Escarre

Octobre 2017

Les escarres, destruction localisé de la peau, s'observent chez les personnes alitées. Pourtant, quelques gestes simples permettent de prévenir leur apparition.


Définition

Ulcération profonde persistante (chronique), l'escarre est une mort des tissus ou nécrose secondaire à l'arrêt de la vascularisation d'une zone, principalement cutanée. Elle est très souvent due à un alitement prolongé. Les tissus mous étant comprimés entre une saillie osseuse et un support dur, il s'ensuit une baisse de l'irrigation sanguine entraînant la destruction des tissus. L'apparition d'une escarre suppose l'existence de deux facteurs intriqués : d'une part l'immobilité et d'autre part, l'absence de perception de la douleur par le patient.

Causes

C’est l’immobilisation au lit qui provoque l’apparition des escarres.

Symptômes

Les zones d'appui sont des zones de prédilection pour la survenue d'escarres : talons, fesse, hanches, malléoles de la cheville, coudes et nuque sont les plus fréquemment atteints. La peau rougit et devient douloureuse puis vire au noir, et la zone concernée est totalement insensible. L'atteinte est initialement superficielle puis de plus en plus profonde en l'absence de prise en charge ce qui met à nu muscles, tendons, voire os. A un stade précoce, la prise en charge permet une guérison ce qui n'est pas le cas si la pathologie est trop avancée.

Diagnostic

Seuls les signes cliniques sont nécessaires pour poser le diagnostic d'une escarre. Les manifestations décrites ci-dessus permettent en fonction de leur avancement de confirmer l'escarre et d'en connaître le stade évolutif. Le risque évolutif principal des escarres réside dans les infections.

Traitement

Le traitement, par des soins locaux, se fait en deux phases : désinfection et détersion. La détersion, c’est l’élimination des éléments étrangers et des structures cellulaires et tissulaires nécrosées, présentes dans un foyer inflammatoire. C’est la première phase de la cicatrisation. Il existe plusieurs façons de procéder. Dans le traitement des escarres, une pommade à la trypsine ou des pansements hydrocolloïdes pour « combler » la plaie sont préconisés.

Le traitement de l'escarre repose sur la prescription :
  • de soins d'hygiène locaux adaptés au stade de l'évolution ;
  • de massages permettant à des stades précoces de favoriser la circulation ;
  • d'un matelas dit fluidisé, à eau ou à air qui permet de faire varier les zones de pression sur le corps ;
  • des pansements détergents en complément de l'ablation des tissus nécrosés.


Parallèlement, une hydratation et nutrition adéquate sont indispensable de même que les autres règles de prévention des escarres.

Prévention

Déshydratation, dénutrition et absence de mobilité favorisant les escarres, leur prévention implique :
  • une hydratation et nutrition suffisantes ;
  • le changement fréquent de positions avec si possible mise au fauteuil des patients grabataires ;
  • des mesures d'hygiène strictes ;
  • la recherche d'un support adapté (matelas à air ou à eau) ;
  • parfois des massages de la zone suspecte d'apparition d'escarre.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Escarre » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.