Syndrome d'Asperger - Symptômes

Janvier 2017

Le syndrome d'Asperger est un trouble envahissant du développement qui affecte plus particulièrement les garçons. Comment se manifeste-t-il ? Quels sont les traits typiques de ce trouble et comment est-il pris en charge ?

Définition

Le syndrome d'Asperger fait partie des troubles envahissants du développement (TED) apparentés à l'autisme, qui affecte plus fréquemment les garçons que les filles. Il se manifeste relativement précocement, et peut se diagnostiquer dès l'âge de trois ans. Le syndrome d'Asperger (SA) fait partie des troubles autistiques de l'enfant et concerne jusqu'à 600.000 personnes dans le monde. Il s'agit d'un autisme dit de haut niveau, soit des troubles neurologiques qui affectent le cerveau et qui est jusqu'à 5 fois plus fréquents chez les garçons que chez les filles. Le syndrome d'Asperger se manifeste par des problèmes à communiquer et à établir des rapports sociaux. Cette forme d'autisme se différencie des autres variétés d'autisme par un développement cognitif globalement conservé.

Symptômes

Les personnes atteintes du syndrome d'Asperger présentent un ensemble de qualités notables. Ils sont :
  • très intelligents ;
  • perfectionnistes ;
  • attentifs aux détails ;
  • dotés d'importantes capacités d'analyse ;
  • doués de logique et d'une extraordinaire mémoire.


En revanche, les victimes du S.A. ont des difficultés à coordonner leurs gestes (ils ont des mouvements rigides et sont maladroits) et à gérer l'espace-temps. Ils sont incapables d'établir des relations, mais s'expriment pourtant normalement. Ils présentent également des comportements assez stéréotypés et se focalisent sur quelques centres d'intérêt ou activités.

Les enfants affectés par le syndrome d'Asperger ne souffrent généralement pas de retard de langage, contrairement aux enfants atteints par d'autres troubles du spectre autistique. Le trait le plus distinctif du syndrome d'Asperger est un intérêt démesuré, souvent exclusif, pour un domaine précis, comme l'informatique par exemple.


Autres symptômes :
  • Manque d'intérêt pour le contact humain,
  • difficultés à comprendre certaines expressions verbales (métaphores, jeux de mots),
  • difficulté à comprendre et décoder la communication non verbale (gestes, postures, contact visuel),
  • problèmes d'équilibre,
  • réactions anormales affectant les sens : sentiment d'oppression au toucher, réaction inappropriée à un environnement bruyant (ouïe).
  • activités répétitives (ex : fixation d'un objet en mouvement).

Diagnostic

Le diagnostic du syndrome d'Asperger n'est pas évident à poser. En effet, les nombreux symptômes observés peuvent faire penser à d'autres pathologies psychiatriques que l'autisme telles que la schizophrénie. Le diagnostic repose donc sur un faisceau d'arguments et un suivi au long terme de l'enfant pour surveiller l'évolution des symptômes et des comportements.

Le diagnostic repose sur l'observation de ces différents signes, et sur la réalisation de différents bilans : tests de QI verbal et non verbal, bilan orthophonique, bilan psychomoteur, bilan pédopsychiatrique.

Traitement

Comme tous les troubles autistiques, le syndrome d'Asperger ne se soigne pas. Il est néanmoins primordial de procéder à un diagnostic précoce pour que les parents adaptent leur comportement. Il faut rassurer l'enfant en limitant les bruits et en lui évitant de trop nombreux contacts sociaux, en favorisant son éducation et sa scolarisation et en privilégiant l'apprentissage des compétences sociales.

Prise en charge thérapeutique

Les causes du syndrome d'Asperger n'étant pas encore parfaitement connues, il n'existe pas de traitement spécifique pour ce trouble. La prise en charge est pluridisciplinaire, et vise à favoriser le suivi de la scolarité et l'intégration sociale future du patient.

Elle repose notamment sur :
  • Une thérapie cognitivo-comportementale (améliorer la gestion du stress),
  • des aménagements scolaires avec une aide individualisée,
  • le soutien et la formation des parents (techniques comportementales à utiliser à la maison),
  • la modification des habitudes de langage et de motricité.

Prévention

Il n'est pas possible de prévenir le syndrome d'Asperger, d'une part parce que son origine exacte reste inconnue à ce jour, d'autre part parce que les seules pistes évoquées sont d'ordre génétique et donc impossible à maîtriser. Il semblerait en effet que l'origine génétique soit importante, faisant intervenir plusieurs gènes en interaction avec l'environnement.

Vidéo

Les précisions de la journaliste santé Claire Gabillat :

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff. Dernière mise à jour le 16 septembre 2016 à 09:26 par Jeff.
Ce document intitulé « Syndrome d'Asperger - Symptômes » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.