Signaler

La descente totale

Posez votre question Ss_Limite687 2Messages postés jeudi 13 avril 2017Date d'inscription 13 avril 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 4 mai 2017 à 10:00 par drumspirit
Bonjour,

Je ne sais pas vers qui me tourner. Je ne peux pas me tourner vers ma famille ni vers mes amies. J'ai 24 ans j'ai 2 enfants un de 6 ans et l'autre de 2 ans.

J'ai l'impression de tourner en rond, je suis quelqu'un qui montre rarement ses sentiments sauf à mon copain (le père de mes enfants), j'ai des objectifs dans la vie mais je n'y arrive pas. J'ai l'impression que mon copain nous met des bâtons dans les roues. Il dit qu'il va changer, qu'il arrêtera de fumer du cannabis mais tous les jours c'est la même chose, le même refrain c'est pire qu'une routine. Tâche ménagères ce n'est pas le genre qui va aider sa copine sans dire un mot, tâches que normalement les hommes doivent faire à la maison la plus part c'est moi qui le fait sinon j'insiste réellement quand je ne peux pas. J'essaie de sortir de cette routine de faire des sorties en famille mais il ne veut pas toujours la même excuse toujours le même refrain. Il travaille, je travaille, il est fatigué mais moi aussi je suis fatigué de ma semaine mais je fais des efforts pour mes enfants. Je pense des fois à le quitté mais je ne veux pas, je me dit toujours que ça va être moi la méchante. Je me dis que j'ai envie de partir loin mais très loin sans retour mais je ne peux pas j'ai mes enfants. Chaque jour qui passe je me bousille mentalement. J'essaie de voir le plus possible ma meilleure amie mais je n'ai pas trop envie de la déranger en ce moment elle est enceinte et je n'ai pas envie de rajouter plus. J'ai perdu le goût de vivre, la joie de vivre. Quand il me voit finit le travail, je ne souris pas et la j'ai tous les reproches du monde qui me tombe dessus (je suis quelqu'un de très souriante et très joyeuse). "Ha oui quand tu es avec tes collègues au travail tu leurs souris tout le temps et quand c'est moi je n'ai pas le droit au sourire (mes collègues sont que des hommes)." J'ai beau lui dire que ça rien à voir et ça ne veut pas forcément dire que toute la journée j'ai souris comme une malade. Je lui en parle de nos problèmes mais sa réflexion c'est : "Ha tu veux un autre homme c'est ça ? Ha tu veux que je sois quelqu'un d'autre ?".

Ca fai 6 ans qu'on est ensemble les trois premières années se sont mal passés même très mal passé. J'avais le droit à des mots blessant chaque jour à chaque colère qu'il avait contre moi. Dès qu'on met un peu de piment dans notre vie sexuelle j'ai le droit à des reproches qui vont suivre dans la semaine. En l'espace de 6 mois j'ai déjà fait 4 crise d'angoisse ou de panique juste après qu'on est fait l'amour pour d'autre personne c'est rien mais pour moi c'est beaucoup car je n'ai jamais eu ça avant. Pour moi c'est à cause de mon passé.

J'avais des parents qui buvait tous les 2 jours ma mère au wiscky + du vin et mon père à la bière mais avec le temps mon père a arrêter de boire. Et tous les 2 jours je ne pouvais pas les supporter de les voir boire j'ai commencé au début à m'enfermer dans ma chambre après j'ai commencé à faire des nouvelles connaissances, j'ai commencé à fumer, boire et trainer. J'ai changé trois fois de collège je me suis calmé une fois que j'ai rencontré mon copain actuel. A savoir que pendant cette crise qui à quand même durée plus 3 ans j'ai fait de tout et n'importe quoi.J’ai eu des petits amis avec qui je ne restais pas longtemps trois ou quatre mois et après je les largues pour un rien. On me disait avant que j’étais une fille facile. Enfin bref ce n’est qu’une partie de ma vie.

Quand j’ai commencé à le rencontrer je savais que ce j’avais fait n’étais pas bien. Je faisais en sorte de lui cacher mon passé mais par finir j’étais obliger de lui avouer je me suis dit qu’il m’aimerait et qu’il me comprendrait mais non et c’est là que tout à commencer, toute nos disputes pendant 3 ans par rapport à mon passé. Maintenant cela fait 4 voire 3 qu’on ne se dispute plus sur notre passé mais ça me laisse des séquelles niveau mental. Quand il me pose une question je suis obligé de réfléchir à ma réponse avant de lui répondre et si je n’ai pas envie de le blesser je suis obligé d’aller dans son sens. Pendant longtemps je suis restée moi-même je n’avais pas changé ma vision de la vie mais maintenant j’ai l’impression de marcher sur des verres en crystal dès le moindre faux pas ça me tombe dessus.

J’ai besoin d’une aide ou d’un conseil qui pourrait m’aider à mieux voir et à mieux comprendre homme ou femme peu importe. Je veux juste de l’aide afin de mieux voir.

Je vous remercie encore.
Ss_Limite687
Afficher la suite 
Utile
+0
plus moins
Bonjour.

Ces soucis te mettent dans une situation de vie peu satisfaisante et méritent une rencontre avec un(e) médecin psychiatre ou un(e) psychologue reconnu(e) car ta description fait penser à une déprime +++

Je ne sais pas ce qui s'offre comme moyens de consultation psy dans ton pays. Ton médecin personnel qui te connaît bien pourra t'orienter vers un(e) thérapeute dont les pratiques sont adaptées à tes besoins personnels.

Une thérapie te permettra de comprendre les problèmes qui te paraissent actuellement ingérables et surtout de refaire appel à tes ressources personnelles, à ta capacité de t'affirmer et d'arriver à un bon niveau de bien-être personnel.
Publi-information
begonie 72495Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscription ModérateurStatut 17 juin 2017 Dernière intervention - 13 avril 2017 à 17:13
Re-bonjour.

Tu n'as peut-être pas vu la réponse.
Je monte donc ta question en haut du fil des questions.
Répondre
Ss_Limite687 2Messages postés jeudi 13 avril 2017Date d'inscription 13 avril 2017 Dernière intervention - 13 avril 2017 à 23:08
Bonjour,

Merci pour votre réponse je l'ai vu hier. Il était tard quand je l'ai vu (23h50). Je vous remercie pour votre réponse, j'essaierai demain d'aller voir mon médecin traitant
Répondre
drumspirit 6Messages postés lundi 14 avril 2014Date d'inscription 4 mai 2017 Dernière intervention - 4 mai 2017 à 10:00
Bonjour,

Il n'est jamais simple de composer avec le passé de "l'autre" ni même de faire en sorte que "l'autre" accepte notre passé.
Il faut aussi savoir se pardonner à soi-même.
Je décèle une forme de toxicité dans votre relation dont vous avez besoin de vous purger.
En effet, un suivi avec un spécialiste pourra apporter une aide et un retour au bien être général.

Cdt,
N.
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Publi-information