Vitamine D

Janvier 2017

La vitamine D joue un rôle essentiel dans la fixation du calcium par l'organisme. Elle intervient en effet dans le processus d'absorption du calcium et du phosphore par l'intestin, et permet donc de maintenir les os et les dents en bonne santé. Cette vitamine est issue de l'alimentation et est synthétisée par l'épiderme, grâce à l'exposition aux rayons UV du soleil. Mais la carence de vitamine D est très fréquente en France métropolitaine, notamment en fin d’hiver et au début du printemps. Selon l’Étude Nationale Nutrition Santé, 80% des Français seraient en effet concernés. Les déficits sévères sont cependant rares (environ 5%) et concernent surtout les populations vulnérables (faible statut socio-économique, exposition solaire réduite, etc.).


Rôle

La vitamine D occupe une fonction essentielle dans le métabolisme osseux. Elle favorise l'absorption intestinale du calcium et du phosphore. Par son action, elle participe à la consolidation des os, à la bonne minéralisation des dents, et au renforcement musculaire. Elle joue notamment un rôle essentiel dans le traitement de l'ostéoporose. Selon différentes études, la vitamine D pourrait également jouer un rôle dans la prévention du cancer du sein et du cancer colorectal.

Vitamine D3

La vitamine D3 (cholécalciférol) est la principale forme de vitamine D chez l'homme : elle représente 80 à 90% des apports en vitamine D (à laquelle elle est souvent assimilée).

Vitamine D2

L'autre forme de la vitamine D est la vitamine D2 (ergocalciférol).

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Apports

La vitamine D3 est synthétisée par les cellules épidermiques de la peau, sous l'action des rayonnements UVB du soleil. L'exposition au soleil est donc la principale source d'apports en vitamine D. L'alimentation est une autre source d'apport en vitamine D3. Elle est notamment présente dans le jaune d'œuf, les poissons gras et l'huile de foie de morue. L'alimentation est également à l'origine des apports en vitamine D2, dans certains végétaux, ainsi que dans les comprimés vitaminés.

En savoir plus : Les aliments les plus riches en vitamine D

Peau

La peau synthétise environ 90% des apports en vitamine D grâce à l'action du soleil. 10 à 15 minutes d'exposition solaire suffisent à une synthèse correcte de vitamine D. La synthèse de provitamine D3 est réalisée dans les couches profondes de l'épiderme grâce à l'effet des rayons UVB à partir du 7-déhydrocholestérol. La pro-vitamine D3 est alors transformée dans le foie en calcidiol sous une forme inactive, puis dans le rein en calcitriol.

Alimentation

La VIT D est naturellement présente dans les poissons gras tels que le hareng, l'huile de foie de morue, le saumon, la sardine mais également dans le foie de génisses et d'agneau, le jambon, le lard, le jaune d'œuf, les produits laitiers, le beurre et la margarine et enfin dans les girolles.

Dosage sanguin

Le dosage sanguin de la vitamine D est prescrit pour vérifier la bonne assimilation du calcium par l'organisme. Il peut aussi être indiquée chez des personnes souffrant de problèmes osseux et dentaires, en particulier dans les cas suivants : ostéoporose, rachitisme chez l'enfant, ostéomalacies chez l'adulte, tonus musculaire réduit. La prescription peut également se révéler utile en cas d'agitation et d'irritabilité augmentées, en cas de baisse du taux sanguin de phosphore, et enfin de taux de calcium bas.

En raison de la fréquence d'une carence en VIT D chez les personnes âgées, il est conseillé d'effectuer un dosage sanguin, notamment lorsque celles-ci ont perdu leur autonomie et vivent en institution.

Il est parfois nécessaire d'effectuer un dosage de la VIT D chez la femme enceinte. Une dose unique d'une ampoule de VIT D est conseillée au début du 6ème ou 7ème mois de grossesse, période durant laquelle le bébé grandit le plus et fabrique son ossature. La VIT D est uniquement prescrite par le médecin et la sage-femme. Les personnes présentant notamment des douleurs diffuses une faiblesse musculaire, des épisodes de fracture à répétition, une fatigue inexpliquée ou une ostéoporose doivent effectuer un dosage de VIT D.

La Haute Autorité de Santé (HAS) ne recommande le dosage sanguin de la vitamine D qu’en cas de suspicion de rachitisme, d’ostéomalacie, de chutes répétées à un âge avancé, de transplantation rénale ou de chirurgie pour traiter l’obésité. L’Académie de médecine, elle, le préconise également lors de certaines maladies (des reins notamment) et de certains traitements (cortisone, antiépileptiques, etc.). Ce dosage n'est en revanche pas jugé nécessaire chez le sujet sain, quel que soit son âge, lorsqu’il mène une vie  normale.

Valeurs normales

Les valeurs du taux sanguin de vitamine D doit être supérieur à 75 nmol/L (soit 30 ng/mL) pour se situer dans la normale.

Taux bas

La diminution du taux sanguin de vitamine D peut s'expliquer dans les cas suivants : Individu âgé, alcoolisme, malabsorption digestive chronique, insuffisance rénale ou hépatique, hypothyroïdie, Prise de certains médicaments (barbituriques par exemple) et hypervitaminose.

Carence

Un taux sanguin de 25-hydroxy-vitamine D inférieur à 75 nmol/L ou 30 ng/mL témoigne d'une baisse de VIT D, une insuffisance ou une carence. Le dosage considéré comme normal de la vitamine D doit être au moins de 75 nmol/L (30 ng/mL). Le rachitisme ou l'ostéomalacie se définissent par un taux inférieur à 25 nmol/L (10 ng/mL).

L’insuffisance en vitamine D est très fréquente en France métropolitaine, surtout en fin d’hiver et au début du printemps. Selon l’Étude Nationale Nutrition Santé, 80 % des Français seraient concernés. Les déficits sévères sont cependant rares (environ 5 %). Un grand nombre d'études ont montré que les françaises âgées de plus 50 ans seraient les Européennes les plus carencées en vitamine D.

Causes

Les causes d'un manque de VIT D sont nombreuses.Les insuffisances en vitamine D sont très dépendantes du taux d’ensoleillement (variable selon la saison, la pollution atmosphérique, etc.), de l’exposition au soleil (activités de plein air, vêtements plus ou moins couvrants, etc.), de la pigmentation de la peau (les peaux foncées faisant plus écran), de l’âge, du sexe, de son état de santé et des apports alimentaires. Les personnes le plus concernées par les risques de déficit sont les femmes enceintes ou celles allaitant leur bébé et ne recevant pas de supplémentation en VIT D, les personnes âgées, les jeunes enfants et les personnes de faible poids, ainsi que les personnes à la peau mate ou noire et celles vivant dans les pays de haute latitude dans lesquels les UVB y sont plus faibles.

L'absence de viandes, poissons, laitages dans l'alimentation entraînent un apport insuffisant en vitamine D, c'est le cas notamment chez les végétaliens ainsi que chez les personnes sous alimentées vivant dans des pays en voie de développement. Certaines pathologies digestives peuvent également être à l'origine d'un manque de vitamine D, comme une malabsorbtion intestinale de la vitamine D, une insuffisance hépatique ou une atteinte pancréatique. D'autres maladies peuvent également être en causes, comme par exemple un cancer, l'ostéoporose, une Insuffisance rénale chronique, une hypothyroïdie, un syndrome d'alcoolisme chronique, l'obésité, etc.

Symptômes

Une carence en vitamine D entraîne une perte osseuse en provoquant une anomalie du développement de l'os et une augmentation de sa fragilité à l'origine d'un rachitisme et de fractures. Douleurs et faiblesse musculaire pouvant provoquer des chutes chez les personnes âgées. Une carence en vitamine D peut également entraîner une fatigue.

Une enquête menée par des médecins américains du Maryland publiée dans le journal Archives of Internal Medicine montre qu'une carence en vitamine D augmenterait de 26% le risque de mortalité chez les hommes et les femmes. Cette enquête révèle également un lien entre carence en vitamine D et cancer du sein et dépression chez les personnes âgées.

Une étude menée par le DKFZ (Centre de Recherche Allemand contre le Cancer) en 2008 a mis en évidence que les femmes ayant un faible taux de vit D dans le sang courraient plus de risque de développer un cancer du sein.

Malabsorption

La malabsorption de la vitamine D est une difficulté à absorber la vitamine D au niveau intestinal qui peut être due à diverses pathologies telles qu'une maladie de Crohn (affectant l'intestin grêle), à un problème des voies biliaires (malabsorption des graisses) ou encore à la mucoviscidose (qui se traduit par une affection pulmonaire). Cette malabsorption de vitamine D rend difficile sa synthétisation ce qui peut entraîner une carence avec des risques augmentés de fractures ou, chez l'enfant, de déformations osseuses.

Surdosage

Un surdosage de vitamine D est déconseillé voire dangereux. Il peut être responsable d'effets indésirables, notamment une soif intense, une déshydratation, des troubles digestifs (vomissements, nausées) et une insuffisance rénale.

Supplémentation en vitamine D

L'administration de vitamine D semblerait réduire les risques de sclérose en plaques (SEP), faite dans l'enfance, réduirait les risques de contracter un diabète de type I, réduirait la fréquence des infections respiratoires.

En savoir plus

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde. Dernière mise à jour le 14 octobre 2016 à 15:12 par Anne_rédacJDF.
Ce document intitulé « Vitamine D - VIT D - Rôle, dosage et carence » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.