Calvitie - Homme / Femme

Février 2017

Nous possédons environ cent mille follicules pileux sur le crâne, formés en 3 parties : le bulbe pilaire (correspondant à la «racine »), dans le cuir chevelu, la gaine épidermique, invagination de la peau du cuir chevelu, qui forme un canal permettant au cheveu de pousser et enfin la tige pilaire, constituée de kératine.


Chaque follicule pileux vit de nombreux cycles pilaires qui comportent chacun trois phases : la phase anagène (phase de pousse durant 3 à 7 ans), la phase catagène est un arrêt de la pousse en 1 à 2 semaines, correspondant à une forme de mort du follicule pileux et la phase télogène où le follicule pileux demeure attaché au cuir chevelu durant 3 mois avant de tomber. Une chute quotidienne de 50 à 100 follicules pileux est donc normale dans le cycle pilaire.

Définition

La calvitie, également appelée alopécie, est un phénomène de perte accélérée des cheveux, rencontré le plus souvent chez l'homme. Une perte de cheveux est dite anormale lorsqu'elle dépasse plus de 100 cheveux par jour sur une longue période. La calvitie atteint en priorité certaines zones du cuir chevelu telles que les temps ou le sommet du crâne. Elle s'explique généralement par un excès d'hormones mâles, mais peut aussi faire suite à un traitement médicamenteux, un stress intense ou des carences alimentaires.

Chutes pathologiques

Lorsque la chute dépasse 60 à 100 éléments par jour, on considère qu'elle est pathologique et qu'une consultation est nécessaire. Elle peut résulter de perturbations des différentes phases du cycle pilaire.

Phase anagène

Défaut de la production du follicule pileux sous la dépendance de facteurs hormonaux et génétiques (alopécie androgénétique), métaboliques (carence martiale, pathologie thyroidienne...), chimiothérapie...

Phase télogène

L'effluvium télogène est une sorte de mort prématurée d'une quantité importante de cheveux. Le follicule pileux peut aussi présenter des anomalies de structure de sa tige pilaire ou etre détruit par un agent infectieux (teigne), un phénomène auto-immun (pelade), un traumatisme (trichotillomanie, brulûre...). La chute peut engendrer des zones présentant moins de follicules pileux, appelées zones d'alopécie. Parmi les alopécies acquises, on distingue les alopécies cicatricielles où le cuir chevelu est anormal, siège d'une cicatrice et les alopécies dites non cicatricielles où le cuir chevelu possède une texture et une apparence normales.

Homme

L'alopécie (autre nom de la calvitie) est relativement courante chez l'homme. La raréfaction et la miniaturisation des tiges pilaires découle d'une sensibilité génétique des follicules pileux à l'hormone masculine (androgène).

Femme

La calvitie touche plus généralement les hommes, mais peut également affecter les femmes. La cause est généralement liée à la ménopause, entraînant une baisse des œstrogènes et parfois héréditaire, avec un rôle plus ou moins important des androgènes.

A voir également


Publi-information
Publié par Dermatologue. Dernière mise à jour le 21 août 2016 à 20:20 par Jeff.
Ce document intitulé « Calvitie - Homme / Femme » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.