Signaler

Problème: trouble de déglutition suite AVC ischémique

Posez votre question Olivier214 3Messages postés jeudi 24 juillet 2014Date d'inscription 25 juillet 2014 Dernière intervention - Dernière réponse le 7 oct. 2017 à 15:11 par DCI
Bonjour,
Ma compagne, âgée de 68 an, souffre d'un trouble de déglutition suite à un 2ème AVC (ischémique), ne lui permettant plus d'ingérer par voie orale les aliments et les médicaments nécessaires.

Y aurait il des médicaments sur le marché, pouvant être administré autrement que par voie orale, en remplacement des médicaments actuels, repris ci-dessous;

Clopidogrel sandoz 98 x75 mg
Coversyl comp 90 x 5 mg
Simvastatine eg comp pell 84 x 20 mg
Amlodipine eg 5 mg pi pharma comp 98 x 5 mg

Toute réponse, avis, conseil ou expérience vécue est bienvenue,
Merci d'avance
Utile
+10
plus moins
Bonjour,

Idem pour ma maman en juin 2014 à 80 ans...
Donc malheureusement, le plaisir gustatif ne pourras être donné que sur accord de médecin en " eau gélifié" seulement.
Une grande prudence afin qu'il n'y ait pas de fausse route, c'est comme l'excès de salive qui peut être à risque d'où la pose tous les trois jours d'un patch SCOPODERM.
J e suppose que le service social vous proposera en alternative la HAD ( Hôpital à La Maison) ce qui voudra dire, passage d'aide soignant, plus infirmier, matin/midi/soir, c'est assez contraignant en attendant d'avoir une place disponible en maison médicalisée.
Ce n'est pas facile, je vous souhaite un bon très bon courage
Publi-information
tales- 7 oct. 2017 à 14:24
Merci de votre réponse.
J'ai perdu depuis déjà 2 mois à l'âge de 88 ans, pour un autre monde que j'espère meilleur, ma très chère, douce et unique Maman chérie d'amour, Suite à trois Avc en une année et dont elle s'est remise, une force de caractère sans pareil, contribuant à tout les soins avec beaucoup d'efforts et de bon sens, se faisait entendre par les gestes et les quelques mots qu'elle pouvait débiter, je ne pourrai dire plus de cette Maman Malika- Reine, la notre, Maman sans pareil, dotée d'une instruction et d'une culture hors du commun, spécialisée en littérature française. Elle s'est éteinte comme une bougie blanche et propre, sans fumée ni odeur, sans souffrance ou bien elle ne le montrait pas, comme à ses habitudes, elle adore faire rire sa famille et ses amis, mais jamais les faire pleurer. Maman c'est bien ton portrait. Nous t'adorons Maman chérie d'amour pour l'éternité.
Merci à vous Rose et encore merci pour votre message concernant votre très chère Maman d'amour.
Taleb d'Alger.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

A ma connaissance, aucun de ces médicaments n'est disponible en pharmacie de ville sous une forme injectable ou en perfusion.
Certains d'entre eux, ou leurs équivalents, peuvent l'être mais ne sont disponibles qu'auprès des pharmacies hospitalières. Du moins en France. Pour la Belgique, je ne sais pas.
Il serait préférable de poser la question à ton médecin ou au cardiologue qui suit la patiente.


Publi-information
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour DCI,

Un grand merci de répondre aussi rapidement.

Ma compagne est actuellement à l'hôpital, malgré les soins hospitalier elle a été victime une 4ème fois d'un AVC (toujours ischémique), entrainant cette fois une hémiplégie de la partie droite du corps, pouvant être récupérée.

Le 1er AVC a eu lieu il y a plus de 4 ans (entrainant principalement des troubles permanents du langage, de la mémoire, et une incontinence). Puis il y a eu enchainement de 3 AVC chaque fois à 2 semaines d'intervalle. Le 2ème AVC a entrainé un trouble de déglutition sérieux et persistant.

Les faits se son déroulé comme suit pour ces 3 derniers AVC successif;
-2ème AVC: En soins intensif sous perfusion, elle récupère en quelques jours
excepté ce trouble de déglutition. Passe quelques jours
en chambre d'hospitalisation, ou l'on repasse en nutrition et prise
médicamenteuse par voie orale. Cinq jours après être rentrée
auprès de sa famille, elle refait un 3ème AVC.
-3ème AVC: En soins intensif sous perfusion, elle récupère en quelques jours
excepté ce trouble de déglutition. Passe quelques jours
en chambre d'hospitalisation, ou l'on repasse en nutrition et prise
médicamenteuse par voie orale. Puis refait un 4ème AVC à l'hôpital.
-4ème AVC: Actuellement elle est sortie des soins intensif, en chambre
d'hospitalisation et souffre encore d'une hémiplégie de la partie
droite du corps, pouvant être récupérée. Son trouble de
déglutition c'est aggravé.

Le corps médical avait jusqu'à présent maintenu une prise médicamenteuse par voie orale, il vont maintenant tenter une gastro-stomie (sonde dans l'estomac). Ils ont la franchise de préciser que ce cas est délicat et qu'ils continuent de chercher la solution idéale.

Les relations très cordiale avec le corps médical de l'hôpital me conforte dans l'idée que tout avis, idées, ou expérience vécue "externe" sont bien venues, pouvant être présentée et discutée avec son neurologue.

Les durées d'hospitalisation n'étant pas infinie, il y aura lieu par la suite d'organiser son transfert dans une maison de soins, ayant les moyens de faire face a sa pathologie. Malgré l'aide du service social de l'hôpital, il est difficile de trouver une place libre dans une maison de soins, et plus difficile encore dans une maison de soins ayant les moyens d'accueillir une patiente sous gastro-stomie.

C'est pourquoi je lance ce SOS;

Pourriez vous, ou quelqu'un d'autre pourrait il, me donner des noms de médicaments équivalents (Belge ou Français, même si uniquement disponible en pharmacies hospitalières) pouvant être administré autrement que par voie orale, en remplacement des médicaments actuels, repris ci-dessous;

Clopidogrel sandoz 98 x75 mg
Coversyl comp 90 x 5 mg
Simvastatine eg comp pell 84 x 20 mg
Amlodipine eg 5 mg pi pharma comp 98 x 5 mg

Toute réponse, avis, conseil ou expérience vécue est bienvenue, et me permettrait d'en faire part au corps médical ainsi qu'au service social de l'hôpital, ce qui peut aider a trouver la meilleure solution pour ma compagne (Pour cette hospitalisation et pour son futur placement en maison de soins).

Merci de m'avoir lu, et merci d'avance pour toutes réponses.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
bonjour,les troubles de la déglutition sont sources de complications en particulier pulmonaires du fait de fausses routes possibles ,c'est sans doute la raison pour laquelle les médecins vous ont parlé de sonde de gastrostomie ; la technique est connue et trés utilisée quand cela est nécessaire ; l'intérêt est de pouvoir alimenter normalement les patients avec des poches de nutrition adaptées à chaque cas et aussi de pouvoir administrer les médicaments qui seront pilés ; que ce soit à l'hopital ou en ville il existe une organisation qui permet un service continu pour le patient ; la technique d'utilisation est à la portée de tout soignant formé et même de l'entourage proche si le patient est en ville ;donc soyez rassuré de ce côté et faites confiance au service social de l'hôpital qui finira bien par trouver un établissement adapté au cas de cette patiente sans que la gastrostomie soit un obstacle à cette recherche .
bon courage à vous deux
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Si une gastrostomie est programmée, cela règlera les problème de l'acceptation des médicaments d'une part et de la nutrition de l'autre.

Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour DCI et PM,

Je vous remercie pour vos réponses, les explications sur le risque de complications pulmonaires me conforte dans l'idée que médicalement une gastro-stomie est actuellement indispensable, surtout que son trouble de déglutition c'était aggravé.

Hier soir, ils l'avaient placé par voie nasale, mais comme elle y réagit mal, ma compagne passe cet après midi en Service Gastro pour faire passer la sonde directement par le ventre.

En plus des explications détaillées, je vous remercie "pm" de m'avoir rassuré et de vos encouragements.

La santé passe en premier, le moral passe en deuxième même si il a une grande influence sur la santé. Je m inquiète grandement pour le moral de ma compagne, qui a subit le choc de 3 AVC consécutifs, puis le choc de l'annonce que sur avis médical elle ne pourra plus rentrer à la maison et devra finir ses jours en maison de soins.

Je craint l'hypothétique annonce lui stipulant qu'elle devrait également renoncer à tout plaisir gustatif et s'accommoder d'une mobilité entravée par cette sonde pour le restant de ses jours.

Je garde l'espoir qu'un traitement moins lourd puisse être trouvé, peut être si son trouble de déglutition s'atténue.
tales- 7 oct. 2017 à 14:33
De tout coeur avec vous, les miracles existent, la médecine et la science ne sont pas exacte, donc elle peut reprendre, surtout garder le moral et de la patience pas de mauvaises idées en tête.
C'est certainement dur, mais ça peut rentrer dans l'ordre, vous verrez. Garder espoir. Bon rétablissement.
Répondre
DCI 61478Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscription ModérateurStatut 9 octobre 2017 Dernière intervention - 7 oct. 2017 à 14:46
C'est sympa, mais un peu tardif car aucune nouvelle d'Olivier214 depuis plus de 3 ans ...
Répondre
tales- 7 oct. 2017 à 14:50
Malheureusement je ne connaissais pas le site.
Merci de votre compréhension et de votre réponse.
Cordialement
Répondre
DCI 61478Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscription ModérateurStatut 9 octobre 2017 Dernière intervention - 7 oct. 2017 à 15:11
La date précise de chaque intervention est affichée juste à côté du pseudo.
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Publi-information