ACFA - Arythmie cardiaque par fibrillation auriculaire, FA

Mars 2017


L'arythmie cardiaque par fibrillation auriculaire, dont l'appellation est simplifiée dans le jargon médical par le terme AC par FA ou l'acronyme ACFA, est le trouble du rythme le plus fréquent. On estime ainsi en France qu'elle touche 750000 personnes. Son incidence et sa prévalence sont en rapide croissance, essentiellement en raison du vieillissement de la population. La présence de ce trouble cardiaque augmente en effet lavec l'âge : moins de 1 nouveau cas par an pour 1 000 par an avant l'âge de 40 ans, 5 pour 1 000 par an vers la soixantaine et 15 à 20 pour 1 000 après l'âge de 80 ans.

Définition

L'arythmie cardiaque par fibrillation auriculaire est un trouble du rythme du cœur qui se traduit par une succession de contractions cardiaques rapides et désordonnées au niveau des oreillettes (auricules). Les oreillettes sont les deux parties qui se situent à la partie supérieure du cœur et qui reçoivent le sang qu'elles doivent véhiculer vers les ventricules (à la partie inférieure). En cas de fibrillation auriculaire, les oreillettes se contractent de façon anormale, ce qui entraîne un dérèglement du pouls, c'est-à-dire une arythmie.

Symptômes

L'arythmie cardiaque par fibrillation auriculaire n'entraîne pas nécessairement de symptômes. Le pouls est irrégulier (pendant quelques minutes ou quelques heures ou tout le temps), mais cela ne pose pas de problème en soi. Des palpitations (le fait de percevoir les battements de son cœur) peuvent être ressenties, mais pas de manière systématique. Le rythme cardiaque est accéléré et irrégulier, de l'ordre de 100 à 180 par minute. En l'absence de complication, c'est le seul signe « visible » de l'ACFA. Néanmoins, cette pathologie est grave, car responsable d'embolies, c'est-à-dire de migrations de caillots sanguins, qui peuvent boucher des vaisseaux et entraîner notamment des accidents vasculaires cérébraux.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Diagnostic

Le diagnostic d'arythmie cardiaque par fibrillation auriculaire est envisagé lorsque le médecin prend le pouls du patient et que celui-ci est rapide et irrégulier. Néanmoins, l'ACFA peut être paroxystique, c'est-à-dire non permanente et survenir par « crises » : poser le diagnostic dans ces conditions n'est pas facile. L'examen indispensable à réaliser est l'électrocardiogramme (ECG) qui permet de mettre en évidence la contraction anarchique de l'oreillette. Parfois, notamment en cas d'ACFA paroxystique, il faut porter un Holter-ECG qui procédera à l'enregistrement du rythme cardiaque sur 24 heures.

Traitement

Pour traiter une arythmie cardiaque par fibrillation auriculaire, 2 attitudes doivent être menées de front : d'une part la lutte contre la formation de caillots en prenant chaque jour soit de l'aspirine, soit des anticoagulants nommés antivitamines K ; d'autre part, la régularisation du rythme cardiaque. Pour cette seconde partie, 2 possibilités sont possibles : soit l'utilisation de médicaments destinés à ralentir la fréquence des contractions cardiaques, soit la réduction de la fibrillation (la réduction s'attaque à la physiologie même de la fibrillation auriculaire en permettant d'inactiver la partie de l'oreillette « malade »). Ceci peut être réalisé par des médicaments, mais plus souvent sous anesthésie générale en envoyant une impulsion électrique au cœur à l'aide d'un défibrillateur : c'est la cardioversion.

Prévention

L'ACFA n'est pas accessible à la prévention. Il convient néanmoins de suivre les consignes de prévention habituellement préconisées dans les maladies cardio-vasculaires à savoir l'arrêt du tabagisme, la lutte contre le surpoids, l'équilibre d'un diabète ou d'une hypertension artérielle, les règles diététiques et d'activité physique suffisante.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « ACFA - Arythmie cardiaque par fibrillation auriculaire, FA » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.