Déshydratation du nourrisson

Juillet 2017


Définition


Le corps humain est composé en grande partie d'eau (60-70% du poids total). La déshydratation va correspondre à des pertes d'eau, non compensées, conséquentes au niveau de l'organisme. Chez le nouveau-né (naissance-2 mois) et le nourrisson (2 mois-2 ans), dont le poids est faible, la déshydratation peut avoir des conséquences catastrophiques et mettre en jeu le pronostic vital.

Symptômes


La déshydratation va être rencontrée dans les cas de grosses chaleurs, en cas de fièvre, vomissements ou diarrhées importantes.
On observera :
  • le poids, premier signe à surveiller et indispensable à la surveillance ultérieure : on pèse l'enfant si possible toujours avec la même balance et complètement nu ;
  • la sécheresse des muqueuses : bouche, langue... ;
  • les yeux cernés ou creux ;
  • l'état de conscience général ;
  • les constantes vitales avec la fréquence cardiaque et respiratoire augmentées en cas de mauvaise tolérance de la déshydratation ;
  • le temps de recoloration cutanée : temps que met la peau à se recolorer au niveau périphérique après une pression de quelques secondes (normalement inférieur à 3 secondes) ;
  • un pli cutané : la peau reste plissée lorsqu'on la pince, mais ce signe apparait tardivement pour des déshydratations avancées.

Diagnostic


L'observation ds signes cliniques évoqués ci-dessus permet de poser le diagnostic de déshydratation.
La gravité de la déshydratation s'évalue en fonction poids perdu par l'enfant (les pertes d'eau entraînent des pertes de poids) :
  • perte de poids < à 5%, déshydratation minime ;
  • perte de poids comprise entre 5 et 10% : déshydratation moyenne, mais nécessitant une surveillance étroite, parfois une hospitalisation ;
  • perte de poids > à 10% déshydratation sévère. Le pronostic vital est engagé.

La plupart du temps, aucun examen complémentaire n'est nécessaire. Une prise de sang est cependant parfois réalisée.

Traitement


Le traitement va consister à réhydrater l'enfant. Pour les pertes de poids < à 5%, réhydrater l'enfant à l'aide de biberons est généralement suffisant. Des solutions de réhydratations sont disponibles en pharmacie et doivent être données à volonté à l'enfant. Au-delà de 5% de perte de poids, il est préférable de faire hospitaliser rapidement le bébé, afin qu'il soit réhydraté par voie veineuse (perfusion). Il ne faut pas attendre, la mort du nourrisson peut survenir en quelques heures seulement.

Prévention


Le moyen le plus efficace pour prévenir les déshydratations est de faire boire régulièrement le bébé. Proposer fréquemment des biberons, surtout en cas de grosses chaleurs ou de fièvre. Penser à faire de même, en cas de grosses diarrhées. Ne pas hésiter à peser régulièrement l'enfant lorsqu'il souffre de vomissements et diarrhées importantes.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Déshydratation du nourrisson » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.