Insuffisance respiratoire - Symptômes et traitement

Décembre 2017

L’insuffisance respiratoire chronique concerne 2 millions et demi de personnes en France. Elle oblige 30.000 personnes à recevoir de l’oxygène ou à vivre sous assistance respiratoire.


Définition

L'insuffisance respiratoire est une incapacité de l'appareil respiratoire à assurer leur rôle d'oxygénation correcte du sang. Cette insuffisance respiratoire peut être aiguë, d'installation brutale, ou plus souvent chronique, d'apparition progressive. On distingue deux grands types d'insuffisances respiratoires.

Insuffisance ventilatoire

Dans l'insuffisance ventilatoire, on différencie les syndromes obstructifs où la gêne est surtout expiratoire et l'air circule avec difficultés ce qui est le cas par exemple en cas d'asthme ou de bronchite, et les syndromes restrictifs, cas ou les volumes d'air mobilisables par les poumons sont diminués, ce qui se rencontre en cas de maladie infiltrante des poumons ou après ablation de tout ou partie d'un poumon, principalement pratiquée dans certains cancers ; les syndromes mixtes combinent ces deux mécanismes.

Insuffisance post-ventilatoire

L'insuffisance post-ventilatoire est secondaire à une atteinte de la membrane à travers de laquelle s'effectuent les échanges gazeux entre les alvéoles pulmonaires et le sang. A noter qu'une origine neurologique est aussi possible soit par atteinte de la commande au niveau du cerveau, soit une atteinte des muscles respiratoires.

Notre vidéo


Causes

Comme les symptômes, les causes de l'insuffisance respiratoire sont multiples et varient selon le type d'insuffisance. Une insuffisance respiratoire aiguë peut être due à une crise d'asthme intense, à une infection au niveau des poumons, ou à un empoisonnement (par exemple à l'oxyde de carbone). L'insuffisance respiratoire chronique découle de pathologies qui touchent l'appareil respiratoire : mucoviscidose, bronchopneumopathie, parfois maladie asthmatique. La pollution aux particules fines aggrave les risques d'insuffisance respiratoire chronique. Enfin, notez que l'insuffisance respiratoire fait aussi partie des effets méconnus du tabagisme. Les traitements de l'insuffisance respiratoire chronique combinent les médicaments, l'oxygénothérapie, la réhabilitation respiratoire en cabinet de kinésithérapie et bien entendu, l'arrêt du tabac !

Symptômes

En cas d'insuffisance respiratoire, le manque d'oxygène va entraîner une difficulté à assurer les fonctions normales de l'organisme. La personne va s'essouffler, se fatiguer plus rapidement, progressivement pour des efforts de moins en moins importants. En cas de baisse importante de l'oxygénation du sang, une cyanose, coloration bleue de la peau, apparait, surtout au niveau des extrémités (doigts). Initialement, peu d'autres symptômes sont apparents, et l'organisme adapte par des mécanismes sa capacité d'oxygénation du sang, au prix d'une augmentation de la tension au niveau des artères pulmonaires ce qui engendre une insuffisance cardiaque droite : les symptômes en sont alors une tachycardie, des œdèmes (gonflements) des jambes, l'augmentation de la taille du foie qui devient sensible. L'évolution se fait vers une insuffisance cardiaque gauche et donc globale avec majoration de la gêne respiratoire et fatigue. A noter qu'un retentissement sur le rein est à l'origine par un mécanisme de stimulation de la synthèse d'une hormone, l'érythropoïetine ou EPO, d'une augmentation de l'épaisseur du sang ce qui augmente le risque d'oblitération de vaisseaux par des caillots.

Diagnostic

L'insuffisance respiratoire peut être diagnostiquée lorsque la personne présente des difficultés à respirer avec une ventilation pulmonaire accélérée à l'effort ou même au repos. La plupart du temps, elle est cependant découverte chez un malade connu de pathologie respiratoire, sur une gazométrie artérielle (prise de sang dans l'artère) qui montre des anomalies au niveau de la répartition des gaz présents dans le sang : la concentration en oxygène est diminuée alors que la concentration en dioxyde de carbone est augmentée ou normale. Des épreuves fonctionnelles respiratoires ou EFR sont réalisées et permettent d'identifier si le trouble est plutôt d'origine obstructive, restrictive, ou mixte.

Traitement

Le traitement de l'insuffisance respiratoire consiste à rétablir une respiration la plus proche de la normale possible, car la maladie est irréversible. Il s'agit donc d'oxygéner le patient si l'atteinte concerne une insuffisance des échanges entre les alvéoles pulmonaires et le sang, ce qui est le cas dans la plupart des insuffisances respiratoires chroniques : c'est l'oxygénothérapie. Le traitement doit aussi pallier au déficit de la commande respiratoire et passe par la mise en place d'un appareil respiratoire (respirateurs qui insufflent de l'air au patient) : c'est la ventilation artificielle. Enfin, dans certains cas, une greffe de poumon est envisagée.

Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Insuffisance respiratoire - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.