Qu'est-ce que l'hématocrite ?

Décembre 2016

Le terme « hématocrite » interroge tous ceux qui ne connaissent pas sa signification. Il correspond à un des éléments le plus souvent recherché au cours d'une prise de sang, notamment au cours d'une NFS.


Définition

Le sang est composé d'une part du plasma sanguin (eau et sel minéraux), d'autre part des éléments suivants :
  • les globules blancs, composant essentiel du système immunitaire ;
  • les globules rouges, permettant le transport de l'oxygène dans l'ensemble du corps ;
  • les plaquettes : chargées de la coagulation sanguine.


Dans ce contexte, l'hématocrite correspond au volume de globules rouges par rapport au volume sanguin total. Il est ainsi exprimé en pourcentage. Plus le nombre de globules par litre de sang est élevé, plus l’hématocrite augmente.L'hématocrite est dosé dans la numération formule sanguine (NFS), un bilan biologique pratiqué sur un prélèvement sanguin. L'hématocrite est compris entre 40 et 55% chez l'homme. Chez la femme, il varie entre 35 et 50%. Ses variations peuvent mettre en évidence des pathologies.

Symptômes

La diminution de l'hématocrite peut traduire une anémie dans la plupart des cas (diminution de globules rouge ou d'hémoglobine). Elle peut avoir différentes causes : carences en fer, inflammation, malabsorption intestinale (anémie de Biermer), pertes sanguines excessives.

L'anémie se traduit par une pâleur, un état de fatigue une augmentation du rythme cardiaque, des maux de tête et/ou des difficulté respiratoires.

L'augmentation de l'hématocrite traduit une polyglobulie (augmentation du nombre de globules rouges). La polyglobulie peut être primitive. C'est le cas dans la maladie de Vaquez. Il s'agit d'une affection qui va toucher la moëlle osseuse, siège de la synthèse de globule rouge. Ces derniers vont être produits de manière trop importante. Elle peut être secondaire, due à des maladies cardiaques, à des tumeurs ou à l'augmentation de la synthèse des hormones qui stimulent la fabrication des globules rouges. Dans les cas de polyglobulies, le sang est plus épais et le risque principal est la survenue de thrombose, caillots sanguins pouvant boucher la circulation sanguine.

La polyglobulie peut provoquer des maux de tête, de l'hypertension, des vertiges, une erythrose cutanée ce qui signifie que la peau est rouge et des acouphènes (bourdonnements dans les oreilles).

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Diagnostic

L'hématocrite seul ne peut permettre de poser un diagnostic. Son dosage va être complété par d'autres examens, afin de mettre en évidence une pathologie. L'hématocrite est dosé en même temps que le taux d'hémoglobine, le nombre de globules rouges, le volume globulaire moyen (VGM), dans la NFS. L'interprétation de l'hématocrite ne peut se faire qu'en complément de l'interprétation du reste de la formule globulaire sanguine.

Traitement

Le traitement va dépendre de la pathologie qui a entraîné la variation de taux de globules rouges (même chose pour l'anémie). Dans le cadre des polyglobulies par maladie de Vaquez, les saignées ou des traitements par certains médicaments sont préconisés.

En savoir plus

Lire ses analyses de sang sur le Journal des Femmes.

A voir également :

Publi-information
Ce document intitulé « Hématocrite - Interpréter un taux élevé ou bas » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.