dans bon nombre de cas, une hernie discale peut spontanément régresser ou se modifier au point de voir disparaitre gênes, douleurs et handicaps. Mais pour cela il faut donner du temps au temps et prendre du recul tout en traitant les conséquences comme dit plus haut.

Ce qui suppose d'éviter toute situation pouvant soumettre la colonne vertébrale à des contraintes excessives : donc, arrêt de certaines activités sportives telles que hand, rugby, football... et priviliégier les activités de type natation, vélo ...associé à une rééducation qui apprenne à mieux gérer sa colonne et développer attitudes et musculature adaptés.

En dernier recours, il restera la chirurgie. Mais jamais dans l'immédiat sauf en cas de déficit neurologique sévère (paralysie, parésie, douleurs insupportables et rebelles aux antalgiques...)

Publi-information
Val27- 12 juil. 2017 à 11:34
Merci pour cette réponse. Mon rêve de courir un marathon s'éteint un peu mais je vais quand même songer à remplacer le foot par de la nation ou d'autres sports plus doux alors. Merci à vous.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bon courage !
... et tiens nous au courant des suites.
Publi-information
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Publi-information