Fissure anale

Décembre 2016

L'apparition d'une fissure anale peut provoquer de sérieuses douleurs. Une fissure anale est une lésion superficielle mais douloureuse de la paroi du canal anal. Sa prise en charge précoce est nécessaire pour éviter tout risque de complication. Le point sur les symptômes, les causes, les facteurs de risques et les traitements d'une fissure anale.


Définition

La fissure anale est une lésion chronique ou aiguë, le plus souvent superficielle, qui se caractérise par une ulcération située à la base du rectum, sur la paroi du canal anal. La fissure anale est la deuxième affection proctologique en France. Sous traitement médical simple, elle se résorbe généralement dans un délai de 6 à 8 semaines.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Symptômes

Au cours d'une fissure anale, peuvent survenir, des douleurs de types brûlures à l'expulsion des selles, d'intensité modérée ou violente, des démangeaisons de l'anus (prurit anal), des spasmes musculaires au sphincter et des traces de sang dans les selles. A noter : la constipation « réflexe » causée par la douleur à l'expulsion des selles peut aggraver la fissure anale. Dans tous les cas, et plus particulièrement en présence de sang dans les selles, consultez votre médecin sans tarder à l'apparition des symptômes évoqués ci-dessus.

Causes et facteurs de risques

Une Constipations répétées, l'émissions de selles dures, des épisodes de diarrhée, et des hémorroïdes représentent des facteurs de risque ainsi que l'âge. La fissure anale est plus fréquente chez les personnes jeunes, notamment chez les bébés de 6 mois à 2 ans. Elle se rencontre également chez les personnes âgées : la fissure anale est alors liée à un défaut de vascularisation de la paroi du canal anal, causé par le vieillissement. L'accouchement, les maladies inflammatoires chroniques intestinales (ex : maladie de Crohn) et certaines pratiques sexuelles comme la sodomie favorisent les fissures.

Traitement

Sur la base d'un diagnostic qui repose sur un interrogatoire et un examen clinique, le traitement de la fissure anale peut associer :

Des règles hygièno-diététiques (boissons abondantes, régime riche en fibres), un traitement de laxatif doux, destiné à régulariser le transit, des antalgiques oraux (soulagement des douleurs), ou des topiques locaux dans un but cicatrisant ou anesthésique (formes : pommades ou suppositoire) qui permettent de réduire l'inflammation. Des anxiolytiques peuvent être associés pour diminuer un éventuel syndrome anxieux lié à l'expulsion de selles dures. En cas de formes plus graves ou de fissure anale chronique, la chirurgie sous anesthésie loco-régionale ou générale est envisagée. Elle consiste à retirer une partie des muscles du sphincter pour supprimer les spasmes sphinctériens et favoriser la guérison. Le risque de complications existe comme l'incontinence anale, mais il est rare.

Crédit photo © chubphong - Fotolia.com

En savoir plus


A voir également :

Publi-information
Ce document intitulé « Fissure anale - Symptômes, causes et traitements  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.