Signaler

Vomissements volontaires

Posez votre question mlleanonyme 29Messages postés mercredi 23 novembre 2016Date d'inscription 21 mars 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 12 févr. 2017 à 11:29 par lekabilien
Bonjour,
ca doit faire peut etre 2 semaines que je me fais vomir, je ne sais pas si c'est pour me punir ou exterioriser... peut etre les deux. (ca fait 2 ans que jai des problemes, ne vous imaginez pas que je me fasse du mal sans raisons...)
je voudrais savoir si ça peut avoir des conscequences ? j'ai entendu dire que ca rendait les dents jaunes, comme le tabac, peu importe... je voudrais savoir si ca a des conscequences sur la santé a long terme? jai "un ami" anorexique et boulimique qui a des problemes a la gorge et crache du sang à cause des remontées acides régulières qui lui ont brulés la trachée ou je ne sais quoi.. y a t'il dautres effets?
j'ai essayé de me renseigner mais je trouvais pas vraiment, j'espère que l'un d'entre vous pourra m'éclairer
merci
Afficher la suite 
Utile
+0
plus moins
Bonsoir mlleanonyme
Bien sur que ce n'est pas bon de se faire vomir, si on mange c'est bien parce que notre corps en a besoin. Se faire vomir c'est appauvrir l'apport de nutriments nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme, ce qui favorise notre affaiblissement et devenons une cible facile pour toutes les maladies.
Anorexie tu connais ? Tu en parles. Ça commence de façon anodine et ça se termine a l'hôpital.
Tu dis avoir des problèmes, ce n'est pas comme ça que tu apporteras une solution, mais en prenant rdv avec ton médecin ou un psy, je pense que tu as besoin de voir clair en toi, un psy pourra t'aider.
Quel âge tu as ?
Publi-information
mlleanonyme 29Messages postés mercredi 23 novembre 2016Date d'inscription 21 mars 2017 Dernière intervention - 11 févr. 2017 à 00:08
oui je sais bien.. enfaite jaimerais juste comprendre certaines choses, ce qu'il peut se passer etc... je ne compte pas faire grand chose pour ameliorer la situation, jai deja trop donné. j'ai 14 ans, je vois deja une psy mais elle nest au courant seulement de mes idees noires, de mes tentatives, de mes vomissemens, de ma mutilation, de ma prise d'alcool et de droges, ainsi que de ma consommation de tabac ("seulement" je me degoute de pouvoir utiliser ce terme apres la liste que je viens d'enumerer..) en effet, elle n'est pas au courant de mon passé et il y a encore tellement de choses quelle ignore et ne saura jamais. on ne peut plus rien pour moi, y a une epoque ou jai essayé dy croire mais maintenant jai plus l'envie, j'ai pris la decision de me laisser mourir
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Si tu vois une psy et que tu ne lui dis pas toute la verité, comment veux-tu avancer ?
Tu as mal a la tête, tu vas voir ton médecin de famille et tu lui dis j'ai mal au pieds. Resultat, tu n'auras pas la bonne ordonnance car tu as mal renseignée ton médecin.
Si j'ai bien compris, tu as dit a ton psy tout le mal engendré par un problème majeur que lui tu taies. Comment veux tu qu'il puisse vraiment t'aider efficacement ?
Tu dois dire la cause, elle est plus importante que les effets, même si bien sur il faut aussi y travailler dessus.
Pas de mensonge et pas de cachotteries, il faut tout dire.
Publi-information
mlleanonyme 29Messages postés mercredi 23 novembre 2016Date d'inscription 21 mars 2017 Dernière intervention - 11 févr. 2017 à 00:40
justement, je ne veux plus avancer... jai vecu tellement de choses horribles, et meme si on me repete que je peux apprendre a vivre avec, je ne veux pas. je ne veux pas vivre avec ces images qui tournent dans ma tete et me hanteront jusqu'à la fin de ma vie !
puis meme si je le voulais, je ne pourrais pas parler, j'en suis incapable... je ne pourrais plus regarder la personne dans les yeux tellement jaurais honte, plutot mourir ^^ desolée de me lamanter autant, jai pas fais ce topic pour ca a la base... desolee
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Tu as une psy, ça ne tient qu'a toi de vouloir guérir ou pas de ton problème, (viol peut-être).
Tu as honte de parler de ça, les psy ont l'habitude malheureusement, tu n'es pas la première si c'est de cela qu'il d'agit.
Parles, ne laisses pas passer cela, et quoi sue ça puisse être d'autre, il n'y a aucune a avoir, a dire a un professionnel de santé ce qui t'est arrivée.
mlleanonyme 29Messages postés mercredi 23 novembre 2016Date d'inscription 21 mars 2017 Dernière intervention - 11 févr. 2017 à 00:51
oui c'est ca. malheureusement jarriverais pas pourtant crois moi jai fais beaucoup defforts, notamment celui d'aller voir une psy, j'en ai été contrainte par quelques amies. je prefere opter pour la solution la plus simple, oui c'est lache, peu m'importe, je serais plus la pour regretter.
merci d'avoir pris le temps de me lire et me repondre
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Tes parents sont-ils au courant du viol ? Serait-ce un membre de ta famille ?
C'est anonyme, personne ne sait qui tu es, parles librement.
Et puis pour ce soir, je te dirai d'arrêter tes bêtises, tu te suicide et le violeur lui court toujours alors que tu es une victime.
Sois courageuse et tu dis tout a tes parents, au psy également.
Je te souhaite bonne nuit. A demain si tu veux bien.
mlleanonyme 29Messages postés mercredi 23 novembre 2016Date d'inscription 21 mars 2017 Dernière intervention - 11 févr. 2017 à 01:28
non ils ne sont au courant de rien. a vrai dire il y en a eu deux, c'est compliqué. l'un par un membre de ma famille oui.
jamais je pourrais en parler, jamais...
bonne nuit et merci encore
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour

Tu as déjà ouvert quelques questions autour de ces situations de grands risques pour ta santé ... et cela depuis novembre 2016.
Cette fois-ci, ta question actuelle est un début qui peut te permettre à prendre le courage d'aborder ces gros problèmes existentiels avec ta psy.

Prépare-toi à dire à ta psy que tu es dans l'impossibilité de dire ce que tu viens de décrire ici et demande qu'elle t'aide pour aborder ces événements qui sont à l'origine de tous ces comportements à haut risque pour ta santé.

Après ces 2 agressions sexuelles suivies par des automutilations, des alcoolisations excessives, ces états dépressifs importants, ces difficultés aussi bien psychologique, émotionnelles que relationnelles et sociales, tu es en train d' entrer dans ce problème de la boulimie/vomissement.

Prend donc un papier et un stylo et écrit en quelques mots ce que tu t'interdit de dire pour l'instant et ceci pour ouvrir le dialogue avec ta psy qui connaît bien cette souffrance qui habite des adolescent(e)s qui se mettent en danger.


Bonne journée, bonne soirée ou bonne nuit !
begonie 
mlleanonyme 29Messages postés mercredi 23 novembre 2016Date d'inscription 21 mars 2017 Dernière intervention - 11 févr. 2017 à 16:02
j'ai vraiment vraiment trop honte d'en parler je ne peux pas c'est clairement impossible. elle le dira a ma famille, a mes parents... oh mon dieu non ils vont s'en vouloir de n'avoir rien vu. ma mere ne tiendra pas le coup elle est tres fragile en ce moment et nos relations sont difficiles. je ne peux pas en parler.
je n'arriverais plus a regarder personne dans les yeux imaginez vous 5 secondes à ma place ! je prefere de loin mourir comme ca plus de problemes, enfin pour moi.. ca fait 2 ans que je reste ici pour les autres, il faut un peu que je pense à moi.
jai deja ecrit sur un papier pour le donner a ma psy.... j'ai jamais reussis. j'ai pas envie.
je voulais juste savoir les risques apres me faire vomir, je veux pas faire tant d'amalgame, je veux pas me plaindre. je ne veux pas etre une victime je suis pas faible...
Répondre
begonie 70585Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscription ModérateurStatut 25 avril 2017 Dernière intervention - 11 févr. 2017 à 20:18
Tu n'es pas faible, bien au contraire, en parler avec ta psy après une petite préparation en réalisant ces quelques lignes sur un papier fait preuve de suffisamment de force pour t'occuper de ta personne. Donc, lors de la prochaine séance avec ta psy tu la met ce papier ou, si tu te sens prête tu lis ce que tu as écris.
Ta psy est là pour t'aider pas pour te juger. Il faut avoir juste un peu de confiance.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour
Si tu ne dis pas ce qui te ronge de l'intérieur a ton psy, suggère le comme ici. Si tu gardes cela pour toi, saches que toute ta vie sera comme aujourd'hui voir pire car ça ne te quittera jamais. Alors pourquoi ménager les violeurs en acceptant de te détruire. Il faut en parler pour relativiser ce qui t'est arrivé pour pouvoir vivre sans problème avec.
Oui comme préconisé par bégonie, mets tout noir sur blanc, ou même seulement quelques mots et donnes le papier a ton psy, il saura ensuite comment aborder le problême. Tu seras soulagée, la soupape dans ta tête sera ouverte et tu seras beaucoup mieux après cela.
Ne penses pas a ce qui s'en suivra au sein de ta famille, le fauteur ne mérite pas d'être protégé par ton silence, bien sur l'autre non plus. Penses seulement a ta vie future, te taire et souffrir toute ta vie ou parler et tourner la page pour te reconstruire.
Courage tu es une victime, c'est toi qui doit être protégée pas ceux qui t'on fait du mal.
mlleanonyme 29Messages postés mercredi 23 novembre 2016Date d'inscription 21 mars 2017 Dernière intervention - 11 févr. 2017 à 16:09
comment ne pas penser à ce qu'il se passera apres au sein de ma famille? ca va tout détruire, plus rien ne sera pareil et je men voudrais terriblement.
c'est pas aussi simple, je ne peux pas me contenter d'ecrire sur un papier et le lui remettre.. c'est beaucoup trop difficile. j'ai suffisamment pensé au futur et j'ai ete assez stupide pour m'imaginer pouvoir m'en sortir seule. effectivement, je ne pourrais pas. comme je suis condamnée autant mourir, mais avant ca il y a tellement de choses à prevoir... je ne voudrais pas que ma famille soit au courant des raisons, meme apres ma mort. je veux qu'ils pensent que j'ai succombé à l'adolescence, trop faible d'esprit pour tenir face aux changements qui s'opéraient dans ma tete. je veux passer pour quelqu'un de normal sans problemes, je ne veux pas etre une victime.
de toute facon si je parle, ca sera impuni, je ne connaissais pas les agresseurs, et je ne saurais pas les decrire, ca ne ferrait que me couvrir de honte et tout le monde saura ce qu'il me sera arrivé inutilement. le membre de ma famille, je pense qu'il ne me ferra plus aucun mal, c'est compliqué, je crois que c'est ma faute.. c'est ce qu'il m'a dit. j'en sais rien, je prefere mettre un terme a tout ca ^^
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Ce n'est absolument pas de ta faute et rapelle toi ce qui t'avais été répondu ici :
http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/forum/affich-2131431-violee-suicidaire-a-14-ans#4
Quel age as tu ?
mlleanonyme 29Messages postés mercredi 23 novembre 2016Date d'inscription 21 mars 2017 Dernière intervention - 11 févr. 2017 à 16:37
j'ai 14 ans.
non, ma psychologue m'a dit que lorsque ma vie était en dangé elle était obligée de parler, car si je me suicide elle peut aller en prison pour n'avoir rien dit. elle sait que je lui cache de lourdes choses, elle m'a dit "si c'est toi qui a fait une connerie, on ferra en sorte que tu te pardonnes, mais si c'est quelqu'un qui a abusé de toi, je serais obligee dans parler a tes parents"
Répondre
Andy31200 31595Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscription ModérateurStatut 25 avril 2017 Dernière intervention - 11 févr. 2017 à 16:46
C'est vrai que c'est une obligation légale pour les moins de 15 ans mais écoute , je vois bien que tu vis actuellement des moments très difficile et je comprend que tu en ai marre de la vie et il est logique que tu pense au suicide, je ne te critique pas et ne te juge pas.
Mais je vais ajouter tu en a marre de la vie que tu mène, là , actuellement mais pas de la vie en général et ta souffrance t’empêche de réaliser que ta vie future peut t'amener plein de moments de bonheur, ( pas maintenant bien sur, dans quelques temps ) cette souffrance te fait aussi penser que rien ni personne ne peut t'aider, ce n'est absolument pas de ta faute mais tu te trompe, tu peux passer ce cap, mais il est impératif de te continuer à te faire aider en continuant ta thérapie avec ta psy
Répondre
mlleanonyme 29Messages postés mercredi 23 novembre 2016Date d'inscription 21 mars 2017 Dernière intervention - 12 févr. 2017 à 00:06
si j'attends d'avoir 15 ans avant d'essayer de parler, elle le dira a mes parents..?
je ne veux pas que ma famille sache, et si je tiens pas jusqu'a mon prochain anniversaire, tant pis.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Tôt ou tard tu devras en parler car cela te suivra toute ta vie si tu ne t'en débarrasses pas. Alors pourquoi attendre ? Protéger des gens qui ne le méritent pas a ton détriment ?
Pour pouvoir oublier quelque peu, que cela devienne supportable dans ta vie il faut en parler sans honte. Pourquoi avoir honte tu n'as rien fait.
Le désordre que cela créera dans ta famille sera pour ceux qui ont fauté, tu es une victime, il ne faut pas laisser passer cela.
Tu veux te suicider pour ne plus souffrir ? Il se peut que d'autres jeunes comme toi puissent subir la même que toi par les mêmes personnes. Tu ne veux pas ça j'imagine.
mlleanonyme 29Messages postés mercredi 23 novembre 2016Date d'inscription 21 mars 2017 Dernière intervention - 12 févr. 2017 à 01:11
c'est certain, et non je ne veux pas ca mais ce que je veux ne changera rien, ca restera impuni comme je l'ai dis plus haut.. on a pas forcement honte de nos actes, car en l'occurrence la jai rien fais et je suis couverte de honte.
cest un probleme que ne peut pas affronter et qui causera ma mort.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour
Ce n'est pas grave si cela reste impuni et tu n'en sais rien. Ce qui est le plus important c'est qu'en mettant cela au grand jour, ça sortira de ta hantise, ce qui te donne ce mauvais gout de la vie. Ta vie repartira sur une autre base, des objectifs, un petit copain des copines, et tu oubliera ce traumatisme, enfin tu l'amoindrira et ne te causera plus de problème.
Mais ton idée de répondre a ton mal par un mal pire encore, n'a pas de sens alors que tu dois crier haut et fort être une victime. Tu te punies seule, tu mets de coté tes parents qui sont la pour te protéger, tu veux agir seule en adulte en prenant une décision d'enfant perdu, alors qu'il existe d'autres réponses a ton problèmes, des réponses d'adultes.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Publi-information