Clonage humain - Ethique et objectifs

Février 2017


Définition


On appelle clonage la multiplication artificielle (in vitro, c'est à dire en éprouvette ou en laboratoire) d'une cellule ou d'un gène. Il s'agit de transférer le patrimoine génétique (ADN) d'un individu dans une cellule et de favoriser sa multiplication en la mettant en culture. Cette manipulation génétique permet d'obtenir une série de cellules en tous points identiques à la cellule initiale : les clones. Le premier clonage au monde d'un mammifère a été réalisé en 1996 en Ecosse. Il s'agit de la brebis baptisée Dolly qui est la réplique parfaite d'une autre brebis. Le clonage humain, lui, consiste à transplanter le noyau d'une cellule dans une cellule dite réceptrice dépourvue de son noyau initial. Dans ce procédé, les cellules engendrées ne seront pas strictement identiques à la cellule initiale, car le patrimoine génétique de cette cellule réceptrice intervient. Les cellules clonées seront néanmoins relativement proches de la cellule de base. C'est ce dernier point qui pose de nombreux problèmes éthiques, car il est impossible de prédire à l'avance les résultats qu'on obtiendra, justement parce que la cellule réceptrice est susceptible de modifier partiellement le patrimoine génétique du noyau qui y a été implanté.

Objectifs


Grâce au clonage, il est possible d'obtenir de multiples copies de cellules exactement semblables à partir d'une seule. Cela permet en biologie d'étudier des bactéries, par exemple, en les reproduisant en grand nombre avec des caractéristiques strictement identiques. En biologie, toujours, le clonage permet de fabriquer des vaccins en multipliant des antigènes qui vont lutter contre certains virus. Le clonage pourrait permettre dans l'avenir de procéder à des fécondations in vitro. On transfèrerait un patrimoine génétique dans une cellule qui serait ensuite implantée dans l'utérus d'une porteuse qui assurerait le développement de cette nouvelle cellule qui viendrait d'être créée jusqu'à la naissance d'un organisme complet. Il est également envisagé, dans le futur, d'utiliser le clonage d'un point de vue thérapeutique. Une personne constituant une banque de données génétiques pourrait, en cas de destruction de ses cellules, les reconstituer à partir de ses propres cellules.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff. Dernière mise à jour le 2 janvier 2014 à 10:48 par Jeff.
Ce document intitulé « Clonage humain - Ethique et objectifs » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.