Syndrome de sevrage - Benzodiazépines

Mars 2017

Les français sont de gros consommateurs de benzodiazépines. 1 français sur 5 consomme chaque année au moins une benzodiazépine ou une molécule apparentée. Or la consommation de ces médicaments, surtout sur une longue période, peut entrainer certains risques et effets secondaires. En Janvier 2012 l'Afssaps (ANSM) a dressé un état des lieux de la consommation des benzodiazépines en France.


La consommation de benzodiazines peut entraîner des effets secondaires qu'il faut savoir reconnaitre. Les autorités de santé insistent désormais sur la nécessité de ne pas consommer de benzodiazépines sur une durée maximale de 4 semaines. Malheureusement la moitié environ des personnes traitées par une benzodiazepine anxiolytique et hypnotique le sont durant plus de 2 ans (Source Afssaps 2012).
Il faut donc tenter d'interrompre ce traitement lorsque la durée conseillée est dépassée. Mais l'arrêt du traitement par une benzodiazepine, même lorsque ce médicament est prit à dose normale peut entraîner un syndrome de sevrage.

Interrompre un traitement de benzodiazépine et ceci quelque soit la durée et la posologie normale peut provoquer un syndrome de sevrage qui s'observe rarement pour une durée de 4 semaines aux doses habituellement conseillées.
1 consommateur sur 3 de benzodiazépine au long cours, développe un syndrome de sevrage dont l'intensité dépend de la durée de consommation.

Symptômes

Les manifestations du syndrome de sevrage peuvent être des maux de tête, des douleurs, des tremblements, des faiblesses musculaires, des cauchemars, un rebond de l'insomnie ou des angoisses, une irritabilité, une agitation, et des tremblements.

Des épisodes de diarrhée,d'anorexie, de nausées, de sueurs, de paresthésies peuvent également s'observer. Dans certaines situations plus rares peuvent apparaitre des troubles psychiatriques plus sévères comme une dépression, une désorientation, des hallucinations, une psychose paranoïde ou une dépersonalisation.

La survenue d'un delirium ou de convulsions peut s'observer chez les personnes consommant de fortes doses du médicament.

Diagnostic

Le diagnostic du syndrome de sevrage n'est pas toujours facile à porter car les manifestations observées peuvent ressembler à celles qui sont à l'origine de la prescription, provoquant ainsi des erreurs de diagnostic et poussant les patients à reprendre leur traitement.

Disparition des symptômes

Les manifestations du sevrage disparaissent en général en 2 à 6 semaines, mais il peut parfois se prolonger sur plus de 6 mois avec des fluctuations d'intensité.

Traitement

Lors de l'apparition de manifestations d'un syndrome de sevrage, aux benzodiazépines, il est conseillé de consulter son médecin qui proposera de réintroduire le médicament puis de réenvisager un arrêt progressif dès que les manifestations du sevrage auront disparues. Dans certaines circonstances au cours desquelles le patient consomme des doses très élevées, un autre médicament pourra être prescrit.
Sources :
Afssaps, Etat des lieux de la consommation des benzodiazépines en France - Rapport d'expertise (16/01/2012) :

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Syndrome de sevrage - Benzodiazépines » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.