Impatiences et tics nerveux [Résolu/Fermé]

spountz44 - 21 mars 2008 à 23:38 - Dernière réponse :  MA
- 8 oct. 2017 à 06:18
Bonjour,

Ma fille de 5 ans est atteinte de ce que j'appellerais des tics nerveux qui se traduisent par l'émission de petits bruits quand elle ne parle pas, les mains qui se crispent, les jambes et les pieds qui ont l'air d'avoir des impatiences et qui bougent sans raison, ses yeux qui se révulsent et parfois des petits reniflements qui peuvent durer des jours sans rhumes. Dans la journée, cela n'a pas l'air d'être très flagrant mais le soir, à l'heure du dîner et au coucher, quand nous lisons une histoire, c'est très notable.

Ces manifestations ont commencé quand elle avait environs 2 ans et demi mais, en me rappelant quand elle était tout bébé, elle faisait déjà des bruits de gorges que je prenais pour des petits hoquets.

La pédiatre m'a conseillé de consulter un pédo-psychologue, ce que j'ai fait. Les tics nerveux et les impatiences se sont calmés dès la première consultation à l'époque. Nous y sommes retournées il y a environ 8 mois car cela devenait très impressionnant mais là, pas de résultat concluant. Nous n'avons eu que 2 séances et n'avons constaté que de très faibles progrès. Toutefois, quand on lui demande d'arrêter certaines manifestations (reniflements, petits gémissements, grincement de dents, etc.) elle finit par s'arrêter pour recommencer quelques minutes plus tard.

Serait-il possible que ce soit plus que de simple tics d'anxiété ? Devons-nous consulter un neurologue ? Existe-t-il des traitements qui permettent de faire disparaitre cause et symptomes pour de bon. Les enfants de sa classe commencent à se moquer d'elle. Que faire ???
Afficher la suite 

17 réponses

+103
Utile
5
Bonsoir spountz,
je suis une jeune adulte qui est atteinte des tics nerveux depuis le primaire. Les tics sont souvent causés par le stress, la tristesse, la colère, la peur et plusieurs choses qui viennent perturber un enfant. J'ai consulté plusieurs médecins et psychologues dans ma jeunesse et oui ça m'a beaucoup aidée. J'avais le même problème que votre petite fille sauf que moi je clignais constamment des yeux, bougeais la tête, bougeais les épaules, forçais le coup, faisais des bruit avec ma bouche, etc. Les autres enfants ce moquaient aussi de moi et c'est un peu normal, car le monde qui n'ont pas ça ne peuvent pas vraiment comprendre le comportement d'autrui. Ça ne sert a rien de lui dire d'arrêter , parce que comme vous dites elle va recommencer quelques minutes après et c'est aussi très difficile pour elle d'arrêter parce que lorsqu'elle ne fait pas son tic, elle sent une sorte de pression a l'interieur de son corps et croyez en ma parole ce n'est pas très agréable. Les enfant qui sont atteint de ça sont souvent porter a penser a des chose qui ne sont pas supposer frôler la penser d'un enfant et cela fait en sorte que le stress augmente, alors les tics nerveux augmentent aussi. Le gros remède a tout ça n'est pas dans les pilules et médicaments, mais plutôt psychologique. La seule personne qui peut vraiment l'aider c'est vous ( ces parents ) et elle même. Essayez le moins possible d'aborder ce sujet avec elle afin qu'elle y pense moins et essayez de la garder souvent occuper. Le meilleur truc c'est de trouver un jeu que vous aller pouvoir pratiquer à chaque fois qu'elle se sent stressée afin de la calmer et vous aller voir une différence. Une dernière chose ne vous en faites pas avec tout ça, car a fur et a mesure qu'elle va vieillir, les tics vont diminuer et elle va avoir un meilleur contrôle et je dis ça par expérience, car dans mon cas ils sont presque disparus.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Publi-information
j'ai une fille de 13 ans qui a un tic au niveau du ventre en effet elle le sort brusquement elle fait ca pendant l'ecole et pendant les grandes vacances elle se calme j'envisage de l'emmener voir une psychologue mais je voudrais savoir si c'est vraiment efficace et comment ma fille va arriver a dire ce qui ne va pas puisqu'a moi elle me dit que tout va bien
<< La seul personne qui peut vraiment l'aider c'est vous ( ses parents )

Je ne suis pas d'accord !
J'ai eu le même problème avec ma fille. Le psy que j'ai consulté m'a dit exactement le contraire...
Tout au plus pouvez-vous éviter d'aggraver son problème.
Anonyme > Castorlas - 26 sept. 2008 à 15:36
"La seul personne qui peux vraiment l'aider c'est vous ( ces parents ) et ELLE MÊME."
Qui ou quoi d'autre peux l'aider alors? Comme que j'ai dit dans les autres msg, les tics sont une maladie NEUROLOGIQUE ce qui veux dire que tout ce qui est relié avec émotions forte vont automatiquement faire déclacher les tics nerveux. Comme la pluspart de vous le savent, ils n'existent ps de médicaments pour gérer les émotions, alors logiquement cette maladie est psychologique. Tout ce passe ds la tête et d'après moi les parents sont les personne qui connaissent le mieux leurs enfants, alors il est bcp plus facile pour vous d'aller chercher dans les pensée de votre jeune que n'importe qui d'autre et le fet qu'il peu ce confier a kelkun avec qui il est tres alaise, va l'aide a enlever une bonne partie du stress. Je ne croit ps que c les psychologues qui on fait partir mes tics, j'avou que ca ma AIDER, mais mes parents et moi on fait la plus grosse partie. On entend souvant cette phrase ''parler c'est grandir'', ds ce genre de situation je dirai plus ''parler c'est gérire''.
Merci beaucoup pour votre témoignage, j'ai lu chaque mots en imaginant ma fille de 9 ans faire chacun de vos gestes impuissante face à ses tics ça va m'aider à l'aider dans ces moments là.
Un grand merci
+16
Utile
Bonjour,

Mon fils de 8 ans a des tics depuis un mois. Il a commencé par des mouvements de tête non-stop pendant une semaine, qu'il a finalement réussi à contrôler au plus fort de sa crise en claquant des doigts et en chantant volontairement. Ce tic revient de temps en temps, suite à des maux de tête. Il a également des tics d'yeux et des tics de gorge. Ce qui m'inquiète particulièrement est un type de tic dont personne n'a parlé jusqu'ici et qui est très impressionnant à observer: depuis maintenant une semaine, il fait brusquement la statue, c'est à dire qu'il reste figé dans une position pendant quelques secondes. Au départ, c'est lui-même qui m'en a parlé; il en ai donc conscient. Il a aussi commencé quelque chose d'autre: il se met à se précipiter dans une direction ou une autre en me disant que c'est son corps qui l'oblige à faire ça. Cela alterne avec de courtes périodes de statue comme pour compenser. Je suis très inquiète car je n'ai trouvé aucune information sur le sujet et je ne sais pas comment cela va évoluer. l'infirmière spécialisée dans le syndrome de Tourette à qui j'en ai parlé me demande de seulement l'observer pd un mois. Si quelqu'un a déjà vécu ou entendu parlé de ce type de tic merci de me répondre.
Publi-information
choupette59 - 10 sept. 2008 à 22:31
+6
Utile
1
bonsoir,
mon fils de 8 a des tics depuis quelques temps. en fait je ne sais plus trop depuis combien de temps .
au début il raclé la gorge, mais ce n'étais pas tout le temps.
mais depuis le mois de mai juin il secoue la tête sans cesse . maintenant (depuis la rentrée) il claque des dents en plus.
J'en ai parlé à mon medecin car je me pose beaucoup de questions.
Au début on s'y prenait très mal , on l'empêchait de bouger la tête ect, mais on a sus que c'était la dernière chose à faire.Je m'en suis voulu, mais je n'en savais rien !!!
depuis une dizaine de jours il prend de l'homéopathie, et si on ne vois pas de changement on ira voire un psy ou un neurologue.
Hier il est rentré de l'école en pleurant car les autres se sont moqué de lui, je peut vous dire que j'avais envie de pleurer aussi, c'est déjà dur pour lui alors si en plus on se moque !!!!
Je pense aller voire son instituteur cette semaine pour lui en parler, j'aimerai avoir votre avis .
oui les tics de notre enfant sont difficiles pour les mamans on a l'impression de voir que ca mais il faut essayer de relativiser ce n'est pas grave par rapport a certaines maladies et puis je crois qu'en grandissant ca va s'atténuer car nos enfants sauront gérer leurs emotions avec plus de facilités je pense que le yoga est utile associé a de l'homéopathie et de plus essayer de parler avec notre enfant essayer d'en savoir plus sur sa vie sur ses copains sur ce qu'il ressent car un petit stress pour lui peut paraitre idiot pour nous mais en fait il faut le prendre au sérieux et qu'il sente qu'il est écouté et aimé et peut etre envisager un psychologue je pense que ca peut etre bien mais les enfants et surtout les ados ne veulent pas toujours y aller
+3
Utile
bonjour,
j'ai mes doigts de pieds qui bougent tout seul je suis traitée pour des impatiences mais ces symptomes se font la journée et avec le prt des chaussures?suis je seule?
+3
Utile
2
Je sais que cela fait longtemps que vous avez posté votre question sur les tics, et vous avez peut être maintenant la réponse à vos interrogations. Mon fils est dans le même cas que votre enfant. Il a 8 ans et nous commencons maintenant, sur le conseil de son psychologue, des séances de sophrologie. J'ai grand espoir que cela l'aide à contrôler ses crises de tics. Nous avions été voir un neurologue pour être sur que ce ne soit pas neuronal. Nous sommes rassurés, ce ne sont que des tics d'angoisses. Si vous même avez testé qqchose qui marche bien, merci de me le dire, cela m'aiderait beaucoup.
Bonne continuation.
Bonjour !
J'ai 58 ans. J'ai été hospitalisé à l'âge de 6 ans pendant 9 mois aprés un test positif à la tuberculose. On m'a injecté tous les jours pendant 9 mois de la steptomycine pour me soigner. Les effets secondaires de ce médicament m'ont rendu malentendant. Je suppose que c'est à partir de ce moment là que j'ai commencé à avoir des tics. A 7 ans. c'était des grimaces, des mouvements de la tête dans toutes les directions, des gestes de la main, du coude etc.... J'étais un enfant perturbé. Des fois, un mouvement disparaissais, laissant la place à un autre différent. En grandissant, cela se remarquait un peu moins, car j'essayais toujours de me contrôler surtout en public. Et dans l'ensemble, j'y arrivais. J'ai travaillé toute ma vie au contact du public, et je m'épuisais à contrôler mes tics. Ce qui fait que beaucoup de gens dans mon entourage (amis et connaissances) n'ont jamais connu mon problème. Un truc que j'ai trouvé pour dissimuler mes tics trop voyants : je les remplaçais par une nervosité intérieure : par exemple, je contractais mes muscles (du bras, des fesses, des jambes....) Du coup, j'ai toujours en moi une certaine force physique et nerveuse, qui m'a parfois servi à me faire respecter.

Aujourd'hui, à 58 ans, à la retraite, j'ai toujours des tics mais beaucoup moins. C'est surtout quand je pense très fort à quelque chose, que je me laisse aller. Et aussi surtout quand je regarde un film à suspense que c'est le plus fort. Mais souvent, à ce moment là je suis seul ou alors personne ne fait attention à moi.

Hé bien, je ne sais pas si je vous ai aidé, mais moi je sais que j'emmènerais mes tics dans ma tombe, et pour moi c'est le dernier de mes soucis.
maminie > cushman - 7 mai 2009 à 15:12
Bonjour ,
J ai 61 ans et des tics depuis l age de 6 ans . Ils sont apparus apres une maladie de la plevre et un traitement a la steptomicine .Apres plusieurs annees d acupuncture et pas de resultats , j'ai decide de vivre avec .Je n ai jamais eu de problemes avec le regard des autres car je ne me suis jamais mise en situation d inferiorite .Mon fils a essaye de m imiter quand il etait petit et je suis allee voir l instituteur en lui demandant de ne pas relever ses clignements d yeux et ils ont disparu .En effet , je me souvenais de mon pere qui me donnait un coup de fourchette sur les doigts chaque fois que j avais un tic et je crois bien que c'est ce qui les a fixes .
Mes amis , mes collegues , et mon mari disent que cela ne les a jamais genes .Mais je commence a en avoir marre car maintenant , j'ai mal dans le cou a force de secouer la tete .Je viellis et je suis plus sensible qu auparavant et j'ai ete touchee par le regard de ma petite fille qui jouait a m imiter ...Alors , je lui ai explique et appris que je n y pouvait rien . Je crois qu ils disparaissent quand je suis concentree et bien sur quand je dort .
Mais dans la vie , il y a des problemes plus graves .
Je crois qu une bonne solution est d aller vers les autres avec le sourire et en confiance .C est leur peur qui les fait nous devisager et leur meconnaissance de ce probleme .
Pour conclure , je voudrais vous donner un temoignage :Dans ma vie professionnelle j'ai recu le signalement d un enfant de 5 ans , gravement brule sur tout le corps et le visage .Quand je suis arrivee a son domicile , je craignais que ma reaction ne trouble le rapport de confiance que je devais etablir avec lui . Quand sa maman m a ouvert la porte pour me dire bonjour , il m a saute dans les bras et je n ai vu que son sourire .Je n ai jamais ete genee par ses cicatrices et il m avait donne une belle lecon de courage .C est lui qui allait vers les autres et tout d un coup , nous etions soulages de nos peurs et une vraie relation pouvait s instaurer .
Je vous souhaite bon courage et surtout , ne vous laissez pas accaparer par ces tics , n oubliez pas de vivre .
+3
Utile
J'ai exatement ce genre de tic. J'ai bientot 27 ans et ç a du commencer vers mes 10 ans. Je ne connais pas la raison. mais je bougeais les épaules, faisais des bruits avec mes lèvres et ma gorges. Clignais des yeux, ou alors quand je voulais parler aucun mot ne voulait sortir de ma bouche.

En ce moment ce sont les tic des yeux qui reviennent souvent, c'est la fatigue et le stresse ça peux durée 2/3 jours comme plusieurs semaine. D'ailleurs je m'escuse ppour les phautes d'ortho ou de frappe je cligne des yeux à ce moment même.

Le seul remède est le repos.
En ce qui concerne les yeux : ni télé, ni ordi, ni livre et baissé la luminosité des lumieres d'apartement.

Bon j'avoue ne pas respecter le redème mais j'ai des recherche à faire sur internet ce qui n'arrange rien.

un massage peut aider aussi.
marbult 722 Messages postés dimanche 30 avril 2006Date d'inscription 26 septembre 2015 Dernière intervention - 23 mars 2008 à 01:07
+2
Utile
Bonsoir,
Que te conseille ton médecin traitant? Lui as-tu posé la question?
Je pense qu'il serait utile qu'il te donne aussi son avis, parallèlement à celui du pédiatre...Ce que tu décris ressemble effectivement beaucoup à des tics nerveux. Mais 2 séances chez un pédopsy, ça me parait "léger" : si ta fille a besoin d' un traitement psy, ce n'est pas en deux séances manifestement assez espacées, que son problème sera réglé.
J'espère que les choses seront réglées rapidement.
Tiens nous au courant.
0
Utile
Salut nina,
alors oui il serait preferable damener votre petite soeur voir un psy ou un psychomotricien. Une psychomotricien intervient pour aider les personnes souffrant de différents troubles psychomoteurs tels que ; les tics nerveux, l’agressivité, le manque de tonus, les difficultés d’attention, les problèmes pour se repérer dans l’espace ou dans le temps, etc. Ce dernier va bcp l'aider a prendre controle de ses tics et a mieux gerer ses émotions. Btw ne vs inquietez pas trop avec sa, car 3 enfant sur 10 en sont atteints et plus chez plus que la moitier dentre eux sen sorte tresss rapide ;)
sicilien13 - 17 déc. 2008 à 00:47
0
Utile
bonjour,
mon petit frere avait des tics nerveux et d'ailleur à l'ecole ses camarades se moquaient de lui.
les aller retour chez le psy ont guere servie mais ne desespere pas il y aura toujours un moyen,pour mon petite frere ce qui la calmé c'est surtout le sport.je l'ai inscrit au foot et avec 2 entrainement par semaine au fil du temps ça allait mieux.je te souhaite bon courage,fait en sorte qu'il se depense.
ciao
Publi-information