Allergie à la moisissure - Symptômes et traitement

Février 2017

Les allergies aux moisissures se sont développée au cours de ces trente dernières années: : des douches plus fréquentes, la cuisine à la vapeur et le manque d'aération ont augmenté le taux d'humidité dans des lieux mal ventilés. Les moisissures provoquent notamment des épisodes de rhinite, conjonctivite et asthme.


Où sont les moisissures ?

Habitations

Les moisissures sont des champignons microscopiques qui se développent dans des endroits humides obscurs et mal aérés : salle de bains, cuisines, sous sols des maisons et des immeubles, caves, aquariums et terre des plantes vertes.
  • Elles prennent habituellement l'aspect de tâches de couleur brunes ou noires.
  • Elles se reproduisent en libérant des spores dans l'atmosphère et se dispersent dans l'air de la maison.
  • L'inhalation des spores provoque les manifestations allergiques.
  • Les environnements humides près des bois, lacs ou rivières favorisent leur développement.

Aliments

On retrouve également des moisissures dans certains aliments, comme le pain, le fromage, les fruits et légumes.

Atmosphère

Les moisissures atmosphériques se retrouvent dans l'atmosphère tout au long de l'année notamment lorsqu'il fait chaud et humide, de mai à octobre.

Symptômes

Démangeaisons au niveau du nez, écoulement nasal clair, éternuements, sensation de nez bouché sont les principaux symptômes de la rhinite allergique, accompagnés généralement de démangeaisons du palais, des conduits auditifs et des yeux.

La conjonctivite allergique se caractérise par des yeux rouges, larmoyants accompagnés de démangeaisons. Les personnes affectées par une conjonctivite ont généralement la pénible sensation d'avoir du sable dans les yeux. La conjonctivite allergique accompagne souvent la rhinite allergique, mais elle peut aussi survenir de manière isolée.

D'autre part, la luminosité et les rayons du soleil peuvent gêner les allergiques : il s'agit alors de photophobie.

Un asthmatique en crise présente des difficultés à inspirer et à expirer l'air contenu dans ses poumons. Une toux et un sifflement caractéristique accompagnent cette gêne et témoignent du rétrécissement de ses bronches. Le diagnostic d'une crise aussi caractéristique est en général facilement effectué. Malheureusement une large majorité des asthmatiques ne présente pas de crises sifflantes de ce type.

Les autres symptômes sont notamment des épisodes de toux sèche évoluant pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois ou années, le plus souvent le soir ou la nuit. Des épisodes de bronchites à répétition peuvent également témoigner d'un asthme. Un essoufflement ainsi que la sensation de chercher son souffle sont des indices pouvant évoquer la maladie asthmatique. Certains adultes ou enfants présentent une fatigue intense témoignant de leur maladie asthmatique. Une toux fréquente, persistante pendant plusieurs semaines après des épisodes de rhinopharyngites.

Moisissures les plus répandues

L'alternaria parasite les végétaux en décomposition et sur les fruits et légumes. L'aspergillus se trouve dans le sol, le compost, les céréales, le pain, les fruits et les entrepôts de grains. Le cladosporium se trouve sur gazons, plantes, sols, fruits et textiles.

Que faire ?

Conseils pour éviter d'être au contact des moisissures :
  • Aérer et nettoyer les pièces sombres comme les greniers, cuisine, salles de bains et sous sol.
  • Installer un déshumidificateur dans la maison et des filtres à air afin de maintenir un taux d'hygrométrie de 50%.
  • Désinfecter à l'eau de javel les surfaces contaminées. Nettoyer à l'eau de javel les poubelles, une fois par semaine, les salles d'eau, les joints de réfrigérateurs et de machines à laver et les cadres de fenêtres.
  • Vérifier le taux d'humidité: Une humidité élevée augmente l'apparition de moisissures. Le degré d'hygrométrie ne doit pas dépasser 40 à 45% environ.
  • Changer régulièrement les filtres des climatiseurs et des systèmes de chauffage par air pulsé.
  • Retourner régulièrement la terre des plantes d'intérieur.
  • Trouver et traiter rapidement la cause d'infiltrations ou de fuites d'eau dans la maison afin d'éliminer la source d'humidité responsable de la présence des moisissures.

Jeter les aliments comme le pain, fruits, légumes et fromage dès l'apparition de moisissures.
  • Eviter les plantes d'intérieur, les murs recouverts de papiers peints, le stockage de vieux journaux, vieux vêtements et les aquariums.

Traitement

Le traitement consiste à éviter l'exposition à l'allergène et à soulager les principaux symptômes. Pour l'allergie aux moisissures les traitements médicaux sont notamment :

Pour en savoir plus

  • localisations des moisissures provoquant des allergies

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde. Dernière mise à jour le 3 septembre 2016 à 14:29 par Jeff.
Ce document intitulé « Allergie à la moisissure - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.