Posez votre question »

Différences entre pilules de 1ère, 2ème, 3ème et 4ème génération

Avril 2016


Il existe différentes générations de pilules qui sont commercialisées en France selon la nature du ou des progestatifs qu'elles contiennent. Les pilules de 1ère, 2ème, 3ème et 4ème génération font référence aux évolutions successives de la composition des contraceptifs oraux. Le terme de « génération » fait référence à l'évolution de leur composition et à leur dosage en œstrogènes et progestatifs dans le temps. Les effets secondaires et les risques pour la santé varient en fonction des générations de la pillule. Explications.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Pilules de 1ère génération

Les Pilules de 1re génération sont apparues dans les années 1960, elles sont fortement dosées en œstrogènes. Parmi leurs effets secondaires citons par exemple, le gonflement des seins, les nausées, les migraines, les troubles vasculaires. Aujourd'hui, Triella est la seule pilule de première génération commercialisée en France.

Pilules de 2ème génération

Les pilules de 2e génération ont été commercialisées dans les années 70 et 80... Ces pilules contiennent des progestatifs (norgestrel, lévonorgestrel). Le changement de composition a permis de réduire certains des effets secondaires liés aux pilules de 1ere génération. Les pilules de 2e génération (aujourd'hui Minidril, Adepal, Trinordiol) présentent néanmoins toujours un risque de thrombose veineuse parmi leurs effets secondaires.

Pilules de 3ème génération

Les pilules de 3ème génération sont apparues dans les années 1990, elles associent trois nouveaux dérivés synthétiques de la progestérone, le désogestrel, le gestodène et le norgestimate. Elles sont censées limiter les effets indésirables des pilules des générations précédentes comme l'acné, les douleurs mammaires ou les nausées par exemple. Mais ces pilules sont associées à des risques d'accident thrombo-embolique plus élevés que les pilules de deuxième génération.

Pilules de 4ème génération

Les Pilules de 4ème génération, les plus récentes, contiennent un nouveau progestatif, le drospirénone. Leurs effets secondaires sont proches de ceux des pilules de 3ème génération.

Les recommandations de l'Académie de médecine

Pour limiter les risques associés aux pilules contraceptives combinées, l'Académie de médecine préconise de réduire leur usage chez les femmes de plus de 35-40 ans et chez les femmes obèses. L'Académie de médecine recommande de ne plus les prescrire en premier recours en raison d'un risque accru de thrombose veineuse par rapport aux pilules de 2e génération. Les pilules de 2ème génération doivent donc dont être prescrites en première intention sauf contrindications bien sur. Il est également important de rappeler que la contraception oestroprogestative est la cause la plus fréquente de thrombose veineuse chez les femmes en âge de procréer et que ces thrombroses peuvent se compliquer d'embolie pulmonaire, un accident responsable de 10 décès par millions d'utilisatrices de contraception par an. Les médecins prescripteurs doivent donc rechercher les facteurs de risque de thrombose lors d'une première prescription de pilule en interrogeant la patiente sur ses antécédents personnels et familiaux, sur sa consommation de tabac, en surveillant sa tension, en effectuant un bilan lipidique et une glycémie. D'autre part, il est important qu'il prévienne ses patientes des risques de thrombose et de leur en expliquer les manifestations ainsi que les complications possibles.

Prudence

Si vous prenez une pilule de 3ème ou 4ème génération, terminez d'abord votre plaquette et voir avec votre médecin pour envisager un autre type de contraception.

Pilule leeloo et minidril

Pilule leeloo et minidril.

Risque de thrombose

Risque de thrombose et pilules de 3ème génération : précisions du CNGOF.

Liste des pilules de 3è et 4è génération

Liste des pilules de 3ème et 4ème génération.

Notre dossier pilule contraceptive

Dossier pilule contraceptive

Mineures de 15 à 18 ans

La pilule contraceptive est désormais gratuite à compter de Décembre 2012 pour les mineures de 15 à 18 ans. Une garantie de confidentialité est également désormais acquise. La prescription de contraceptifs sera protégée par le secret professionnel. Les pilules de 3è génération, quant à elles, ne seront plus remboursées à compter de fin Mars 2013. L'IVG, interruption volontaire de grossesse, est prise en charge par la caisse d'assurance maladie.

Diane 35: risques pour la santé

Diane 35: risques pour la santé

Pour aller plus loin

Classification des contraceptifs oraux (PDFf), (Afssaps, aujourd'hui ANSM, 2011)

Publi-information
Publi-information

Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Differences-entre-pilules-de-1ere-2eme-3eme-et-4eme-generation.pdf

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du

A voir également

Dans la même catégorie

Publié par sante-medecine. - Dernière mise à jour par GabiJolie
Ce document intitulé « Différences entre pilules de 1ère, 2ème, 3ème et 4ème génération » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.