Diabète insipide - Symptômes et traitement

Septembre 2017

Le diabète de type 2 (ou diabète non insulinodépendant) est une maladie qui implique un taux excessif de sucre dans le sang suite à une carence en insuline. Il peut classiquement au début de la maladie être traité par des antidiabétiques oraux, en complément de règles hygièno-diététiques. Le diabète insulino-requérant désigne un diabète normalement équilibré par voie orale qui va nécessiter temporairement (parfois en cas de pathologie ponctuelle) ou définitivement une prise d'insuline. A un stade avancé, le diabète insulinodépendant devient insulinoréquérant de façon chronique, les cellules sécrétant l'insuline dans le pancréas étant peu à peu rendues non fonctionnelles par le glucose en excès : l'insuline devient alors nécessaire.


Définition

Le diabète insipide est une pathologie qui affecte les reins. Les reins sont incapables de retenir l'eau évacuant ainsi une quantité de liquide trop importante. Le diabète insipide est causé par un déficit en une hormone appelée hormone antidiurétique ou HAD sécrétée par une glande du cerveau, l'hypothalamus et conservée d'autre une autre glande cérébrale, l'hypophyse. La cause du diabète insipide est donc soit d'origine neurologique par trouble de cette sécrétion ou de sa libération, soit d'origine néphrogénique par une mauvaise réponse du rein à cette hormone. Ce diabète n'a aucun rapport avec le diabète sucré des diabétiques.

Symptômes

Le diabète insipide se manifeste comme suit :
  • une grande soif, qui se traduit par un besoin intense d'eau ;
  • une incapacité à étancher sa soif ;
  • des urines très peu concentrées ;
  • une sécrétion d'urine en quantité très abondante, pouvant atteindre les 8 à 10 litres par jour.

Diagnostic

Le médecin procèdera à des examens sanguins et urinaires. Dans les suites, une IRM encéphalique sera pratiquée pour rechercher une tumeur ou autre anomalie ou niveau de la région hypothalamo-hypophysaire qui signerait une atteinte centrale en cause dans le diabète insipide. En l'absence de lésion, le patient sera soumis à une expérience où il sera privé d'eau. Dans un premier temps, il urine puis se fait peser. Son poids, son pouls et sa tension seront fréquemment contrôlés, et son urine prélevée et analysée. Cette pratique sera évidemment effectuée en milieu hospitalier, pour faire face rapidement à une éventuelle déshydratation. Un test en administrant l'HAD est également possible pour faire le diagnostic.

Traitement

Le traitement du diabète insipide est hormonal. Il s'agit d'administrer au patient une hormone de synthèse, la desmopressine, qui remplace l'hormone manquante. Ce traitement est dans la plupart des cas donné à vie.

Prévention

Il n'existe pas de moyen de prévention du diabète insipide.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Diabète insipide - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.