Glioblastome - Symptômes et espérance de vie

Juin 2017

Les glioblastomes sont les tumeurs cérébrales les plus fréquentes (ils représentent 15 à 30% des tumeurs céréblares) chez l'adultes. Leur prévalence est estimée à 1/100.000. Le point sur cette maladie qui survient à tout âge (mais dans 70% des cas entre 45 et 70 ans) et dont on ne connaît pas les causes sauf lorsqu'elle survient quelques années après une irradiation de l'encéphale pour le traitement d'une autre pathologie.


Définition

Le glioblastome correspond à une tumeur cérébrale qui touche les astrocytes, des cellules du système nerveux central. Il siège le plus souvent au niveau des hémisphères cérébraux mais peuvent être localisés partout dans le système nerveux central. Il existe des glioblastomes primaires et des glioblastomes dits secondaires, issus de la transformation d'une tumeur initialement inoffensive en tumeur maligne.

Symptômes

La présence de la tumeur va provoquer une inflammation du tissu cérébral et la formation d'un œdème. C'est cette inflammation qui va augmenter la pression à l'intérieur du cerveau (pression intracrânienne) et être à l'origine des symptômes. Ces symptômes vont différer, en fonction de la localisation de la tumeur, mais un certain nombre de signes sont évocateurs : nausées, vomissements, céphalées (maux de tête), troubles du comportement et de la vision, perte de la mémoire et, parfois, crises d'épilepsie.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Diagnostic

L'interrogatoire met en évidence certains symptômes évocateurs de la maladie. En cas de suspicion de pathologie cérébrale, un scanner et une Imagerie à Résonance Magnétique (IRM) cérébraux confirment le diagnostic et permettent de localiser l'emplacement de la tumeur. Une biopsie peut être effectuée après localisation de cette dernière si elle est accessible à un prélèvement. Cependant, le diagnostic est pratiquement sûr, dans la majeure partie des cas, avant d'effectuer la biopsie.

Traitement

Le traitement va s'appuyer sur l'ablation de la tumeur par voie chirurgicale si celle-ci est accessible, l'administration de rayons (radiothérapie) dans un second temps, et une chimiothérapie.

Espérance de vie

Le traitement, en lui même, ne peut aboutir à une guérison totale de la pathologie. Il augmente cependant l'espérance de vie mais il présente encore un mauvais pronostic. L'espérance de vie étant assez courte après sa découverte.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Glioblastome - Symptômes et espérance de vie » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.