Bilharziose - Symptômes et traitement

Juillet 2017

La bilharziose, appelée aussi schistosomiase est une maladie tropicale qui atteint des millions de personnes à travers le monde et responsable de centaines de milliers de décès chaque année. C'est une maladie chronique que l'on contracte au contact de l'eau, ce qui permet le passage de larves de parasites à travers la peau. Il existe plusieurs types de bilharziose : la bilharziose intestinale et urinaire notamment.


Causes

Une bilharziose est une affection parasitaire due à des vers plats qui vivent dans le système circulatoire. Cinq espèces de vers sont responsables de cette affection :
  • le Schistosoma haematobium) (bilharziose uro-génitale) ;
  • le Schistosoma mansoni (bilharziose intestinale parfois hépato-splénique) ;
  • le Schistosoma mansoni Schistosoma japonicum et Schistosoma mekongi (bilharziose intestinale avec complication hépatique) ;
  • le Schistosoma mansoni Schistosoma intercalatum (bilharziose rectale et génitale).


Peu de cas sont recensés en France. Ce sont avant tout des expatriés, des touristes, des migrants. La contamination se fait lors de bain en eau douce (présence de mollusques).

Symptômes

Après une phase durant laquelle les vers qui ont pénétré par la peau migrent jusqu'aux organes où ils vont se nicher (durée entre 1 et 6 semaines), avec des signes tels que fièvre, gêne respiratoire, démangeaisons, diarrhée, maux de tête, la bilharziose va se manifester par :
  • des douleurs abdominales et une diarrhée intense dans sa forme intestinale ;
  • des saignements urinaires dans sa forme urinaire ;
  • une augmentation de la taille du foie dans sa forme hépatique ;

Diagnostic

Il s'agit de mettre en évidence les œufs du parasite. On effectue alors une biopsie du rectum, ou une analyse des urines et des selles. Afin de diagnostiquer la bilharziose, le médecin doit poser des questions au patient :
  • voyages en pays d'endémie,
  • origine géographique,
  • immersion en eau douce stagnante avec prurit suivant le bain,
  • antécédents d'une bilharziose.

Signes cliniques

  • Signes généraux :
  • Bilharziose uro-génitale :
    • signes urinaires
      • difficulté à uriner,
      • pollakiurie (émission fréquente mais en petite quantité),
      • douleurs sus-pubiennes lors de la miction,
      • hématuries terminales,
      • infections de l'appareil urinaire,
      • signes génitaux
        • chez l'homme : hémospermie, funiculite, épididymite chronique ;
        • chez la femme : dyspareunie, leucorrhées, hémorragies, prurit vulvaire.
      • Bilharziose intestinale ou rectale et génitale :

Examens

  • Entre autres et en fonction de la zone touchée par la bilharziose :

Complications de l'affection


Traitement

Actuellement, le traitement repose sur le « praziquantel ». Il guérit toutes les espèces de bilharzioses. En cas de contamination probable, une prévention médicamenteuse peut être préconisée grâce à ce médicament.

Prévention

Il faut éviter de se baigner en eau douce, dans des lacs et des rivières à courant faible, situés au sud du Maghreb, en Egypte, en Afrique noire, aux Antilles et en Amérique du Sud tropicale. En cas de baignade, il est nécessaire d'avoir recours à une hygiène complète du corps.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Bilharziose - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.