Sleeve - Gastrectomie longitudinale

Février 2017

La chirurgie de l'obésité, qui concerne les adultes ayant une surcharge pondérale importante, s'adresse aux personnes présentant une obésité importante (un IMC supérieur ou égal à 40 kg/m²) ou une obésité sévère (un IMC supérieur ou égal à 35 kg/m²) associée a minima à une complication que la chirurgie peut améliorer.


Définition

Également appelée gastroplastie verticale calibrée avec résection gastrique, la sleeve gastrectomie correspond à une procédure chirurgicale pratiquée au niveau de l'appareil digestif sur des patients atteints d'obésité morbide. Cette opération consiste en une ablation d'une partie de l'estomac afin que celui-ci forme un tube. Pratiquée pour la première fois en 2001, la sleeve gastrectomie permet aux patients de perdre un poids considérable en provoquant une sensation de satiété rapide engendrée par la réduction du taux de ghréline, l'hormone de l'appétit.

Choix de la technique chirurgicale

Le choix de la technique chirurgicale est fait par l'équipe pluridisciplinaire et la personne concernée. De nombreux critères rentrent en compte parmi lesquels l'expérience et l'environnement technique du chirurgien et de l'équipe d'anesthésie, l'importance de l'obésité, l'IMC, les antécédents médicaux et chirurgicaux, l'âge, les pathologies digestives associées, la présence ou non d'un diabète de type 2, les traitements en cours et les troubles du comportement alimentaire. Il existe deux grands types de techniques chirurgicales : les techniques dites restrictives pures comme celles de l'anneau gastrique, gastrectomie longitudinale (sleeve) ou gastrectomie verticale, et les techniques mixtes dites restrictives et «malabsorptives» comme le bypass ou dérivation biliopancréatique. En 2011, la sleeve gastrectomie représentait près de 44% des procédures.

Technique

La gastrectomie longitudinale, encore appelée sleeve, la plus fréquemment pratiquée, consiste à retirer environ les 2/3 de l'estomac, afin de former un tube. Cette technique restrictive consiste à retirer la partie contenant les cellules qui secrètent l'hormone stimulant l'appétit (ghréline). L'estomac est réduit à un tube vertical et les aliments passent rapidement dans l'intestin. La perte de poids obtenue est environ de 25 à 35 kg. Cette technique diminue la capacité de l'estomac et ralentit le passage des aliments dans l'estomac. Cette technique ne perturbe pas la digestion des aliments car ils sont d'abord ralentis pendant leur passage dans le tube, puis évacués très rapidement dans l'intestin.

Qui est concerné ?

Selon les recommandations de la HAS en 2008, La gastrectomie longitudinale est indiquée comme une alternative aux autres méthodes chirurgicales chez les patients superobèses ayant un IMC > 50, comme premier temps d'une chirurgie en deux temps : chez ceux ayant un IMC supérieur à 60 et chez les patients ayant un IMC supérieur à 50 associé à des comorbidités menaçant la sécurité du geste opératoire et en cas de difficulté peropératoire (difficultés d'exposition, adhérences multiples sousmésocoliques, difficultés d'ascension de l'intestin grêle liées à l'adiposité abdominale). Chez les patients obèses non super obèses, la gastrectomie longitudinale est une alternative à la gastroplastie par anneau et au court-circuit gastrique, particulièrement en cas de refus du patient de mise en place d'un corps étranger (Sources HAS).

2 mécanismes complémentaires

La Sleeve agit par 2 mécanismes complémentaires : la restriction associée à une diminution du taux de ghrêline, hormone de la faim, provoquant ainsi un désintérêt pour la nourriture.

Complications

Les complications de la Sleeve sont rares mais peuvent néanmoins survenir :Le risque de fistule post-opératoire est un des risques majeurs de cette intervention. La pratique d'un TOGD, transit oeso-gastrique entre le premier et le troisième jour postopératoire avant la reprise alimentaire est nécesaire afin de dépister une fistule. D'autres complications peuvent apparaitre dans les jours suivant l'intervention comme une perforation, ou une hémorragie. Un reflux gastro-œsophagien et d'une inflammation de l'œsophage et d'une dilatation de l'estomac peuvent également survenir. De même qu'une infection au niveau d'une cicatrice dans les quelques semaines suivant l'opération. Des carences nutritionnelles pouvant provoquer une anémie, n ulcère au niveau de l'estomac et une sténose du tube peuvent également apparaître.

Ce qu'il faut savoir

Un suivi au long cours est indispensable et il est parfois nécessaire d'effecteur une seconde intervention chirurgicale. D'autre part, cette intervention est irréversible.

Échecs

Des échecs peuvent survenir comme par exemple au cours du bypass ou de l'anneau ajustable : ils sont principalement liés à une absence de suivi, au non respect des recommandations post opératoires telles que l'obligation de modifier son comportement alimentaire et la non reprise d'une activité physique régulière.

Bibliographie

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde. Dernière mise à jour le 21 décembre 2016 à 11:00 par Jeff.
Ce document intitulé « Sleeve - Gastrectomie longitudinale » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.