Comment arrêter les benzodiazépines ?

Février 2017

Les français sont de gros consommateurs de benzodiazépines. 1 français sur 5 consomme chaque année au moins une benzodiazépine ou une molécule apparentée. Or la consommation de ces médicaments, surtout sur une longue période, peut entraîner certains risques et effets secondaires. En Janvier 2012 l'Afssaps (ANSM) a dressé un état des lieux de la consommation des benzodiazépines en France.
La consommation de benzodiazines peut entraîner des effets secondaires qu'il faut savoir reconnaître.


Les autorités de santé insistent désormais sur la nécessité de ne pas consommer de benzodiazépines sur une durée maximale de 4 semaines. Malheureusement la moitié environ des personnes traitées par une benzodiazepine anxiolytique et hypnotique le sont pendant plus de 2 ans (Source Afssaps 2012). Il faut donc tenter d'interrompre ce traitement lorsque la durée conseillée est dépassée. Mais l'arrêt du traitement par une benzodiazepine, même lorsque ce médicament est prit à dose normale peut entrainer un syndrome de sevrage.

Le sevrage de benzodiazépines doit s'effectuer de manière progressive afin de diminuer les risques de voir survenir les manifestations d'un syndrome de sevrage.

Ne pas interrompre trop rapidement

Il est fortement déconseillé d'arrêter trop rapidement une benzodiazépine en raison du risque de voir survenir les manifestations d'un syndrome de sevrage. Le choix d'une benzodiazépine de longue durée d'action permet de prolonger le taux sanguin du médicament pendant quelques jours. Le remplacement d'une benzodiazépine de durée de vie courte par une benzodiazépine de longue durée d'action peut être envisagé en raison d'un risque de syndrome de sevrage moins sévère et plus tardif.

Objectif

L'objectif est d'interrompre le traitement, mais il arrive parfois qu'une diminution de la posologie demeure une première étape importante.

Ne pas aller trop rapidement

Le sevrage s'effectue en général sur une période variant entre 8 à 16 semaines, et parfois.
davantage lorsque le médicament est prit depuis plus de 3 mois et que la posologie quotidienne est supérieure à la dose habituellement prescrite.

Effectuer un arrêt progressif

Prévoir un arrêt progressif sur plusieurs semaines : par exemple diminuer de 10% tous les 3 jours ce qui correspond à une diminution de 25% chaque semaine afin d'arriver à une diminution de 1/4 de comprimé chaque semaine. Il est nécessaire d'adapter la diminution des doses en fonction de la réapparition des manifestations liées à la prescription du médicament comme par exemple l'insomnie. Il est nécessaire de reprendre le médicament lorsqu'un syndrome de sevrage apparait.

Prudence

Il est nécessaire de faire preuve de grande prudence lors de la présence d'une dépression, de troubles psychiatriques, de manifestations d'anxiété importante, voire de phobies, de la consommation d'alcool mais également en cas d'antécédents d'échecs d'arrêts de ces médicaments.

Prise en charge spécialisée

Il est nécessaire et conseillé de consulter un psychiatre ou un neurologue notamment lorsque le patient consomme des doses élevées de benzodiazépines et ceci depuis de longs mois voire de longues années, lors de la présence d'une pathologie psychiatrique d'une dépendance à l'alcool ou autres stupéfiants ou lors de la prise de médicaments psychotropes.

Suivi et mesures d'accompagnement

Un suivi régulier est conseillé : plusieurs consultations peuvant être nécessaires jusqu'à 6 mois après l'arrêt du traitement. Un soutien psychologique est souvent envisagé ainsi parfois qu'une thérapie cognitivo-comportementale. La pratique d'une activité sportive, de yoga ou de massages peuvent d'être une aide non négligeable.

Afssaps, Etat des lieux de la consommation des benzodiazépines en France - Rapport d'expertise (16/01/2012).

Benzodiazepines : bien connaitre les risques et effets secondaires

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde. Dernière mise à jour le 3 juin 2016 à 13:28 par Jeff.
Ce document intitulé « Comment arrêter les benzodiazépines ? » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.