Escherichia coli (E. Coli) - Symptômes et traitement

Septembre 2016

E. coli (Escherichia coli) est une bactérie naturellement présente dans la flore intestinale. Si la plupart des souches de cette bactérie sont sans danger pour la santé, certaines sont à l'origine d'infections intestinales plus ou moins graves. Quelles sont les souches pathogènes d'E. coli ? Quels sont les symptômes d'une infection et comment s'établit le diagnostic ?


E. coli

E. coli, est une bactérie qui compose 80% de la flore intestinale, elle y est donc naturellement présente. Elle empêche d'autres souches de bactéries pathogènes (à l'origine de maladies) de coloniser la flore intestinale et participe à la production de la vitamine k, qui aide à la coagulation sanguine. Si la plupart des souches de E.coli sont inoffensives, certaines sont pathogènes.

Souches pathogènes

Les souches de E.coli ci-dessous peuvent être associées à différentes pathologies chez l'homme, en tant qu'agents pathogènes comme l'E. coli des gastro-entérites infantiles, l'E. coli entérotoxigéniques, l'E. coli entéroinvasives, l'E. coli entéropathogènes, l'E. coli entérohémorragiques, l'E. coli entéroaggrégatives, l'E. coli à adhésion diffuse et l'E. coli pathogènes extra-intestinales.

Mode de transmission à l'homme

Dans la plupart des cas, la transmission s'effectue par ingestion d'aliments souillés. Plus particulièrement le bœuf crû, ou insuffisamment cuit, dans le cas d'une viande contaminée par contact avec des matières fécales, les fruits et légumes frais lors du lavage avec de l'eau contaminée, les jus de fruits non pasteurisés, ainsi que le lait cru,
Les autres modes de transmission de E. Coli sont notamment des mains souillées portées à la bouche ou une eau de baignade contaminée par les égouts (ex : lac, rivière).

Pathologies associées aux souches E. coli pathogènes

Les pathologies généralement associées aux souches E. Coli pathogènes sont des infections urinaires, des diarrhées, des gastro-entérites, des infections urinaires, des méningites ou encore des septicémies.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Symptômes

L'apparition de symptômes -qui n'est pas systématique et dépend de la souche en cause- se situe entre 2 à 8 jours après la contamination. Parmi les symptômes : diarrhée légère ou grave, crampes abdominales, présence de sang dans les selles et présence d'une légère fièvre.

Escherichia coli O157:H7

E. coli 0157:H7 est une souche hautement pathogène d'E. coli qui produit une toxine pouvant causer de graves dommages aux parois de l'intestin, endommager les reins ou le cerveau. Elle est potentiellement mortelle.

Diagnostic

Le diagnostic repose sur une évaluation clinique (manifestations et symptômes de la maladie, aspect des selles), un examen cytobactériologique des urines (si infection urinaire), une formulation sanguine complète (hémoglobine, hématocrite, décompte plaquettaire), la détermination du taux d'électrolyte, d'urée et de créatinine (atteinte rénale) et éventuellement une hémoculture en présence de fièvre.

Traitement

Il est essentiellement symptomatique, et vise à réduire la déshydratation, notamment en cas de diarrhée sévère. L'administration d'antibiotiques n'a pas sa place dans le traitement de ce type d'infections.

A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé « Escherichia coli (E. Coli) - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.