Vaccination ROR - Rougeole-Oreillons-Rubéole

Février 2017

Tous les enfants devraient désormais recevoir leur première dose de vaccin ROR à 12 mois et la seconde à 16-18 mois.


Pourquoi ce vaccin ?

Maladies sans gravité, la rougeole, les oreillons et la rubéole peuvent avoir des conséquences, plus ou moins bénignes :

Chez la femme enceinte, la rubéole peut causer des malformations du foetus ou encore une fausse-couche spontanée.

Les oreillons peuvent provoquer une perte d'audition, une orchite, pouvant entraîner la stérilité chez l'adolescent, une méningite ou encore une encéphalite,

Enfin, la rougeole peut provoquer une diarrhée, une otite moyenne aiguë, une pneumonie virale ou bactérienne, une encéphalite aiguë postrougeoleuse ou encore panencéphalite subaiguë sclérosante (survenant après la rougeole) : cause de handicap mental irréversible.

Complications

Les complications sont plus fréquentes dans les pays en voie de développement. Elles sont néanmoins présentes dans les pays industrialisés : avant la généralisation de la vaccination (années 80), la rougeole causait 15 à 35 décès chaque année, environ 10 décès dans les années 90. Aujourd'hui on compte moins de 2 décès par an. Il s'agit d'une maladie très contagieuse donc facilement attrapable.

Rarement voire jamais les parents entendent parler de cas d'oreillons ou de rubéole grâce à la vaccination. Des épidémies ont cependant lieu à cause d'enfants non vaccinés, insuffisamment vaccinés ou vaccinés trop tard dans l'enfance.

La situation s'est dégradée ces dernières années. L'INPES préconise donc une meilleure couverture vaccinale (95%), aujourd'hui insuffisante :
    • 87% à 24 mois (1 dose),
    • 74% en CM2 (2 doses),
    • 66% en 3e (2 doses).

Nombre d'injections

La plupart du temps une seule injection suffit, mais certains enfants (5 à 10%) ne développent pas d'anticorps lors de cette première dose. Une deuxième dose est donc recommandée sinon ils risqueraient de contracter une des trois maladies et de « contribuer à la résurgence d'épidémies en augmentant le nombre de personnes capables de transmettre la maladie ».

Efficacité contre la rougeole

Cela est rare, mais des enfants peuvent contracter la maladie, même vaccinés : généralement, ils n'ont reçu qu'une seule dose.

Même si l'enfant a déjà eu l'une des maladies, il est nécessaire de vacciner l'enfant car il n'y aucun risque à le vacciner. La rubéole, la rougeole ou les oreillons sont difficiles à diagnostiquer : il n'est pas certain que votre enfant ait donc vraiment eu la maladie.

Effets indésirables

Les effets secondaires sont bénins :
  • fièvre, parfois au-delà de 39,4 °C, 5 à 12 jours après l'injection, durant 1 à 2 jours chez 5 à 15% des vaccinés,
  • éruption cutanée 5 à 12 jours après l'injection, durant 1 à 3 jours, chez 5% des vaccinés.

Compositions des vaccins

  • Un antigène, visant à provoquer une réaction immunitaire protectrice.
  • Des stabilisateurs (sorbitol, gélatine).
  • Des conservateurs.

Trois vaccins en un, c'est trop ?

Votre enfant n'est piqué qu'une fois. La réaction du système immunitaire n'est pas altérée. L'INPES précise que « le système immunitaire humain a une capacité très importante de répondre aux antigènes ».

Nombre des vaccins

Plus de vaccins sont produits mais ils contiennent moins d'antigènes que par le passé, ils sont mieux sélectionnés, purifiés et mieux tolérés. Le triple vaccin n'est pas obligatoire mais qu'il n'en est pas moins important et si un enfant est très fatigué suite à une maladie bénigne, il est recommandé de différer le jour de la vaccination.

En pratique, si l'enfant n'est pas rentré en collectivité

  • 12 mois.
  • Rappel entre 16 mois et 18 mois.

En collectivité

9 mois si l'enfant est en collectivité ; le rappel se fait alors entre 12 et 15 mois.

Enfants de plus de 2 ans n'ayant pas été vaccinés auparavant

Deux doses à au moins un mois d'intervalle. Une dose si une seule dose vaccinale antérieure. Entre 18 et 23 ans, deux doses de vaccin tétravalent, à un mois d'intervalle, quels que soient les antécédents vis-à-vis des trois maladies.


Crédit photo : Ursule - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde. Dernière mise à jour le 12 octobre 2016 à 16:12 par Jeff.
Ce document intitulé « Vaccination ROR - Rougeole-Oreillons-Rubéole » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.