Miction - Définition et troubles

Février 2017

La miction est le terme médical qui désigne l’évacuation des urines de la vessie. Elle est rendue possible grâce au relâchement du sphincter de la vessie qui apparaît de façon concomitante à la contraction du muscle de la vessie, le détrusor. Une miction est considérée comme normale, lorsque cet acte, commandé par la volonté, est indolore et permet de vider complètement la vessie. Dans le cas contraire, on parle de troubles de la miction.


Différents types de troubles

Les troubles de la miction regroupent tout ce qui est susceptible de gêner l'émission de l'urine et la vidange de la vessie.

Dysurie

On parle de dysurie en cas de difficultés à uriner comme la nécessité de forcer, des gouttes retardataires, un jet trop faible ou une miction lente. Elle est due à un adénome de la prostate ou à un rétrécissement de l'urètre, voire à une contraction insuffisante de la vessie.

Pollakiurie

La pollakiurie se caractérise par l’augmentation de la fréquence des miction le jour ou la nuit. Elle est le plus souvent le résultat d'une irritation de la vessie causée par une inflammation de la vessie type cystite, des calculs ou un adénome de la prostate. Elle peut s’accompagner de besoins urgents d’uriner ou de brûlures lors de la miction.

Énurésie

L’énurésie est un trouble de la miction qui correspond à une émission d'urine involontaire et inconsciente, le plus souvent la nuit chez un enfant qui a dépassé l'âge de la propreté.

Fuites urinaires

Les fuites urinaires surviennent soit sous forme d’incontinence urinaire par impériosité, c’est-à-dire par incapacité de retenir les urines contenues dans la vessie, soit sous forme d’incontinence urinaire d’effort, qui apparaît en cas de toux, ou d’éternument par exemple et qui correspond à une déficience du sphincter de l'urètre.

Conseils

Le nombre de mictions est généralement compris entre 2 et 5 durant la journée, et entre 0 et 1 pendant la nuit, mais il varie selon la capacité physiologique de la vessie et la quantité d'urine à émettre. L'émission d'urine est, elle, normalement indolore, facile à effectuer grâce à un jet relativement fort, et sans goutte d'urine. Tout trouble de la miction fait suspecter une anomalie et doit donc conduire à consulter.

Vidéo

Les précisions de la journaliste santé Claire Gabillat :

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff. Dernière mise à jour le 16 septembre 2016 à 16:55 par Jeff.
Ce document intitulé « Miction - Définition et troubles » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.