Champignons vénéneux - Que faire en cas d'intoxication ?

Janvier 2017

Il existerait environ 1,5 millions d'espèces différentes de champignons et on en connaît seulement 10 % ! Parmi eux, une centaine sont toxiques, et trente, mortels !


Il y a des années avec et des années sans champignon. D'où un nombre de cas d'intoxication qui varie entre 3000 à 10 000 par an. Des chiffres élevés qui s'expliquent par une cohabitation des espèces toxiques ou mortelles avec les espèces comestibles, indigestes ou immangeables. Il faut savoir également qu'un champignon réputé comestible, mais pas frais, mal cuit, contaminé par des pesticides ou accompagné d'alcool peut être très mal toléré.

Définition

Le champignon vénéneux est un champignon toxique. Il en existe une trentaine d'espèces dans la nature. Il est très difficile de reconnaître un champignon vénéneux. L'ingestion d'un champignon vénéneux peut causer des troubles bénins, comme des nausées, mais également mettre la santé en grave danger. Les poisons contenus par les champignons vénéneux sont nombreux et de toxicité plus ou moins importante pour l'homme ; certains atteignent le système neurologique, d'autres le système hépatique, d'autres sont responsables de saignements. En cas de doute sur la comestibilité d'un champignon, un pharmacien peut vous renseigner.

Six heures

Schématiquement, on estime qu'au delà de six heures entre l'ingestion et les premiers symptômes, l'intoxication est sévère et de mauvais pronostic. En revanche, moins de 6 heures après le repas, l'intoxication est plutôt bénigne.

Signes d'intoxication

Les signes sont multiples et dépendent du type de champignon concerné. Mieux vaut consulter un médecin si un ou surtout plusieurs de ces signes surviennent de façon intense dans les heures qui suivent un repas de champignons :

En prévention

  • Ne consommez que des champignons parfaitement identifiés et dont vous avez l'habitude. Utilisez un guide visuel.
  • Évitez plutôt les champignons à volve ou anneau.
  • Déposez votre cueillette dans un sac en osier plutôt qu'en plastique qui favorise la fermentation.
  • Conservez toujours le pied du champignon, indispensable à son identification.
  • Ne les cueillez pas au bord d'une route fréquentée ou près de sites industriels (usines métallurgiques, incinérateurs, décharge….), car les champignons stockent les métaux lourds et les polluants automobiles.
  • Lavez-les à l'eau et brossez-les pour éliminer d'éventuels métaux lourds.
  • Prenez garde aux champignons crus ou mal conservés qui exposent aux gastro-entérites.
  • Conservez toujours des restes de votre repas ou des exemplaires non cuisinés pendant 24 heures afin de gagner du temps pour l'identification en cas d'intoxication.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff. Dernière mise à jour le 8 novembre 2016 à 18:21 par Jeff.
Ce document intitulé « Champignons vénéneux - Que faire en cas d'intoxication ? » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.