Candidose - Symptômes et traitement

Mars 2017

La candidose est une maladie due à la multiplication de champignons de la famille des candida dont le plus fréquent est le Candida albicans. Il existe plusieurs types de candidoses, à savoir : candidose génitale, candidose cutanée, candidose buccale, candidose œsophagienne, etc. Les traitements sont généralement efficaces, et leur forme galénique varie en fonction de la localisation de la candidose.


Candidose chronique

La candidose est une infection des muqueuses due au candida, un champignon. Cette levure se localise essentiellement dans la bouche, le tube digestif, sur la peau ou vers les organes génitaux surtout chez la femme. Souvent ponctuelle, la candidose peut devenir chronique, essentiellement dans la population immunodéprimée qui développe des réactions de défense moins efficaces contre ce champignon. La plupart des candidoses chroniques sont identifiées au niveau buccal ou de l'appareil digestif et les patients atteints du VIH en sont fréquemment porteurs.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé.


Symptômes

Les candidoses se manifestent différemment selon leur localisation. Le nom de la candidose porte alors celui de la zone atteinte.

Candidose buccale

La face interne des joues et la langue virent au rouge puis sèchent et se recouvrent d'un dépôt blanc appelé muguet entraînant une difficulté à s'alimenter et une perturbation du goût.

Candidose cutanée

Des lésions apparaissent en cas d'érythème fessier du bébé, mais aussi sur les ongles et les plis du corps des enfants et adultes, suivies de suintement. Ces lésions rougissent puis sont entourées d'un pourtour blanchâtre. La localisation préférentielle est les plis ou les zones de macération, milieux humides et chauds adéquats pour la prolifération des levures.

Candidose génitale

Chez la femme, on note une infection du vagin et de la vulve par des champignons (vulvovaginite) accompagnée de pertes blanches (leucorrhées). Chez l'homme, une inflammation du gland (balanite) s'accompagne d'un écoulement et de démangeaisons. Le sillon entre prépuce et gland se charge d'un dépôt blanchâtre.

Candidose mammaire

La candidose mammaire est une affection fréquente chez la femme allaitante. Elle est due à un champignon, le candida albicans, qui prolifère de manière anormale. Il peut toucher à la fois la mère et l'enfant chez qui il entraîne un muguet (mycose buccale). La femme ressent souvent une vive douleur, à type de brûlure, au niveau du mamelon, associée ou non à un changement d'aspect. Le traitement, généralement efficace, se fait localement et par voie orale. Un traitement sera également préconisé pour l'enfant.

Candidose oropharyngée

La candidose oropharyngée est une mycose de la muqueuse buccale due à un champignon, le candida albicans. Elle est très fréquente et apparaît notamment en cas de diminution (aigüe ou chronique) du système immunitaire. Elle se manifeste par une irritation des muqueuses, associée à des rougeurs, allant jusqu'à l'ulcération. Parfois, des tâches blanchâtres, plus ou moins pâteuses peuvent siéger sur la langue et le palais. Un traitement est nécessaire pour rétablir l'équilibre de la flore locale.

Candidose systémique

Une candidose systémique est une maladie grave. Un champignon (majoritairement le candida albicans) colonise, par voie endogène ou exogène, un ou plusieurs organes internes voire l'ensemble de l'organisme, au décours d'une affection grave ayant entraîné une baisse de l'immunité (prématurés, grands brûlés, patients en réanimation, patients greffés ou sous chimiothérapie, patients atteints d'un VIH). Le risque de décès est élevé (supérieur à 40%). Un traitement antifongique doit immédiatement être mis en place.

Candidose vaginale

La vaginite candidosique (ou candidose vaginale) est une mycose, une infection causée par une levure du genre Candida albicans ou trichomonas. Il s'agit d'une infection assez courante qui affecte environ 3 femmes sur 4 à un moment de leur vie. Elle se manifeste par des démangeaisons, des difficultés à uriner (dysuries), des douleurs et des pertes vaginales de coloration blanchâtre (leucorrhées). Le traitement repose essentiellement sur l'introduction d'ovule vaginale à base d'antifongique et d'antibactérien et la prise d'antibiotique si nécessaire.(éconazole, miconazole) et d'autres qui s'administrent par voie orale (fluconazole).

Diagnostic

En ce qui concerne les candidoses des muqueuses et de la peau, le diagnostic ne nécessite généralement pas de prélèvement en vue d'analyse. Un simple examen clinique suffit pour déterminer l'existence de ce type de candidose. Un frottis ou prélèvement local est souvent utile pour une candidose génitale. En revanche, dans le cas d'une candidose œsophagienne, en plus d'un examen clinique, des prélèvements sont nécessaires afin que leur culture permette la mise en évidence des levures responsables.

Traitement

Le traitement des candidoses génitales, cutanées et buccales repose sur l'administration d'antifongiques dont la forme galénique est adaptée à la zone infectée : lotions et diverses solutions, pommades, crèmes. En ce qui concerne les candidoses génitales, elles impliquent l'utilisation d'ovules pour les femmes. Toute candidose génitale implique que le partenaire sexuel soit traité de façon systématique, d'autant plus lorsqu'il s'agit d'une candidose récidivante. Le traitement des candidoses œsophagiennes notamment chez les immunodéprimés nécessite un traitement par voie orale.

Prévention

Chez les patients immunodéprimés notamment le patient séropositif, la trithérapie empêche la perte des cellules impliquées dans la défense de l'organisme et cela prévient la survenue des candidoses.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Candidose - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.