Posez votre question »

Sclérose en plaque - Traitement de fond

Août 2015


Traitement

En dehors des corticoïdes prescrits lors des poussées, et longtemps utilisés comme seuls traitements de la SEP, de nouveaux médicaments sont désormais prescrits comme traitement de fon pour améliorer la vie quotidienne des personnes atteintes de SEP. En effet, les corticoïdes sont prescrits dans le traitement des poussées de SEP et permettent de diminuer l'intensité des manifestations neurologiques et de réduire la durée de l'attaque inflammatoire.

Immunomodulateurs

Les immunomodulateurs, comme par exemple l'interféron béta Betaferon®, agissent sur la phase inflammatoire de la maladie et sont efficaces sur les formes rémittentes concernant environ 2/3 des patients au début de leur maladie. Ils permettent de diminuer d'environ 30 % la fréquence des poussées et dans certains cas d'une diminution du handicap

Notre vidéo


Interférons béta et acétate de glatiramère

Les interférons béta et l'acétate de glatiramère sont prescrits chez les patients dont la maladie évolue par poussées et chez ceux ayant eu une première atteinte inflammatoire du système nerveux central présentant une IRM en faveur d'un risque élevé de développer une SEP. Prescrits depuis 1993, ils modulent le système immunitaire et permettent une diminution d'un tiers des poussées et des séquelles.

Acétate de glatiramère (Copaxone®)

L'acétate de glatiramère (Copaxone®) est une association d'acides aminés qui leurre le système immunitaire et dévie ainsi l'attaque de la myéline du système nerveux central.L'amélioration de la fréquence des poussées avec ce traitement est comparable à celle obtenue avec les interférons béta.

Immunosuppresseurs

Les immunosuppresseurs sont prescrits dans les formes très actives de la maladie ou lors d'échec à un traitement par immunomodulateur. Ils agissent directement sur les cellules immunitaires. La prescription de ces médicaments fait l'objet d'une concertation entre plusieurs professionnels, la prise en charge d'un malade atteint d'une SEP étant effectuée par une équipe pluridisciplinaire. Une surveillance étroite est effectuée en raison du risque de survenue d'effets secondaires

Anticorps monoclonaux

Les anticorps monoclonaux , médicaments les pus récents, comme le Natalizumab (Tysabri®) sont prescrits dans les formes les plus sévères de la SEP et uniquement en milieu hospitalier. Ce type de traitement pourrait réduire de 68 % la fréquence des poussées et de retarder la survenue du handicap causé par la SEP. Ils sont indiqués pour les patients présentant une forme très active malgré un traitement par interféron bêta et ceux présentant une SEP rémittente-récurrente sévère d'évolution rapide.

Sources INSERM, ARSEP

En savoir plus


Publi-information
Publi-information
Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Sclerose-en-plaque-traitement-de-fond.pdf

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du

A voir également

Dans la même catégorie

Esclerosis múltiple: los tratamientos de fondo
Par Carlos-vialfa le 5 octobre 2012
Publié par p.horde. - Dernière mise à jour par Cécile Debise
Ce document intitulé « Sclérose en plaque - Traitement de fond  » issu de Sante-Medecine (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.