Signaler

J'ai envie de me suicider !

Posez votre question Alan341 5Messages postés samedi 14 janvier 2017Date d'inscription 14 janvier 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 14 janv. 2017 à 20:51 par lekabilien
Bonjour je me permets de vous écrire car je suis totalement perdu. Mon meilleur ami s'est tué il y a 4 ans et je ne m'en remets pas. De plus je suis une victime d'abus sexuels et une grande partie de ma famille m'a renié pour ça.. En ce qui concerne celui que j'appelais mon nouveau meilleur pote il m'a tout simplement trahis. Aujourd'hui je ne sais plus quoi faire. Je pense depuis plusieurs jours au suicide. J'ai plusieurs boîtes de somnifères (insomniaque depuis la mort de mon VRAI meilleur ami) et j'habite dans une maison à deux étages. J'ai envie de prendre les somnifères... Ou sauter depuis ma terrasse. J'ai vraiment tout essayé pour me tempérer et avoir une vie saine et équilibrée mais je me renferme sur moi même. Je suis seul au monde.. Et je commence à devenir parano et avoir peur de tout. Ma vie me dégoûte. J'ai vraiment envie de mourir ! :'(
Afficher la suite 
Utile
+2
moins plus
Bonjour.

Tous ces événements vécus dans ton histoire de vie paraissent ne pas avoir trouvé moyen de gestion.
Il y a comme une accumulation de douleurs émotionnelles pour lesquelles tu ne trouves, actuellement, plus de ressources pour "faire avec ".

Tu n'as jamais eu l'occasion de discuter avec un ou une professionnel(le) de la santé autour de ces situations difficiles à vivre ?

Tu as obtenu des somnifères pour quel problème de santé et qui te les a prescrit ?

Ces quelques questions pour mieux comprendre ta situation que tu as décrit dans le forum " Maladies neurologiques ".

Il ressort en tout cas un grand besoin d'écoute, d'aide, de soutien et de conseils pour sortir de cet état de déprime +++ et pour arriver à trouver, à retrouver tes ressources personnelles et extérieures afin de prendre ta vie, et non ta mort, en mains.

Tu as quel âge ?
Publi-information
begonie 67028Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscription ModérateurStatut 17 janvier 2017 Dernière intervention - 14 janv. 2017 à 11:58
Prend contact avec un CMP (Centre Médico Psychologique) proche de ton domicile.

Voilà un lien pour ton information. Tu y trouveras des adresses selon les régions en France :

http://www.annuaire-inverse-france.com/e635-centre-medico-psychologique

Les consultations y sont gratuites.
Répondre
Alan341 5Messages postés samedi 14 janvier 2017Date d'inscription 14 janvier 2017 Dernière intervention - 14 janv. 2017 à 13:07
Merci mais je vous promets j'en ai marre. Je sais qu'il y a plus grave que moi, mais j'ai souvent envie de rejoindre mon meilleur ami.. Le vrai.. Le seul qui me comprenait. Que vont faire les psy ? Ils vont m'ecouter me plaindre ? Raconter mon histoire ne me libére pas au contraire... Et puis prendre du Proz*c et du Stilnox à vie (ou autre chose) n'est pas une solution pour s'en sortir ? Non ? Je veux bien, mais j'ai peur je suis devenu timide. J'ai du mal rien qu'à parler derrière un téléphone
Répondre
begonie 67028Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscription ModérateurStatut 17 janvier 2017 Dernière intervention - 14 janv. 2017 à 13:28
Hello

Raison de plus pour te donner la permission de décider de consulter.
Une aide pro ne peut que t'offrir des moyens complémentaires pour sortir de cet enfermement et de cette conviction qu'il n'y a plus rien à faire.
Prendre contact avec un CMP t'ouvrira le moyen d'exprimer tout ce que tu n'exprimes pas actuellement. Et si c'est difficile tu peux le dire et demander qu'il (ou elle) t'aide à trouver les mots pour le dire.
N'hésite pas et prend rendez-vous. Tu verras bien par toi-même en quoi ce genre de rencontres peut être aidant, pas obligatoirement en te prescrivant des médicaments.
Répondre
Alan341 5Messages postés samedi 14 janvier 2017Date d'inscription 14 janvier 2017 Dernière intervention - 14 janv. 2017 à 19:34
Ouii... Merci beaucoup. Je v promets d'essayer. Au fond de moi j'ai un peu peur de passer à l'acte parce que j'aimerais bien être comme les gens joyeux que je vois quand je sors. Mais mon mental est trop envahi d'idées noires et de souvenirs que j'aimerais bien effacer...
Répondre
begonie 67028Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscription ModérateurStatut 17 janvier 2017 Dernière intervention - 14 janv. 2017 à 19:59
Je t'encourage vivement d'aller dans ce sens.
Ce n'est qu'avec de l'aide d'un médecin-psychiatre dont c'est de sa compétence que tu retrouveras tes ressources personnelles et du sens à ce que tu vis, tu es et tu deviens.
Et retrouver la joie dans la vie tu la retrouveras en acceptant de faire ce travail personnel sur ce qui l'a bloqué (cette joie).
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+2
moins plus
BonjourAlan341
Bonjour bégonie
Alan..., la dure expérience de la vie fait que plus tard on apprécie cette vie, on attache plus d'importance aux choses les plus simples le plus utiles, on arrive a mieux comprendre et aimer les autres, a relativiser, a regarder autour de soi avant de se plaindre, on devient tolérant et meilleur.
J'ai comme toi traversé des moments extrêmement difficiles, les causses ne sont pas les mêmes, mais la détresse elle est la même. Nous réagissons bien sur toutes et tous de façon différente a nos detresse, nous n'avons pas la même façon de gérer, ou plus exactement, que nous pensons gérer. Arriver au point de ne voir que le suicide pour solution c'est qu'en faite nous ne voyons pas de solutions alors que bien sur celles ci existent. Nous ne voyons pas de solutions car on perd toute relationnalité, toute réflexion logique, tout goût a la vie, une perte importante de ses repères et d'esprit d'analyse.
Alors oui il n'y a plus de solutions, c'est ce que nous croyons fermement car nous n'avons plus l'esprit d'entreprendre quoi que ce soit, la seule chose qu'on voit logique a ce moment la c'est disparaitre, car trop de souffrance.
J'ai été en clinique psychiatrique, pas parce que je le voulais au fond de moi, mais convaincu pas 2 amis. Bien sur je n'y croyais pas vraiment, mais je voulais juste écouter ces amis que j'estimais et que j'estime bien encore aujourd'hui, et cela et réciproque.
J'ai regardé tous ces gens qui sont la tous comme moi après quelques jours, et j'ai compris que pour beaucoup je n'avais rien en fait, il fallait juste que je me remue les fesses qu'il y a pire, oui il y a pire. Alors ma douleur est devenue une force que j'ai pu exploiter sur place a aider les autres, (trop long a expliquer), cela m'a ouvert les yeux et surtout l'envie de m'en sortir, c'est le plus important, si tu as envie de t'en sortir alors tu y arriveras car tu feras tout pour cela.
Dans tout ça, écoute les conseils, fais ce qu'il faut faire pour cela, psychiatre, hospitalisation si necessaire, fais confiance et retrouve l'estime de toi surtout.
Ce qui t'est arrivé tu n'y pouvais rien, tu as subi un viol tu es une victime, ton ami est décédé c'est ainsi que la vie a décidée sans demander ni ton avis ni celui de ton ami, et c'est chacun son tour et a n'importe quel âge.
C'est dur mais il faut apprendre a relativiser, il faut apprendre a faire avec les aléas de la vie qu'on ne maitrise pas, il faut apprendre a garder ou subir des souvenirs et a vivre avec cela, bons ou mauvais ces souvenirs sont derrière il faut regarder devant.
Rebondir peut prendre du temps, le cerveau humain est complexe et chaque individu mettra le temps qui lui sera propre, mais si la volonté est la, alors le bout du tunnel sera vite atteint.
Ta vie ne s'arrête pas a ce que tu as vécu, le meilleur est devant. Ces expériences de la vie dont chacun se passerait bien, nous apprennent a voir la vie meilleure lorsqu'on est sorti du tunnel, ces expériences nous apprennes apprécier les choses a leur juste valeur, cela apaise.
Soignes toi, la vie peut devenir bien meilleure pour toi que tu ne le penses et elle vaut la peine qu'elle puisse être la plus longue possible.

Publi-information
Alan341 5Messages postés samedi 14 janvier 2017Date d'inscription 14 janvier 2017 Dernière intervention - 14 janv. 2017 à 19:31
Je vais m'y rendre par moi même en disant que je suis dépressif et que je m'en sors pas ? Je vous remercie pour cette réponse. C'est réconfortant de voir des gens dans ce cas qui s'en sont sorti ça donne un peu d'espoir. Disons que je suis au milieu du tunnel et que vais pas essayer de courir pour me casser la g... Figure ^^ mais avancer sûrement et en étant épaulé, afin d'en voir le bout et enfin vivre (et non pas survivre...)
Répondre
Donnez votre avis
Utile
-1
moins plus
Ton envie de t'en sortir est un atout important ne changes pas. Toute aide et soins lorsqu'il s'accompagnent avec volonté aboutissent a des résultats. Alors ne lâche pas, fais confiance au corps médical, a la personne a qui tu vas avoir a faire et aies confiance en toi aussi.
Mais, ne sois pas pressé au risque de te cassé la g.... figure comme tu dis, cela peut prendre du temps ne décourage pas.
Bonne chance.
Donnez votre avis
Publi-information

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !