Adénocarcinome

Janvier 2017


Définition

Un adénocarcinome, contrairement à l'adénome, est une tumeur maligne (cancer) qui s'est développée dans les cellules d'une muqueuse glandulaire (estomac, côlon, bronches, etc.) ou d'une glande (prostate, ovaire, sein, thyroïde, etc.). Il peut passer inaperçu dans les premiers temps, ne déclenchant aucun symptôme avant un stade avancé. Il est souhaitable que le diagnostic soit posé le plus tôt possible pour que le traitement soit moins invasif, et que les chances de guérison soient plus nombreuses.

Symptômes

Un adénocarcinome entraîne des manifestations différentes et variées, plus ou moins importantes, selon le siège où le cancer se développe et son stade de développement. Certaines manifestations se retrouvent toutefois dans la plupart des adénocarcinomes telles qu'une perte de poids inexpliquée et parfois rapide, une perte d'appétit, la présence de ganglions ou une fatigue intense.

Diagnostic

Les adénocarcinomes peuvent avoir, à leur stade débutant, l'apparence d'un simple adénome. Dans ce cas, pour confirmer le diagnostic, le professionnel de santé prescrit des examens, à commencer par un bilan sanguin (prise de sang) et des prélèvements de tissu (biopsie) ou de cellules organiques (cytoponction, frottis, etc.). Des examens d'imagerie peuvent également être utile comme l'endoscopie qui permet la recherche de lésions par exploration d'un organe, l'échographie qui permet la visualisation d'un organe sur écran, la mammographie qui permet la visualisation par radiographie des glandes mammaires, ou l'Imagerie par Résonance Magnétique (IRM).

Classements

Les adénocarcinomes sont classés selon leur nature, soit par grade (en fonction de leur différenciation), soit par le système TNM qui correspond à la malignité de la tumeur et à son stade d'évolution, à savoir : T pour primaire (le stade d'évolution au niveau de la tumeur première elle-même) ; N pour ganglions lymphatiques (extension locale de la tumeur); M pour les localisations secondaires de la tumeur (à distance, touchant d'autres organes). Ces classements permettent au spécialiste de mettre en place un protocole médical et d'entrevoir le pronostic d'évolution.

Traitement

Le traitement des adénocarcinomes repose sur la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie, cette dernière pouvant être remplacée par une hormonothérapie (administration d'hormones). Les chances de rémission, c'est-à-dire de guérison, sont aujourd'hui de plus en plus nombreuses, mais dans des proportions différentes selon le type de cancer et son stade d'avancement.

Prévention

Une bonne hygiène de vie (pas de drogue, pas de tabac, pas d'alcool) et une alimentation équilibrée, variée et non excessive, ainsi que le dépistage sont des facteurs qui permettent de limiter les risques de développer un cancer. Un suivi médical régulier est vivement conseillé, et plus encore en cas d'antécédents familiaux d'adénocarcinomes.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff. Dernière mise à jour le 4 janvier 2016 à 11:54 par GabiJolie.
Ce document intitulé « Adénocarcinome » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.