Signaler

Douleurs thoraciques gauches (suite decembre 2014)

Posez votre question polompolom 2Messages postés samedi 13 décembre 2014Date d'inscription 13 mai 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 9 août 2017 à 21:09 par polompolom
Bonjour.
Je fais suite à mon propre message au cas où quelqu'un serait concerné, que les symptômes sont parfois trompeurs , et parce que mon problème est complètement résolu!
J'avais supprimé depuis longtemps les aliments gras que je mangeais régulièrement (fromage, biscuits, chocolat) . Comme le médecin me parlait d' acidité gastrique, j'avais aussi supprimé ou réduit tout ce que je pensais produite de l'acidité: tomates crues ,oignons, agrumes, etc). J'essayais de manger tout en cuit. Je prenais mes repas du soir plus vers 19h (avant c'était 20 ou 21h)
Milieu décembre 2014, en plus des douleurs dans le thorax gauche, j'ai eu des douleurs qui "migraient": elles apparaissaient coté gauche sous les cotes (pas derrière) et finissaient vers le milieu du ventre sous le sternum (pas derrière). La seule chose qui me soulageait un peu était d'enfoncer mon poing très fort dans la zone de la douleur et parfois faire des mouvements du poing comme si je voulais rentrer mon poing derrière les côtes. Je n'arrivais plus à manger: je n'avais plus "envie " d'avaler les aliments, j'étais obligée de me forcer à les mâcher et les avaler. Et je ne savais plus ce que je pouvais manger ou pas, si j'avais mal parce que j'avais mangé, ou pas assez mangé etc. Du coup j'ai perdu 9 kilos en 2 semaines. (que j'ai repris après la crise)
Fin décembre une nouvelle douleur est apparue: grosse douleur coté droit en dessous des côtes. J'avais faim, mais avais beaucoup de mal à manger. Par contre celle-ci était soulagée par le paracétamol.
Le médecin continuait à me prescrire des anti acidité et des anti douleurs plus fort, de composition différente, mais rien de tout cela ne soulageait mes douleurs derrière le thorax gauche et sous le thorax gauche, douleurs qui revenaient , parfois au bout d'une semaine, parfois au bout de quelques mois.
Le médecin m'avait aussi prescrit d'autres examens: échographie foie, vésicule, pancréas, fibroscopie de l'estomac, échographie du coeur, tests d'effort. Résultats: tout est ok sauf "un petit épaississement de la paroi de la vésicule" et un petit calcul de 1 cm dans la vésicule, et pour lesquels l'échographiste avait jugé une intervention chirurgicale non nécessaire...
Cette grosse crise avec douleurs au "ventre"dure jusque début janvier 2015. Mes douleurs thoraciques gauche réapparaissent de temps en temps. Elles apparaissent maintenant aussi en plein jour et durent plusieurs heures. Une fois cela a dure 24h! Et absolument rien pour la soulager.
Courant mars 2015 , en plus des douleurs régulières, j'ai à nouveau une crise avec douleurs coté droit en dessous des cotes. Je vais cette fois aux Urgences de l'hôpital. Le médecin de cet hôpital me dit qu'il soupçonne un problème du foie , me propose d'attendre le jour pour faire les examens à l'hôpital. Mais comme cela faisait des heures que j'y étais, que la douleur s'était atténuée et que je voulais renter chez moi, elle m'a fait un courrier pour mon médecin traitant. Celui-ci lit le courrier et dit à peu près "oui oui bien sûr , il faut vérifier cela" . Et il me represcrit des échographie de tous les organes du ventre. Tout est encore OK, sauf la vésicule biliaire qui est dans le même état que 3 mois auparavant. Mais cette fois, un autre échographiste me dit qu'il faut la faire enlever dès qu'il y a un soupçon car si elle s'enflamme, cela peut "dégénérer" et atteindre les autres organes qui sont vitaux , alors que la vésicule ne l'est pas. On me programme donc une intervention chirurgicale. En juin 2015, le chirurgien, qui fait l'ablation de la vésicule, me dit qu'il a eu du mal à enlever la vésicule car elle était nécrosée, qu'elle partait en lambeaux dès qu'il la touchait, alors que normalement elle s'enlève facilement en une demi heure , mais que là cela lui a pris plusieurs heures et qu'il a même du demander l'intervention d'un autre chirurgien. Mais que maintenant tout allait bien ...Je lui ai demandé si c'était à cause de la vésicule que j'avais des douleurs à gauche derrière le thorax et sous le thorax gauche. Il me dit que non, que je devais avoir autre chose.
Cette opération n'a rien changé à mes douleurs derrière les côtes et sous les côtes à gauche. Ces douleurs sont mêmes devenues plus fréquentes. Quand elles apparaissaient le matin, j'étais même contente car je me disais que j'allais souffrir toute le journée, mais qu'il y avait de grandes chances pour que la douleur ait disparu pour la nuit. Quand elles apparaissaient en fin d'après midi, je savais que je ne pourrais pas aller me coucher avant 2 ou 3 heure du matin. Et quand elles apparaissaient le soir tard, c'était nuit blanche douloureuse assurée.
Je me posais plein de questions: problème de rate? D'intestins? Vu que la douleur "bougeait" au fil des heures... Je me suis dit que ce devait être un problème "bénin" d'intestins , de l'air, des difficultés à digérer.. Ou que la solution était tout "simplement" de maigrir . Ce qui n'arriva pas...
J'avais renoncé à aller chez le médecin qui , de toute façon , ne semblait pas vouloir "chercher plus loin", et me disais que faire la queue 2h (parfois 3) dans la salle d'attente pour se voir prescrire toujours les mêmes médicaments qui ne guérissaient pas et ne soulageaient pas mon problème, cela n'en valait pas la peine. Jusqu'à ce qu'un nouveau médecin arrive dans le même cabinet, là je me suis dit que j'irais le voir, lui , à la prochaine occasion. Fin juillet 2016, lui me dit qu'il ne me connaissait pas, que les examens dataient un peu, et qu'il valait mieux refaire analyse de sang, électrocardiogrammes,échographie du coeur. Début août, le temps de faire tous les examens, ceux-ci révèlent que mon coeur va bien . Par contre , les taux de bilirubine et transaminase sont très élevés (problème de foie). Et l'échographiste me dit que c'est bizarre, car il a l'impression que j'ai toujours une vésicule biliaire ....Quelques jours après, en plus des douleurs habituelles, j'ai à nouveau une crise pendant laquelle j'ai mal dans tout le ventre et des difficultés à manger. Je perds 10 kilos en une dizaine de jours. Et je fais une jaunisse avec démangeaisons sur tous le corps. Le nouveau médecin traitant m'envoie dans un autre hôpital. Là , on me confirme que ma vésicule biliaire n'a pas complètement été retirée (il en reste les 2 tiers! . Et en plus elle ne devait plus être fermée...). Et que le calcul qui était dans la vésicule en est sorti pour aller se loger à l'intersection du canal qui vient du foie et bouche celui-ci .
Cette fois, on me REenlève la vésicule biliaire ! Cela dure plusieurs heures encore car le chirurgien a du mal a retirer le calcul qui s'était bien incrusté et les bouts de vésicule restants.
De ces deux ans de souffrance , je ne sais pas si c'est le problème de vésicule biliaire qui était à l'origine de mes douleurs "bizarres", ou si cela était la conséquence , ou si j'avais plusieurs problèmes, mais depuis cette opération, je n'ai plus aucune douleur nulle part. Je remange normalement, en ayant rajouté, avec modération, des aliments gras tels que le fromage ou le chocolat. Evidemment, j'ai repris les kilos perdus!
Je suis énervée du comportement de certains médecins qui n'écoutent pas ce que vous dites. Je veux bien qu'on se trompe, qu'on tâtonne, etc. , car les problèmes sont divers et souvent complexes. Mais pas qu'on s'acharne dans un sens lors que vous dites que cela ne correspond pas à ce que vous ressentez et dites.
J'en veux aussi au premier chirurgien qui m'a dit que tout allait bien. J'aurais préféré qu'il me dise que cela avait été très difficile, et qu'il valait mieux faire une vérification après. Ce que j'aurais tout à fait compris et accepté. Et cela m'aurait éviter de souffrir encore plus et encore plus longtemps.
C'est tout de même dur de souffrir pendant 2 ans pour un "simple" problème de vésicule biliaire!

Désolée, je ne sais pas faire court! Mais je voulais rentrer dans les détails pour dire que les symptômes sont souvent bizarres, et peut-être que quelqu'un a eu les mêmes que moi , en croyant avoir des problèmes de coeur, intestins, ou autre alors que pas du tout.
Utile
+0
plus moins
Bonjour.
Ton problème ne ressemble pas au mien, car certaines de mes douleurs n 'étaient pas au niveau du sternum, ni derrière, mais vraiment en dessous, dans le creux.
Pour ce qui est de ton problème, tu m'as demandé si cela pouvait être aussi la vésicule biliaire. Je ne sais pas car les symptômes sont parfois bizarres. Je peux juste te dire que les problèmes de vésicule touchent majoritairement les femmes, en surpoids , et à partir de la quarantaine... Je n'ai pas l'impression que tu aies le profil.
Par contre quand tu parles de douleurs "sous" le sternum, cela touche le sternum? C'est derrière? C'est en dessous?
Regarde bien sur les différents sites, je ne me souviens plus lesquels, mais sur certains , il y a des schémas et de bonnes descriptions des symptômes avec les causes possibles. La plupart d'entre nous ne connaissons rien ou peu en anatomie, médecine etc, mais on connait notre physique, notre état de santé habituel, nos douleurs. Cela permet de cibler un peu en éliminant certaines problèmes.
Désolée de ne pouvoir t'en dire plus.
Publi-information
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Publi-information