Échographie pelvienne chez l'homme et la femme

Juillet 2016


Définition

L'échographie pelvienne est un examen couramment pratiqué pour le suivi de la grossesse chez la femme. Il est également prescrit pour le dépistage et la surveillance de pathologies plus ou moins graves. Quelle sont ses indications précises, et comment se déroule cet examen ?

Qu'est-ce que l'échographie pelvienne ?

L'échographie pelvienne est un examen utilisé pour obtenir des images de l'intérieur du corps en utilisant des ondes sonores à haute fréquence (ultrasons). Cet examen permet d'explorer chez l'homme et la femme, la zone du bassin (pelvis), située sous la cavité abdominale.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :


Déroulement de l'examen

Pour certaines échographies pelviennes, il est demandé au patient de se rendre à l'examen la vessie pleine, pour une meilleure visualisation à l'écran les parois parcourus par la sonde. La durée de l'examen est d'environ 15 à 30 minutes, selon les zones explorées, les indications d'origines, et d'éventuels examens complémentaires (ex : biopsie): le patient est allongé sur une couchette, un gel froid est appliqué sur la peau, en vis-à-vis des zones à explorer. Puis l'échographiste déplace une sonde, qui émet les ultrasons et reçoit le signal après son passage à travers les tissus. Une image est restituée en temps réel, après traitement du signal, sur un écran de contrôle. Au cours de l'examen l'échographiste donne différente instructions au patient : se tourner sur le côté, inspirer ou souffler profondément, bloquer la respiration. Pour une exploration plus précise de certains organes (vessie, prostate, ovaires, utérus), la sonde peut être introduite dans les voies naturelles (voir ci-dessous).

Indications

En dehors du suivi de la grossesse, l'échographie pelvienne est indiquée dans lors de la surveillance des cancers, de la recherche de tumeurs et d'infection, d'une exploration d'un syndrome inflammatoire ou d'un bilan d'infertilité.

Chez la femme

Elle permet d'examiner l'utérus et les ovaires (également explorés : trompes de Fallope, cul-de-sac de Douglas). Parmi les anomalies/pathologies recherchées citons les kystes aux ovaires, les fibromes utérins, les cancers des ovaires ou de l'utérus et la recherche de calculs). La santé et le développement de l'embryon ou fœtus durant la grossesse sont également surveillés grâce à cet examen.

A noter, l'échographie gynécologique peut comprendre deux types d'examen, l'échographie abdominale ou l'échographie endo-vaginale, qui permet de mieux visualiser le col de l'utérus, l'utérus, et les ovaires. Celle-ci nécessite l'insertion (non douloureuse) de la sonde dans la paroi vaginale.

Chez l'homme

Chez l'homme, l'échographie pelvienne permet d'examiner prostate et la vessie (recherche d'anomalies, tumeurs, calculs) et les vésicules séminales. L'échographie prostatique se fait par insertion de la sonde dans le rectum, sachant que l'inconfort est semblable à celui de l'examen rectal (toucher rectal).

Crédit photo : © zayacsk - Fotolia.com

A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé « Échographie pelvienne chez l'homme et la femme » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.