Syndrome des jambes sans repos - Impatiences dans les jambes

Juillet 2017

Affection neurologique chronique, le syndrome des jambes sans repos affecte 8,5% de la population générale en France. Sa prévalence augmente avec l’âge et les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes.


Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Définition

Le syndrome des jambes sans repos, également appelé "impatiences", est un trouble neurologique aux causes encore méconnues avec certitude. Les impatiences surviennent en période de sommeil, de repos ou d'inactivité, favorisées par une position assise ou couchée. Les symptômes auront tendance à être plus marqués le soir et la nuit, et par ailleurs à s'aggraver avec l'âge. A noter que certains médicaments peuvent être responsables de symptômes proches de cette pathologie.

Facteurs de risque

Des antécédents familiaux sont souvent retrouvés. La grossesse est une période à risque. Les personnes atteintes de certaines pathologies comme le diabète, la maladie de Parkinson ou l'insuffisance rénale.

Causes

Si une cause a été identifiée, il est nécessaire de la traiter.
  • Si un médicament est en cause, il faudra le supprimer.
  • S'il s'agit d'une anémie, il faudra traiter cette anomalie et probablement prescrire du fer.
  • Si une maladie est en cause (insuffisance rénale, polyarthrite rhumatoide, diabète, maladie de Parkinson, ... ), sa prise en charge peut aider à atténuer les manifestations.


Ces cas de figure sont rares et la prise en charge du syndrome des jambes sans repos nécessite d'autres médicaments.

Symptômes

Des sensations désagréables de picotements, fourmillements, contractions musculaires ou petites décharges électriques se font sentir par périodes au niveau des membres inférieurs. Elles s'accompagnent d'un besoin irrépressible de bouger les jambes. L'immobilité devient alors insupportable : marcher ou étirer les jambes jusqu'à la disparition de ces manifestations permet de soulager la gêne. De fait, les symptômes auront tendance à rapidement disparaître dès que le patient change de position ou se met à marcher, attitude souvent nécessaire pour permettre aux personnes en souffrant de trouver le sommeil.


Ces manifestations surviennent pendant les moments d'immobilité et de repos, en position assise ou coucher, le soir au moment de l'endormissement, au cours de la nuit le plus souvent. Elles surviennent également parfois au cours de la journée, lors d'une immobilisation prolongée, comme au cinéma, au cours d'un voyage, pendant des réunions... Durant la nuit, des secousses soudaines et incontrôlées des jambes viennent également troubler le sommeil, notamment l'endormissement et peuvent avoir un retentissement sur la qualité du sommeil.

Les micro-réveils provoqués par le syndrome des jambes sans repos a des répercussions sur la santé des personnes atteintes. Ce syndrome est classé parmi les troubles du sommeil. Il va en général de pair avec une somnolence dans la journée, des difficultés à se concentrer, des troubles de la mémoire, une irritabilité, des manifestations dépressives et de la fatigue.

Les personnes atteintes éprouvent souvent la peur de se coucher, ce qui aggrave les troubles du sommeil provoqués par le syndrome des jambes sans repos.

L'intensité de ces réactions peut être modérée ou très handicapante. Ces réactions ont plutôt tendance à s'aggraver (augmentation de leur fréquence et de leur intensité) au cours des années. Cette pathologie n'est jamais sévère mais reste très invalidante pour ceux qui en sont victimes.

Traitement

Pour soulager momentanément ces troubles, il faut en effet marcher, s'étirer et effectuer des mouvements de jambes, éventuellement les masser. Pour un traitement plus en profondeur, il existe différents médicaments pouvant être prescrits si les impatiences s'avèrent nuire considérablement au sommeil et à la qualité de vie au quotidien : anticonvulsivants, sédatifs, anxiolytiques ou encore analgésiques en cas de fortes douleurs.


Plusieurs médicaments peuvent aider tous ceux qui sont gênés par les impatiences dans leur vie quotidienne surtout si les manifestations sont fréquentes, intenses et si les troubles du sommeil représentent un véritable problème. Aucun médicament ne traite spécifiquement le syndrome des jambes sans repos, mais ils peuvent néanmoins diminuer l'intensité des symptômes et permettre de mieux dormir.

Antalgiques

Prendre un antalgique ou un anti inflammatoire non stéroidien, après l'avis de son médecin, permet de soulager la douleur.

Dopaminergiques

Prescrits dans le traitement de la maladie de Parkinson, les médicaments dopaminergiques prescrits à des doses plus faibles peuvent améliorer les symptômes.

Sédatifs

Les médicaments sédatifs permettent d'améliorer la qualité du sommeil, entrainant une diminution des manifestations nocturnes. Ils sont prescrits au moment du coucher.

Analgésiques narcotiques

Les analgésiques narcotiques sont proposés lorsque les douleurs sont très violentes et non calmées par les antalgiques et anti inflammatoires non stéroidiens.

Médicaments anticonvulsivants

Des médicaments anticonvulsivants peuvent apporter une aide à tous ceux qui souffrent de ces impatiences.

Soulager les jambes sans repos

Certaines mesures peuvent soulager rapidement les manifestations provoquées par le syndrome des jambes sans repos : bouger les jambes ou plier les genoux, marcher le plus longtemps possible et faire des étirements.

Les massages, la chaleur et le froid font également du bien. Effectuer des massages locaux afin de détendre les jambes. Prendre un bain chaud. Appliquer chaleur et fraîcheur sur les jambes en alternant compresses d'eau froide et d'eau chaude.

Des techniques de relaxation ou de yoga peuvent aider à améliorer les manifestations.

Tenter de focaliser son attention sur une activité comme la lecture, les mots croisés, la vision d'un film : ceci permettra de s 'évader et d'éviter de rester concentrer sur « ses symptômes », situation angoissante aggravant les manifestations.
Tenter de lâcher prise est une des meilleure solution.

Une modification des horaires de sommeil peut aider à allonger sa période de sommeil.

Prendre un antalgique ou un anti inflammatoire non stéroidien, après l'avis de son médecin.

Prévention

Il ne faut pas perdre de temps lorsque les premières manifestations du syndrome des jambes sans repos apparaissent et consulter rapidement son médecin. Vous éviterez de perdre des mois, voire des années avant que le diagnostic soit effectué et que des mesures adaptées vous soient proposées. Ainsi, très rapidement, les douleurs diminueront de fréquence et d'intensité.

Les causes étant encore mal identifiées, la prévention passe avant tout par une modification de certaines habitudes de vie, ayant, potentiellement, une incidence sur les symptômes. Les conseils actuellement donnés sont d'avoir une alimentation saine et diversifiée, de ralentir la consommation de caféine, alcool ou tabac, de diminuer si possible les éventuels facteurs de stress, et enfin de pratiquer une activité physique régulière.

Ce qu'il faut éviter :
  • Diminuer la consommation de caféine : éviter par exemple le café, le thé.
  • Diminuer la consommation d'alcool et de tabac.
  • Eviter certains médicaments pouvant représenter des facteurs aggravants : les neuroleptiques, les antidépresseurs, les bétabloquants, le lithium...


Une bonne qualité de sommeil est indispensable pour éviter l'apparition des manifestations des impatiences qui surviennent fréquemment au cours de la nuit. Se coucher à des heures régulières. Dormir dans une chambre confortable, aéré, pas trop chauffée (18 à 19 degrés au maximum), lit confortable...

Un état de stress et d'angoisse peuvent déclencher les manifestations du syndrome des jambes sans repos, le SJSR. Apprendre à se détendre et à se relaxer.

Lors de longs voyages, penser à marcher régulièrement : s'arrêter s'il s'agit d'un trajet en voiture ou se déplacer dans l'avion ou le train. Préférer les voyages de jour.

Pratiquer une activité sportive régulière et modérée. Eviter une trop grande activité sportive. Eviter de pratiquer le sport le soir, préférer la période matinale.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Syndrome des jambes sans repos - Impatiences dans les jambes » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.